Magazine Le Mensuel

Nº 2876 du vendredi 21 décembre 2012

Moyen-Orient

Monde Arabe

Syrie
Contraction du PIB de 20% en 2012

L’Institut de finance internationale (IFI) a prévu une contraction du PIB réel de la Syrie de 20% en 2012 et 5% en 2013, la taille de l’économie syrienne s’élevant respectivement à 30 milliards de dollars et 28 milliards de dollars. Cette contraction du PIB serait mue par le recul de la production et la forte dépréciation du taux de change de la livre syrienne. Les deux principaux véhicules de l’économie sur la période 2003-2010, à savoir les IDE et le tourisme, se sont asséchés. Les projections de l’IFI font état d’une part du tourisme du PIB de 2,1% en 2012 et de 5,4% en 2013, alors que cette part représentait respectivement 8,9% en 2011 et 10,8% en 2010.

Turquie
Risques de liquidités des banques

Standard & Poor’s a estimé que le secteur bancaire turc fait face à des risques de liquidités et de fonds vu la croissance des prêts dont le taux dépasse d’une façon significative celui de l’épargne. Les crédits bancaires consentis ont progressé de 92,5% entre fin 2009 et septembre 2012, alors que les dépôts se sont accrus seulement de 43,4% sur la même période. Les banques turques sont en train de combler ce trou financier à travers des prêts extérieurs et le recours au renouvellement des obligations souveraines venues à échéance. Standard & Poor’sa considéré qu’une telle stratégie ne fait qu’accroître les risques de manque de liquidité dus au décalage entre les maturités de courte durée des emprunts et de long terme des prêts. L’emprunt à l’extérieur est d’autant plus risqué qu’une grande partie de son financement provient  de la zone euro exposée à un risque de resserrement des liquidités.    

Related

A la faveur de la crise syrienne. La question kurde revient en force

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Moyen-Orient

admin@mews

Laisser un commentaire