Magazine Le Mensuel

Nº 3011 du vendredi 24 juillet 2015

Télévision

Semaine du 24 au 30 juillet

Carnage
Dimanche 26 à 21h55, F2

de Roman Polanski
Jodie Foster, Kate Winslet, Christoph Waltz et John C. Reilly
Deux enfants d’une dizaine d’années se bagarrent pour une broutille. Pour tenter d’apaiser la situation, leurs parents respectifs décident de se rencontrer. Autour d’une tasse de café, ils évoquent la cause de la dispute et la meilleure façon de l’apaiser. Contre toute attente, le ton monte peu à peu entre les quatre adultes. A l’instar de leurs rejetons, ils finissent par se prendre sérieusement en grippe. Le carnage, qu’ils ont tenté d’éviter entre leurs enfants, menace bientôt leur réunion policée, au cours de laquelle sont violemment remis en question le couple, la famille et la société tout entière… (79’, 2011)

La personne aux deux personnes
Dimanche 26 à 21h50, W9

de Nicolas Charlet et Bruno Lavaine
Daniel Auteuil, Alain Chabat, François Damiens et Denis Maréchal
Le succès s’en est allé depuis des lustres, mais Gilles Gabriel, chanteur à brushing de Flou de toi, son unique hit, est persuadé que l’heure du come-back a sonné. Jean-Christophe Ranu, comptable introverti de la Cogip, change son rêve en cauchemar en passant sous les roues de son 4×4. Par miracle, le piéton est indemne. Gilles Gabriel, lui, s’invite chez Saint-Pierre. Tandis que son esprit (toujours bloqué dans les années Barbelivien) cohabite désormais avec celui de Ranu. C’est incroyable, mais c’est comme ça. Autant dire que l’employé introverti ne prise guère l’intrusion de cet énergumène dans son espace vital. Ce qui lui cause de menus désagréments professionnels. Vu sa cote auprès de la direction, Ranu, dans le collimateur de sa chef dont il est secrètement amoureux, risque de le payer cash. Quant à Gilles, après un abattement XXL, l’ex-idole de Flou de toi reprend du poil de la bête. Bon an mal an, Gilles et Ranu s’apprivoisent donc et sympathisent… (95’, 2008)

3 cœurs
Mardi 28 à 21h55, C+

de Benoît Jacquot
Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg, Chiara Mastroianni et Catherine Deneuve
Inspecteur des impôts en déplacement, Marc manque de peu son train, dans une petite gare de province. Il demande à une jeune femme croisée dans un café de lui indiquer un hôtel. De confidences en plaisanteries, tous deux passent la nuit à errer dans les rues. Ils se fixent rendez-vous à Paris, au jardin des Tuileries, le vendredi suivant, à 18 heures. Le jour venu, Marc, surmené, est victime d’un malaise. La jeune femme, Sylvie, désespérée, renoue avec son compagnon, accepte de le suivre à Minneapolis et laisse sa sœur Sophie s’occuper seule de leur magasin d’antiquités. De retour, Marc croise Sophie, l’aide à redresser ses comptes et tombe amoureux… (105’, 2014)

L’âge d’homme… maintenant ou jamais
Mercredi 29 à 21h50, F4

de Raphaël Fejtö
Romain Duris, Aïssa Maïga, Clément Sibony et Rachid Djaïdani
Samuel, 30 ans, un ancien célibataire convaincu, partage depuis plusieurs mois la vie de Tina, une ravissante photographe. A l’aise financièrement, il habite un appartement qu’il aime et mène une existence qui lui semble idéale. Mais à l’heure des engagements, Samuel prend subitement peur. Pourtant, il est intimement persuadé d’être amoureux de Tina et convaincu qu’elle est la femme de sa vie. Soudainement, Samuel craint que, tôt ou tard, elle ne finisse par le quitter. Il se donne 24 heures pour décider s’il doit rompre avec sa compagne ou l’épouser, et part chercher des réponses auprès de ses amis, Jorge et Mounir, ses confidents préférés… (80’, 2007)

Les malheurs d’Alfred
Jeudi 30 à 21h50, NRJ 12

de Pierre Richard
Pierre Richard, Anny Duperey, Pierre Mondy, Mario David et Jean Carmet
Depuis l’enfance, Alfred accumule les malheurs. Loin de l’abattre, ses mésaventures lui ont donné un moral d’acier et un optimisme à toute épreuve. A l’adolescence pourtant, il perd ses parents dans des circonstances absurdes. Adulte, il est promis à un brillant avenir d’architecte, mais la malchance continue à le poursuivre. Il décide d’en finir et d’aller se noyer dans le canal Saint-Martin. Au même moment, sur la rive opposée, Agathe se jette elle aussi dans les flots. Les désespérés se portent mutuellement assistance et en oublient de se suicider. Ils se retrouvent au commissariat où ils sèment la zizanie avant d’être flanqués dehors. Les deux jeunes gens se promènent alors dans Paris et racontent, sans vraiment s’écouter, les raisons respectives de leur geste… (110’, 1972)

Related

Semaine du 8 au 14 février

admin@mews

Semaine du 21 au 27 décembre

admin@mews

Semaine du 10 au 16 janvier

admin@mews

Laisser un commentaire