Magazine Le Mensuel

Nº 3035 du vendredi 8 janvier 2016

Publi-Info

Le nouveau livre Panerai ou le récit de l’excellence horlogère italienne

Le nouveau livre Panerai,sorti récemment en Italie, offre un regard sur le passé et le présent de la marque florentine de haute horlogerie sportive Officine Panerai qui est passée, en quelques années, du statut de produit de niche pour collectionneurs à celui de marque mondiale parmi les plus recherchées par les passionnés du monde.
Disponible en quatre langues – italien, anglais, chinois et japonais –, le livre Panerai est distribué dans le monde par Rizzoli International.
Edité par Marsilioet réalisé avec la coordination éditoriale de la Fondazione Cologni dei Mestieri d’Arte, l’ouvrage reflète l’identité de la marque: élégance, sobriété, raffinement des designs, soins du détail, mais aussi richesse en termes de contenus et de surprises. Il se compose de cinq chapitres, tous rédigés par un auteur différent, qui relatent cinq aspects différents de l’identité d’Officine Panerai. Tous font voyager le lecteur à travers des mondes fascinants qui jouent un rôle majeur dans la définition de l’identité de la marque florentine: l’histoire, la technique, la mer et le design. Ce dernier aspect est illustré par le célèbre historien et critique d’art Philippe Daverioqui, avec son style enlevé et incomparable, met en contexte la création des premières montres Panerai – la première Radiomir date de 1936 – qu’il place parmi «les classiques de la modernité». La montre Panerai est alors mise en parallèle avec les premiers exemples de grand design italien et international, mais également avec l’architecture et les œuvres d’art qui ont marqué le style international dans les années 1930 et 1940.

L’essai du professeur Paolo Galluzzi, directeur du musée Galilée à Florence, illustre le rôle joué par l’Italie et, en particulier, le chef-lieu de la Toscane où est née la première montre Panerai, dans le développement d’instruments de mesure du temps. Une excellence italienne historique peu connue, écrite par de grands génies comme Galilée, Léonard de Vinci ou Lorenzo della Volpaia qui, il y a des siècles, ont créé les conditions culturelles pour la grande effervescence technico-scientifique florentine qui contribua à la naissance de Panerai.
Giampiero Negretti,quant à lui, relate l’histoire de la famille Panerai, de l’ouverture de la première boutique sur le Ponte alle Grazie en 1860, au statut de fournisseur d’instruments pour les commandos de la Marine militaire italienne. Ce journaliste et historien de l’horlogerie a réalisé un travail de recherche minutieux sur les documents d’archives de la marque, redécouvrant des détails inédits tant sur l’activité de la famille Panerai en horlogerie suisse que sur les histoires épiques des plongeurs du Commandement du Primo Gruppo Sommergibili (Premier corps des forces sous-marines) de la Marine royale italienne, qui portèrent au poignet les premières montres Radiomir et Luminor de l’histoire durant leurs missions héroïques.
Le journaliste anglais Simon de Burton, spécialiste de haute horlogerie parmi les plus accrédités au niveau international, raconte l’exceptionnel parcours d’Officine Panerai quant aux aspects techniques de ses montres: l’achat de la marque par le groupe suisse Richemont, le développement d’une gamme complète de mouvements mécaniques réalisés en interne, la récente construction d’une nouvelle manufacture parmi les plus modernes et perfectionnées dans le monde de l’horlogerie.
Finalement, changement de scénario dans le chapitre du journaliste et écrivain Fabio Pozzo, avec pour protagonistes les bateaux d’époque, «sur les flots avec une âme», selon la définition de l’auteur. Officine Panerai renouvelle, depuis plus de dix ans, son lien historique avec le monde de la mer, né à l’époque où la marque fournissait la Marine militaire italienne, en créant des garde-temps très spécialisés, mais en faisant également la promotion de la culture des bateaux d’époque, exemples uniques de beauté, d’histoire, d’artisanat et d’exclusivité.
L’iconographie est enrichie par la contribution originale de Victor Togliani, célèbre illustrateur italien, qui a réalisé pour cet ouvrage près de vingt planches au trait, empreintes d’un réalisme poétique et visionnaire.

Related

40 ans de coopération économique entre l’Espagne/Fournier et G. Tamer Holding

admin@mews

Creditbank. Paiement par Sticker sans contact MasterCard au Liban

admin@mews

Samsung: deux nouvelles montres Gear S2

admin@mews

Laisser un commentaire