Magazine Le Mensuel

Nº 3037 du vendredi 22 janvier 2016

  • Accueil
  • Santé
  • Bloquer l’inflammation réduit les symptômes de l’Alzheimer
Santé

Bloquer l’inflammation réduit les symptômes de l’Alzheimer

Cibler l’inflammation pourrait aider à traiter les symptômes de la maladie d’Alzheimer. En bloquant le processus de multiplication des cellules immunitaires, la performance dans les tâches de mémoire et comportementales s’améliorerait, indépendamment des plaques de bêta-amyloïdes. Des conclusions à développer.

 

Chirurgie bariatrique
Des risques de dépression?

Les risques de dépression et de boulimie sont fréquents chez les patients qui ont subi une opération de chirurgie bariatrique. Le risque de suicide serait même accru chez les patients ayant subi ce type d’intervention. Une méta-analyse pour déterminer la prévalence de problèmes de santé mentale chez les candidats et les bénéficiaires de la chirurgie bariatrique a été menée par les chercheurs. 23% des patients subissant une opération ont signalé un trouble de l’humeur (le plus souvent la dépression), tandis que 17% étaient diagnostiqués avec un trouble de l’alimentation (le plus souvent la boulimie).

Les statines
Réduisent les complications postopératoires

La prescription des statines avant et après une opération du cœur réduit les risques de complications postopératoires. D’après les résultats de l’utilisation des statines avant et après un pontage coronarien, leur usage avant la chirurgie était non seulement bien toléré mais ses avantages, y compris une réduction de la fibrillation auriculaire, l’emportaient sur les effets secondaires négatifs potentiels. Les recherches doivent toutefois se poursuivre afin de déterminer la dose optimale de statines pour diminuer tous les risques de complications cardiaques ou rénales après une opération chirurgicale.

 

Un implant
Pour soigner l’addiction?

Un implant posé dans le bras permet de traiter l’addiction aux opiacés. Il s’agit d’une petite tige qui délivre, pendant six mois, des doses quotidiennes de buprénorphine, l’un des traitements les plus courants pour l’addiction aux opiacés. Selon les experts, le traitement actuel, qui se prend par la bouche, aide le patient à se désintoxiquer des opiacés, mais comporte lui-même un risque addictif. Les patients doivent contrôler eux-mêmes la dose quotidienne de buprénorphine et il existe un risque de débordement. Administrer cette dose quotidienne par le biais d’un implant posé dans le bras pourrait prévenir le risque toujours possible d’addiction à ce médicament et permettrait de lutter contre l’utilisation illicite de buprénorphine.

 

Les pommes de terre
Lien avec le diabète gestationnel

L’indice glycémique élevé de la pomme de terre favorise le diabète gestationnel. Les femmes consommant beaucoup de pommes de terre, soit plus de 5 portions par semaine, auraient un risque de présenter un diabète pendant la grossesse augmenté de 50% par rapport à celles qui en consomment moins d’une portion par semaine. L’index glycémique élevé des pommes de terre provoque une hausse rapide du taux de sucre dans le sang. Modifier son alimentation et remplacer deux portions de pommes de terre par semaine par des légumes ou des céréales permettraient de diminuer le risque de diabète gestationnel de 9 à 12%.

 

La crise de la quarantaine
Un mythe?

Les hommes et les femmes seraient plus heureux à la quarantaine que pendant leur jeunesse. La majorité des adultes semblent amorcer une période plus sereine et même toucher une totale quiétude. Contrairement au mythe souvent véhiculé de la crise de la quarantaine, des sujets étudiés dans le cadre de cette recherche étaient plus heureux une fois le cap des 40 ans franchi qu’à la fin de l’adolescence ou au début de la vingtaine. En moyenne, les sujets ont traversé une période moins heureuse entre 32 et 43 ans. Les volontaires étaient plus heureux les années où ils étaient mariés, en bonne santé et détenaient un emploi.

NADA JUREIDINI

 

Related

La myopie. Un mal des pays industrialisés?

admin@mews

Se faire opérer en musique. Des effets bénéfiques

admin@mews

Des tests chez l’homme d’ici 2015. Un pancréas bio-artificiel pour sécréter de l’insuline

admin@mews

Laisser un commentaire