Magazine Le Mensuel

Nº 3042 du vendredi 26 février 2016

ACCUEIL

3 questions à Samir Azar

La date de l’élection législative partielle de Jezzine a été fixée au 22 mai par le ministère de l’Intérieur. Certains doutent de la tenue de ce scrutin. Croyez-vous qu’il aura lieu comme prévu?
La partielle de Jezzine aurait dû avoir lieu depuis longtemps. Je n’ai pas grand-chose à dire sur la question pour le moment. Il faut attendre pour voir comment les choses vont évoluer. Nous devons être prêts pour cette consultation. A part ça, tout ce qui se dit ne dépasse pas les spéculations.

Croyez-vous qu’un compromis pourrait intervenir pour éviter la tenue de cette élection, ou il y aura une bataille démocratique? Quelle est votre position?
Le principe de démocratie est relatif au Liban. Dans toutes les élections et à tous les niveaux, ce principe n’est pas très bien appliqué. Le scrutin prévu doit être sérieux et se tenir dans les règles. Nous ne pouvons pas prévoir, dès maintenant, le déroulement des événements. Attendons de savoir ce qui va se passer.

Pensez-vous que l’accord conclu entre les Forces libanaises et le Courant patriotique libre s’appliquera à l’élection partielle de Jezzine et aux élections municipales?
Il est normal que leur accord s’étende à la partielle et aux municipales. Pourquoi cet accord sinon? Comme je l’ai dit, il est encore tôt pour se prononcer sur l’évolution de la situation.

Arlette Kassas

Related

3 questions à Ghassan Moukheiber

admin@mews

Questions à Sleiman Haroun

admin@mews

3 questions à Hicham Jaber. Général libanais à la retraite, chercheur

admin@mews

Laisser un commentaire