Magazine Le Mensuel

Nº 3042 du vendredi 26 février 2016

  • Accueil
  • Santé
  • La malbouffe causerait des maladies cardiovasculaires
Santé

La malbouffe causerait des maladies cardiovasculaires

Il est nécessaire de limiter sa consommation de junk food et de plats industriels et de favoriser une alimentation équilibrée riche en fibres et pauvre en matière grasse, pour limiter les risques de maladies cardiovasculaires. Une nouvelle enquête confirme les méfaits de la malbouffe sur la santé. Les produits transformés, et plus particulièrement la junk food, auraient des concentrations élevées en molécules issues des bactéries ou virus et qui favorisent donc l’inflammation et les risques cardiovasculaires. Un seul repas de malbouffe, principalement composé de gras saturés, nuit à la santé des artères.

 

Poissons crus
Gare à l’anisakidose!


La consommation de poissons crus, sous forme de sushis ou de carpaccios, peut être à l’origine d’une maladie parasitaire: l’anisakidose. Cette maladie est provoquée par l’ingestion de poisson cru ou mal cuit contenant des larves d’un ver parasite appelé Anisakis. Elle peut se fixer au tube digestif et entraîner des symptômes comme des douleurs au ventre, des ulcères, des tumeurs bénignes de l’intestin ou des réactions allergiques. Les femmes seraient plus touchées que les hommes. Congeler le poisson avant de le consommer cru limiterait les risques de présence du parasite.

 

Des organes vivants
Imprimés en 3D


Des chercheurs ont réussi à recréer, grâce à une imprimante 3D, des tissus vivants qui pourraient être greffés en remplacement chez des patients blessés ou malades. Une oreille, des tissus osseux et musculaires sont les premiers organes à être imprimés, puis testés. Les transplantations tests se sont bien déroulées. Plus saisissant encore, les tissus imprimés testés ont pris la résistance, la taille et la forme adéquates pour être utilisés sur des humains.


Cosmétiques pour bébés
Des substances dangereuses


Les cosmétiques pour bébés, comme les shampoings, les lotions, les laits nettoyants ou les lingettes, contiennent trop de substances chimiques potentiellement dangereuses ou allergènes. On pourrait constater davantage d’irritations cutanées, sans oublier que plusieurs ingrédients en cosmétique sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens. L’omniprésence de fragrances peut également causer des allergies de contact, sachant que la peau du bébé et du jeune enfant est particulièrement fragile.

Mauvaise hygiène dentaire
Lien avec l’AVC?


Une bactérie présente dans la bouche serait responsable d’un certain nombre d’accidents vasculaires cérébraux incluant les hémorragies du cerveau ou les formes qui prédisposent à la démence. Parmi les patients ayant subi une hémorragie intracérébrale, 26% étaient porteurs d’une bactérie spécifique dans la salive. Seulement 6% des patients ayant souffert d’un autre type d’AVC ont été testés positifs pour cette bactérie. Chez les personnes souffrant de petites hémorragies cérébrales, une majorité était porteuse de cette même bactérie. La santé buccodentaire est donc importante, non seulement pour la bonne santé des dents et du cœur, mais aussi pour celle du cerveau.

L’alimentation
Modifie les gènes


Notre alimentation modifierait nos gènes. Les nutriments seraient capables, après digestion, d’interagir avec les cellules et modifier les gènes. Dans le cadre d’une étude, en modifiant les cellules de la levure, qui a les mêmes spécificités que le corps humain, les gènes s’expriment de manière différente. Fruits, légumes, viandes rouges ou sucres… L’alimentation aurait donc un impact génétique et serait capable d’interagir avec nos gènes et modifier leur expression.

NADA JUREIDINI

Related

Sciences

admin@mews

Cécité. Des gènes identifiés

admin@mews

Une prouesse technique. L’implant d’un cœur artificiel

admin@mews

Laisser un commentaire