Magazine Le Mensuel

Nº 3057 du vendredi 10 juin 2016

ACCUEIL

3 questions à Anthony Labaké

Vous venez d’être élu à la tête de la section estudiantine des Kataëb. Comment se sont déroulées les élections?
L’opération électorale fut l’un des processus les plus transparents au Liban, que ce soit au niveau du parti ou à celui du pays tout entier. Avant l’arrivée à terme du mandat de la présidence sortante, nous avons entamé la campagne en bonne et due forme auprès du collège électoral formé de tous les étudiants Kataëb dans les universités et les écoles. Chacun des candidats a présenté son programme et nous l’avons expliqué à la base estudiantine. La campagne a été surtout marquée par un face-à-face en direct sur Facebook Live au cours duquel nous avons répondu aux questions portant sur nos programmes respectifs.

Vous vous trouviez en compétition avec Eddy Nader, l’un de vos amis…
Oui, notre amitié est solide, mais cela ne nous empêche pas d’avoir des points de vue différents sur certaines affaires et de les exposer franchement. Les élections ont eu lieu et nous continuerons ensemble pour l’avenir.

Au niveau du pays, ces élections auront-elles un effet?
Cette expérience était très riche. Au sein du parti, nous sommes toujours les premiers à avancer vers un développement de la vie politique. Nous donnons l’exemple aux jeunes de recourir à la démocratie dans leurs partis et dans leurs élections. Ceci leur permet de participer activement à la vie politique et d’agir dans la transparence et la démocratie.

Arlette Kassas

Related

3 questions à Nehmetallah Abi Nasr

admin@mews

3 questions à Ahmad Karamé

admin@mews

Inan Ozyildiz, ambassadeur de Turquie au Liban

admin@mews

Laisser un commentaire