Magazine Le Mensuel

Nº 3067 du vendredi 19 août 2016

En Privé

En privé

Dans les rangs du Courant du futur au Akkar, la colère gronde depuis le licenciement de dizaines de fonctionnaires des bureaux du parti. Selon des informations fiables rapportées d’une source du Courant du Akkar, les salariés du bureau central à Kharibat el-Jundi auraient été les derniers renvoyés. Ils réclament leurs salaires impayés depuis plus de neuf mois et des indemnités de fin de service. La source, qui fournit l’information, indique que les bases mêmes du parti souffrent de ce renvoi généralisé qui a touché des volontaires militant dans les villages et les bourgades de la région pour un montant mensuel de 100 000 livres. Ceci a créé une crainte générale de se voir abandonner par le parti. Au bureau du Futur à Bebnine, les fonctionnaires affirment payer leur thé ou café et l’eau, les frais de nettoyage des bureaux et des fournitures. La même source confirme l’impossibilité financière du parti à payer les loyers des bureaux qu’occupent les coordinateurs. La direction a l’intention de fermer tous les bureaux exception faite pour celui du coordinateur dans chaque région. Quant au ministre Achraf Rifi et au député Khaled Daher, la source considère qu’ils jouent à échec et mat.

Related

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

Laisser un commentaire