Magazine Le Mensuel

Nº 3072 du vendredi 2 décembre 2016

Cinéma en Salles

La La Land. La comédie musicale revient

Parmi les rendez-vous annoncés sur grand écran pour le mois des fêtes, des films «all-star» et des productions de Noël, Magazine a sélectionné pour vous une histoire qui promet l’enchantement de son titre La La Land.

«City of stars, are you shining just for me?» («Ville des étoiles, brilles-tu seulement pour moi?»)… Refrain accroche qui fait immédiatement rêver les futurs spectateurs dès le visionnage de la bande-annonce du film La La Land. Une production qui se soucie d’emblée du visuel dans ses moindres détails, à commencer par l’affiche officielle: dehors nuit, la ville illuminée de Los Angeles en toile de fond, un réverbère en gros plan, un homme, une femme, une danse et une robe jaune. Deux noms: Ryan Gosling et Emma Watson, deux jeunes stars dans le firmament hollywoodien, qui font de plus en plus parler d’eux et qui se sont déjà donné la réplique à deux reprises, en 2011 dans Crazy, stupid, Love et, en 2013, dans Gangster Squad.
Derrière cette troisième rencontre, Damien Chazelle, «auteur et réalisateur de Whiplash»; c’est aussi ce que stipule l’affiche. «J’ai écrit La La Land avant Whiplash, affirme-t-il. Je voulais dépasser le simple réalisme. Comme sur Whiplash, j’ai travaillé sur le rapport entre vie privée et vie artistique, mais avec des numéros musicaux. Je voulais faire un film pour ceux qui pensent ne pas aimer les comédies musicales», pour les convaincre que c’est «un merveilleux moyen d’exprimer des émotions et de raconter une histoire d’amour».
L’effluve de l’ancien Hollywood ressurgit, celui-là même qui a façonné l’enfance de Damien Chazelle et qu’il présente là, comme il le dit, dans une «version contemporaine», tout en glissant des clins d’œil aux comédies musicales iconiques de Broadway et même aux classiques de Disney, épaulé par son équipe, dont les paroliers Benj Pasek et Justin Paul qui saluent, tous les deux, le retour en force du genre qu’est la comédie musicale, «un rêve qui devient réalité».

Coup de foudre
Histoire de musique et d’amour, faites la connaissance de Mia, une actrice en devenir, qui sert des cafés entre deux auditions, et Sebastian, un passionné de jazz, qui joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent. Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions et à la vie trépidante d’Hollywood?
Présenté à la 73e Mostra de Venise et au Festival de Toronto, La La Land semble parti pour quelques nominations aux Oscars. En tout cas, la critique jusqu’à présent est sous le charme; on parle de la «beauté anachronique» d’un film «joyeux et doux», d’une «injection de vitamine D et de soleil», de «la comédie musicale la plus audacieuse vue sur grand écran depuis très longtemps», d’un «triomphe absolu… qu’on ne veut pas voir finir».

Nayla Rached

Related

Film kteer kbeer. Précis de manipulations

admin@mews

Cinéma en salles

admin@mews

Mahbas, de Sophie Boutros. Des fiançailles entre le Liban et la Syrie

admin@mews

Laisser un commentaire