Apnée du sommeil. Un mal multidimensionnel
Logo

Nº 3075 du vendredi 3 mars 2017

Apnée du sommeil. Un mal multidimensionnel

  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    Apnée du sommeil. Un mal multidimensionnel
    Troubles respiratoires, ronflements intenses, réveils brusques, fatigue constante... Autant de symptômes susceptibles d’altérer la vie de tout individu souffrant d’apnée du sommeil. Pathologie touchant les hommes plus que les femmes et...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Troubles respiratoires, ronflements intenses, réveils brusques, fatigue constante... Autant de symptômes susceptibles d’altérer la vie de tout individu souffrant d’apnée du sommeil.

Pathologie touchant les hommes plus que les femmes et aux conséquences graves sur la santé faute de traitement, l’apnée du sommeil, caractérisée par des arrêts involontaires de la respiration durant le sommeil, se présente sous deux formes. Dans l’apnée obstructive, la plus courante, l’individu essaie, en vain, de respirer, l’air ne circulant pas en raison de l’obstruction des voies respiratoires, comme l’explique le Dr Jean Andary, pneumologue. A l’origine de cette pathologie, plusieurs causes. Parmi elles, l’obésité, qui peut obstruer les parois de la gorge et réduire le passage de l’air vers les poumons, la prise d’alcool, l’hygiène du sommeil. L’apnée du sommeil peut aussi trouver son origine dans le rétrognathisme (déformation de la mâchoire qui semble poussée vers l’arrière), la taille imposante des amygdales, de la langue et de la luette, l’obstruction des voies nasales, la diminution du tonus des muscles dilatant le pharynx et bloquant ainsi le passage de l’air, etc. L’apnée du sommeil centrale, quant à elle, se produit lorsque le cerveau cesse de «commander» aux muscles respiratoires leur fonction première. Dans ce cas, la personne n’effectue aucun effort respiratoire. Les tumeurs, le facteur héréditaire et les problèmes hormonaux peuvent également provoquer l’apparition de ce syndrome.

Des complications à court et à long terme
A la question de savoir si tous les syndromes d’apnée obstructive témoignent du même degré de sévérité, le Dr Andary indique qu’ils peuvent être minimes (on parle alors d’hypopnée, lorsque l’obstruction du flux d’air est partielle), modérés ou sévères. Tout dépend de la fréquence des problèmes de désaturation en dioxygène (diminution du pourcentage de la saturation en dioxygène) et du blocage total de la respiration. «Les résultats obtenus par heure donnent des indications quant à la sévérité de l’attaque», précise le pneumologue.
La succession des arrêts respiratoires durant le sommeil de l’individu entraînent des complications tant sur le plan métabolique que sur le plan mnémonique. Au niveau métabolique, l’étude encéphalographique montre que dans cette situation, l’«architecture» du sommeil (ou les étapes du sommeil) devient «anormale», provoquant une baisse du taux d’oxygène dans tout le corps. Diabète, hypertension artérielle, maladies cardiovasculaires, accidents vasculaires cérébraux, troubles urinaires, fatigue, dépression ou troubles sexuels, sont autant de risques causés par l’apnée du sommeil. La mémoire n’en demeure pas moins affectée. Qu’en est-il des traitements?

Un mal curable?
La pose du diagnostic se fait par le biais de la polysomnographie et la polygraphie. La première consiste en une étude du sommeil réalisée durant une nuit complète pour observer les multiples phases du sommeil, la respiration, les ronflements, les mouvements du corps, etc.. La polygraphie reprend les mêmes éléments, sans l’ECG. Selon le Dr Andary, une fois la maladie diagnostiquée, le traitement standard consiste en une ventilation non invasive qui «livrera» de l’air à travers une tubulure reliée par une interface au patient. Le plus souvent, il s’agira d’un masque facial. Utilisé la nuit, cet appareil à pression positive contribue à apporter au malade l’oxygène dont il a besoin, limitant par conséquent les apnées du sommeil. D’autres cas, – surtout lorsque l’origine du problème est morphologique – nécessiteront un acte chirurgical qui visera à éliminer les tissus relâchés obstruant les voies respiratoires. Si l’apnée du sommeil peut avoir des répercussions contraignantes sur le quotidien du malade, il n’en demeure pas moins que divers traitements sont à sa disposition.

Natasha Metni

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
Cette mafia qui pille l’Etat

Une association secrète de malfaiteurs» ou un «groupe occulte de personnes qui se soutiennent dans leurs intérêts, par toutes sortes de moyens». Ces deux définitions du mot mafia dans le dictionnaire Larousse en ligne illustrent parfaitement le système en place au Liban. Depuis l’indépendance, et bien avant, cette structure n’a pas évolué, seuls les noms de ses opérateurs ont changé.Cette mafia transcende les communautés religieuses et les partis politiques. Elle est implantée partout où sa présence est nécessaire pour couvrir et protéger ses activités douteuses et illégales. Organisée comme une véritable structure criminelle, elle est composée de «consigliere», de «capos» et de soldats, dirigés par des parrains installés directement ou par proxys aux commandes de l’Etat. Parfois, des disputes entre chefs sur la répartition du butin ou le partage des zones d’influence dégénèrent en conflits violents. Lorsque l’un des parrains estime que ses intérêts ne sont pas pris en compte par ses collègues, il menace d’une guerre totale entre les grandes familles, qui prend alors la forme de guerre civile.Cette mafia étend ses réseaux tentaculaires partout où il est possible de réaliser des profits rapides et illégaux. Aucun secteur ne lui échappe. Elle est très influente dans les ports et à l’aéroport, où ses activités feraient perdre à l’Etat, en manque à gagner, des sommes colossales en raison des droits de douanes qui ne seraient pas perçus conformément aux lois. C’est en quelque sorte de la contrebande institutionnalisée, qui permet d’introduire au Liban toutes sortes de marchandises, favorisant des «commerçants» privilégiés, qui pourront casser les prix, à partir du moment qu’ils ne paient pas de droits de douanes ou la TVA.Les grandes familles de la mafia ont instauré un système quasi-monopolistique dans plusieurs secteurs. Elles sont présentes dans l’importation et la distribution des hydrocarbures, de certains produits alimentaires, de produits pharmaceutiques… Elle prélève sa part des profits générés par les générateurs de quartier, qui rapporteraient près d’un milliard de dollars par an, et par les distributeurs de bouquets de chaînes satellitaires, estimé à plusieurs centaines de millions de dollars.Cette mafia, qui dispose de partis-écrans et d’associations de bienfaisance, entretient une clientèle nourrie avec les miettes de l’argent pillé, qui finit dans les poches des parrains, au lieu d’être déposées dans les caisses de l’Etat.La volonté de réforme, qui consiste à transformer la caricature d’Etat en institutions authentiques, existe. Mais elle s’est toujours heurtée aux forces réactionnaires derrière lesquelles se cache la mafia. Pour la vaincre, il faut affaiblir son pouvoir économique, assécher ses sources de financement, qui lui permettent d’entretenir sa vaste clientèle. Il faut opter pour une approche graduelle, procéder secteur par secteur, en jouant les familles les unes contre les autres, et en offrant à celles qui le souhaitent, la possibilité de se repentir.


 Paul Khalifeh
   

LES CHIFFRES

News les chiffres
CNSS: 463 500 adhérents seulement Les adhérents à la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), qui auraient fait valoir leur droit à la retraite, bénéficieront des soins de santé jusqu’à…

Bannière

Combien ça coûte

La taxe mécanique
Chaque année, les automobilistes se ruent pour payer la taxe mécanique qui leur est imposée par l’Etat pour pouvoir circuler librement. Comment les frais sont-ils fixés ? Pour la plupart des…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved