Ramzi Saboury, directeur commercial de areeba. Paiement électronique et e-commerce
Logo

Nº 3104 du vendredi 2 août 2019

Ramzi Saboury, directeur commercial de areeba. Paiement électronique et e-commerce

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    Ramzi Saboury, directeur commercial de areeba. Paiement électronique et e-commerce
    areeba, première institution financière non bancaire au Liban, innove pour développer le paiement électronique et le commerce en ligne. Les explications de son directeur commercial, Ramzi Saboury. Quelles sont les...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

areeba, première institution financière non bancaire au Liban, innove pour développer le paiement électronique et le commerce en ligne. Les explications de son directeur commercial, Ramzi Saboury.


Quelles sont les réalisations phares d’areeba depuis sa création en 2017? 
areeba est une société de technologie financière considérée comme la première institution financière non bancaire au Liban. Elle a pour mission de contribuer à l’établissement d’une société sans argent liquide en diffusant la culture du paiement électronique à travers de nouvelles solutions et initiatives innovantes permettant aux commerçants d’accepter tous types de paiements électroniques, les aidant ainsi à augmenter leurs ventes. areeba s’adresse aussi aux banques et aux institutions gouvernementales, pour leur fournir des solutions de paiement plus intelligentes, rapides et pratiques.
Une de nos réalisations majeures est la carte biométrique, qui a reçu le prix Best Technological Innovation in Payments en marge de l’exposition Seamless Middle East en avril 2019. Cette carte, ciblant principalement les banques, est la première carte de paiement biométrique à double interface et sans batteries de Visa (avec puce et sans contact) au Moyen-Orient, ayant pour but d’utiliser la reconnaissance d’empreintes digitales comme alternative plus pratique et plus sûre au code PIN ou à la signature pour authentifier le détenteur de la carte au cours d’une transaction. Nous avons également collaboré au lancement de la nouvelle application de Beirut Digital District qui numérise l’expérience des membres de leur communauté, notamment avec les paiements mobiles par QR code. Enfin, areeba a lancé une initiative unique en son genre, 2bada Jadd, qui vise à développer le secteur des paiements électroniques en-dehors de la capitale, focalisant ses activités dans les villes du nord, du sud, de la Békaa et du Mont-Liban, afin d’encourager les commerçants à utiliser les méthodes de paiement électroniques. Cette initiative, qui se déroule actuellement au Mont-Liban et s’achèvera en septembre 2019, aura eu le mérite d’introduire les moyens de paiement électronique chez des commerçants n’ayant jamais utilisé ce mode de paiement, améliorant significativement leurs transactions quotidiennes et augmentant par la même occasion leurs profits.

Quel rôle joue areeba pour encourager le commerce en ligne?
Nous sommes conscients que pour faire avancer le commerce électronique, nous devons garantir des solutions sécurisées à toutes les parties concernées.Nous avons mis en place d’importants moyens de lutte anti-fraude, en conformité avec les critères de sécurité adoptés par Visa, Mastercard et American Express, notamment la Tokenization, qui garantit que les informations sensibles relatives aux clients demeurent sous le contrôle de la banque, afin de protéger les informations relatives aux consommateurs. À travers areeba e-payment, notre plateforme de paiement en ligne, nous permettons à toute entreprise de développer son commerce, de créer de nouvelles expériences clients et d’augmenter ses ventes en acceptant les paiements à travers plusieurs canaux, sur le web, le téléphone mobile et via les applications, et ce, en toute sécurité, rapidité et transparence.
 
Quels sont les nouveaux produits innovants qu’areeba compte lancer d’ici 2020?
Nous allons bientôt introduire de nouveaux terminaux de points de vente intelligents sur l’ensemble du territoire libanais. Ces systèmes incluront toute une gamme d’applications telles que le Top-up Mobile, les coupons électroniques, les programmes de fidélité de même que l’émission de cartes de paiement électronique etc. Les commerçants pourront également se connecter à un portail leur permettant de suivre les taux de vente et de consulter les graphiques de données.

 

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
La stratégie invisible de Donald Trump

Au-delà du discours populiste, des dérives racistes et des propos inconséquents, le plus inquiétant dans la personnalité de Donald Trump c’est qu’il donne l’impression de faire cavalier seul, dans le sens où certaines des décisions qu’il prend ne semblent pas s’inscrire dans le cadre d’une stratégie mûrement réfléchie, minutieusement élaborée, et convenablement mise en œuvre par les différents départements du processus du «decision-making» aux Etats-Unis. Une stratégie prévoyant les conséquences sur les équilibres mondiaux et prenant en compte les intérêts de ses alliés.Le président américain a ainsi marqué une pause dans sa guerre commerciale contre la Chine après avoir pris des sanctions à l’emporte-pièce, sans en mesurer l’impact sur l’économie américaine. La tentative de mettre à genoux le Chinois Huawei s’est heurtée aux réticences d’un grand nombre d’entreprises américaines, qui ont fait pression sur l’Administration. Sur un plan plus général, Pékin a riposté par des mesures ciblées contre la taxation par Donald Trump de produits chinois d’une valeur de plusieurs centaines de milliards de dollars. Les mesures de rétorsion chinoises ont mis à mal le secteur agricole aux Etats-Unis, pour qui l’Empire du milieu constituait un important marché. Le président Trump s’est donc tiré une balle dans le pied puisque les agriculteurs constituent une pierre angulaire de sa base électorale. C’est principalement pour répondre à leur demande que le locataire de la Maison-Blanche a décrété une trêve avec Pékin.Par ailleurs, les mesures contre Huawei ont poussé le géant chinois à accélérer ses programmes d’autonomisation pour ne plus dépendre exclusivement des logiciels et autres produits fabriqués par les entreprises américaines. Bien que les Etats-Unis aient reculé, Huawei poursuivra sur la voie de l’autonomisation car rien ne garantit que demain, ou un autre jour, Donald Trump ou un autre président, ne décideront pas de revenir à l’option des sanctions.Plus proche du Liban, la confrontation entre les Etats-Unis et l’Iran donne lieu aux mêmes observations. Par vanité ou par ignorance, Donald Trump croyait, à tort, que Téhéran lèverait le drapeau blanc au bout de quelques mois de sanctions, couplées de menaces. Les sanctions sont toujours là mais les menaces, elles, perdent du volume. Au tout début, Trump menaçait la République islamique des pires gémonies si elle osait s’en prendre «aux ressortissants US, aux intérêts américains et aux alliés des Etats-Unis». Puis les «alliés» ont disparu de son discours, suivis des «intérêts», vu qu’il n’a pas riposté à la destruction du drone-espion Triton, qui vaut 220 millions de dollars, par un missile iranien qui a coûté lui quelques dizaines de milliers de dollars.Dans le bras de fer irano-américain, le monde assiste presque en temps réel, aux scènes de ménage entre Donald Trump et certains de ses conseillers, comme John Bolton, un va-t’en-guerre patenté qui cherche à entraîner son patron dans un conflit militaire que ce dernier ne souhaite pas en pleine campagne électorale.Dans ce paysage lamentable et pitoyable, les alliés des Etats-Unis sont les dindons de la farce. Ils constatent, avec effroi, que leur protecteur n’est pas si pressé de les protéger. C’est probablement pour cette raison que les Emirats arabes unis ont commencé les manœuvres pour un atterrissage en douceur en se désengageant de la guerre du Yémen.  


 Paul Khalifeh
   
Bannière

Combien ça coûte

Un mariage à Chypre
La saison des mariages bat son plein et les voyages vers Chypre se multiplient. Célébrer ainsi son hyménée dans ce pays voisin du Liban se fait de plus en plus…

Bannière
Bannière
Bannière
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved