Silvio Chiha
Logo

Nº 3074 du vendredi 3 février 2017

Silvio Chiha

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    Silvio Chiha
    Athlète professionnel hors norme et pluridisciplinaire, Silvio Chiha s’est illustré dans tous les sports qu’il a disputés. Du ski nautique à la voile, en passant par le judo, la natation,...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Athlète professionnel hors norme et pluridisciplinaire, Silvio Chiha s’est illustré dans tous les sports qu’il a disputés. Du ski nautique à la voile, en passant par le judo, la natation, le ski ou encore la MMA (Mixed Martial arts).
Dès son jeune âge, il n’a cessé de faire du sport sa préoccupation principale. A 27 ans seulement, Silvio s’est surtout distingué en ski nautique, remportant haut la main des dizaines de titres locaux, régionaux, continentaux et internationaux.  
Le jeune homme est issu d’une famille d’athlètes: son père Alecco est également un champion de ski nautique, tandis que sa mère est championne de taekwondo. Doté d’un diplôme en Economie et d’une maîtrise en Commerce international, Silvio est aussi très actif dans le domaine social et universitaire. Il sillonne notamment les régions libanaises pour communiquer son esprit positif et son énergie, partageant son expérience avec les étudiants et les jeunes.
Membre du Conseil municipal de Jounié, il a lancé l’initiative « Le Liban à travers mes yeux », un projet qui vise à mettre en lumière le beau côté du Liban. Les bénéfices de la vente de ce livre de photographies, prises par Silvio, seront reversés à l’association BASSMA, une ONG destinée à aider et rendre autonome les familles les plus démunies.

Nom complet
Silvio Alecco Chiha
Date de naissance
6 février 1990
Lieu de naissance 
Ghadir (Kesrouan)
Taille
1.73m
Poids
80 kg

Mohamed Fawaz

Plus dans cette rubrique:

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
Des murs et des pas mûrs

Au nom de la sécurité nationale et de la sauvegarde de l’emploi aux Etats-Unis, le président Donald Trump veut construire un mur fait d’un mélange de ciment et de lois protectionnistes. A peine a-t-il signé les premiers décrets pour l’édification de ces clôtures, censées être érigées aux frontières, que des barrières ont surgi à l’intérieur du pays. Ces décisions choquantes, prises par un président controversé, constituent un cocktail malodorant, qui n’a pas tardé à exploser en manifestations de colère dans les aéroports et les rues des villes américaines. La période de grâce est un luxe auquel Donald Trump n’a pas goûté.D’aucuns jugeront déplacée la vague de condamnation soulevée dans le monde par les décisions du président américain. Il s’agit, somme toute, de mesures prises par un Etat souverain sur son territoire national. Cela aurait été vrai si les Etats-Unis avaient été un pays comme les autres. Or, ils ne le sont pas et ne l’ont jamais été. L’Amérique est une nation, dont le modèle a, de tout temps, inspiré les autres, dans le pire et le meilleur, dans le rêve et le cauchemar. Que d’autres dirigeants soient tentés de lui emboîter le pas est un danger réel, qui aboutira au cloisonnement du monde. A l’ère de l’Internet et de la mondialisation, celui-ci devrait plutôt se diriger vers davantage d’ouverture. Ce n’est pas de barrières dont le monde a besoin, mais de plus d’humanité dans les relations entre les Etats.Ici au Liban, l’application de la «méthode Trump» risque de provoquer des catastrophes en chaîne, surtout que la classe politique se contorsionne pour tenter d’imaginer une loi électorale acceptée de tous. Le critère de la représentation est, certes, essentiel pour apaiser la vie politique. Il n’est plus permis, en effet, que les lois électorales soient confectionnées sur mesure afin de sauvegarder les intérêts personnels de certains dirigeants, au détriment d’autres composantes de la société. Mais, dans le même temps, si la juste représentation aboutit à la construction de murs entre les communautés, le résultat sera pire. Il faut s’entendre sur une formule susceptible en même temps d’assurer une représentation authentique de tous et de réduire, à leur plus simple expression, les cloisons entre les communautés religieuses. La tâche est difficile mais pas impossible. De nombreuses propositions allant dans ce sens existent et ont été débattues. Il suffit de les remettre sur la table.Le seul inconvénient est que le temps manque. Non pas que les délais constitutionnels soient courts, car il y a toujours moyen de les rallonger. Le problème est que l’économie est plus que jamais tributaire de l’entente politique, sans laquelle les réformes urgentes et structurelles ne peuvent pas être lancées. Espérons que la classe politique ne ratera pas le coche une nouvelle fois, d’autant que les experts s’attendent à une relance de l’économie en 2017.    


 Paul Khalifeh
   

LES CHIFFRES

Bâtiments. Une sécurité aléatoire
Les conclusions d’une étude menée par Le réseau  de la sécurité des bâtiments ont montré que 25% des immeubles de Beyrouth, 17% de ceux du Liban-Nord, 16% de ceux du…

Combien ça coûte

Une journée au ski
Combien faut-il débourser pour passer une journée sur les pistes libanaises des Cèdres, de Laqlouq ou du Mzaar? 80$ par personne : c’est le ticket moyen d’une journée de ski au Liban,…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved