Plongée. Découvrir le monde du silence
Logo

Nº 3074 du vendredi 3 février 2017

Plongée. Découvrir le monde du silence

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    Plongée. Découvrir le monde du silence
    Faire de la plongée sous-marine sans aucun risque au Liban nécessite d’abord une initiation guidée et des équipements adéquats fiables, afin d’acquérir des sensations indescriptibles. C’est la clé pour découvrir...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Faire de la plongée sous-marine sans aucun risque au Liban nécessite d’abord une initiation guidée et des équipements adéquats fiables, afin d’acquérir des sensations indescriptibles. C’est la clé pour découvrir les récifs de notre littoral, comme par exemple, les canyons et les grottes sous-marines qui s’y dissimulent.
Fort de ses 30 ans d’expérience et de ses 18 ans d’enseignement de la plongée, Nasser Saïdi conseille d’effectuer des stages et des formations avant de plonger tout seul, surtout dans les eaux profondes où des équipements plus lourds s’avèrent nécessaires.
Ainsi, des clubs créés tout le long du littoral apprennent aux amateurs à plonger en toute sécurité. Découvrir les secrets du monde sous-marin nécessite un équipement spécifique.
Désormais, chaque plongée – d’une durée d’une heure environ (40 à 60 minutes) – coûte à un amateur 25 dollars s’il possède déjà les équipements. Sil faut louer le matériel, le tarif peut grimper jusqu’à 40 dollars.
Directeur du NISD (National Institute for Scuba Diving) à la Marina de Beyrouth  (Zeitouna Bay), Nasser Saïdi organise, depuis deux décennies, des plongées guidées destinées aux amateurs, au large de la capitale ou tout au long du littoral, où la profondeur varie entre 10 et 50 mètres.
Pour une plongée relativement superficielle (20 à 50 m), le coût des équipements de base varie entre 1 500 et 2 500 dollars. Mais si l’on souhaite s’équiper pour plonger en eaux profondes, la facture peut rapidement atteindre les 15 000 dollars.
Selon Saïdi, plonger au-delà de 50 mètres devient dangereux si l’on ne possède pas l’expérience et l’équipement nécessaires. En vrai passionné, il assure que la plongée provoque une sensation extraordinaire de pouvoir s’immerger, continuer à respirer, sans sentir aucun poids ni gravité, tout en explorant un monde fantastique.

ّّInfos xpress
Equipements
● Scaphandre
● Masque
● Palmes
● Bouteille d’oxygène.

Clubs accrédités
National institute of scuba diving (NISD)
La Marina de Beyrouth
http://www.nisd-online.com

The Calypso diving center
Club de l’hôtel Movenpick à Beyrouth
http://www.bdccalypso.com

Abyss diving club
La Marina, Dbayeh
www.abysslb.com

Bubbles club for divers
La Rochelle Resort, Amchit
www.bubblesleb.com

Aquadiving club
Aquamarina 2, au nord de Jounié
http://www.aquadivingclub.com

Mohamed Fawaz

Plus dans cette rubrique:

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
Des murs et des pas mûrs

Au nom de la sécurité nationale et de la sauvegarde de l’emploi aux Etats-Unis, le président Donald Trump veut construire un mur fait d’un mélange de ciment et de lois protectionnistes. A peine a-t-il signé les premiers décrets pour l’édification de ces clôtures, censées être érigées aux frontières, que des barrières ont surgi à l’intérieur du pays. Ces décisions choquantes, prises par un président controversé, constituent un cocktail malodorant, qui n’a pas tardé à exploser en manifestations de colère dans les aéroports et les rues des villes américaines. La période de grâce est un luxe auquel Donald Trump n’a pas goûté.D’aucuns jugeront déplacée la vague de condamnation soulevée dans le monde par les décisions du président américain. Il s’agit, somme toute, de mesures prises par un Etat souverain sur son territoire national. Cela aurait été vrai si les Etats-Unis avaient été un pays comme les autres. Or, ils ne le sont pas et ne l’ont jamais été. L’Amérique est une nation, dont le modèle a, de tout temps, inspiré les autres, dans le pire et le meilleur, dans le rêve et le cauchemar. Que d’autres dirigeants soient tentés de lui emboîter le pas est un danger réel, qui aboutira au cloisonnement du monde. A l’ère de l’Internet et de la mondialisation, celui-ci devrait plutôt se diriger vers davantage d’ouverture. Ce n’est pas de barrières dont le monde a besoin, mais de plus d’humanité dans les relations entre les Etats.Ici au Liban, l’application de la «méthode Trump» risque de provoquer des catastrophes en chaîne, surtout que la classe politique se contorsionne pour tenter d’imaginer une loi électorale acceptée de tous. Le critère de la représentation est, certes, essentiel pour apaiser la vie politique. Il n’est plus permis, en effet, que les lois électorales soient confectionnées sur mesure afin de sauvegarder les intérêts personnels de certains dirigeants, au détriment d’autres composantes de la société. Mais, dans le même temps, si la juste représentation aboutit à la construction de murs entre les communautés, le résultat sera pire. Il faut s’entendre sur une formule susceptible en même temps d’assurer une représentation authentique de tous et de réduire, à leur plus simple expression, les cloisons entre les communautés religieuses. La tâche est difficile mais pas impossible. De nombreuses propositions allant dans ce sens existent et ont été débattues. Il suffit de les remettre sur la table.Le seul inconvénient est que le temps manque. Non pas que les délais constitutionnels soient courts, car il y a toujours moyen de les rallonger. Le problème est que l’économie est plus que jamais tributaire de l’entente politique, sans laquelle les réformes urgentes et structurelles ne peuvent pas être lancées. Espérons que la classe politique ne ratera pas le coche une nouvelle fois, d’autant que les experts s’attendent à une relance de l’économie en 2017.    


 Paul Khalifeh
   

LES CHIFFRES

Bâtiments. Une sécurité aléatoire
Les conclusions d’une étude menée par Le réseau  de la sécurité des bâtiments ont montré que 25% des immeubles de Beyrouth, 17% de ceux du Liban-Nord, 16% de ceux du…

Combien ça coûte

Une journée au ski
Combien faut-il débourser pour passer une journée sur les pistes libanaises des Cèdres, de Laqlouq ou du Mzaar? 80$ par personne : c’est le ticket moyen d’une journée de ski au Liban,…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved