News côté des banques
Logo

Nº 3085 du vendredi 5 janvier 2018

News côté des banques

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    News côté des banques
    Bank Audi Les gagnants de l’édition 2017 de Grow My Business Une cérémonie de remise de prix a eu lieu à la Villa Audi pour annoncer les équipes gagnantes de la 6e...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Bank Audi
Les gagnants de l’édition 2017 de Grow My Business

Une cérémonie de remise de prix a eu lieu à la Villa Audi pour annoncer les équipes gagnantes de la 6e édition de Grow My Business (GMB), une initiative lancée en 2011 par l’Association des Commerçants de Beyrouth (ACB), en collaboration avec MIT Enterprise Forum-Pan Arab Region, et en partenariat avec Bank Audi sal. Etant convaincue du rôle vital joué par les PME au Liban et de leur importante contribution à l’économie du pays, Bank Audi a décidé de récompenser trois équipes cette année, au lieu d’une seule tous les ans. «Nous avons voulu donner de plus grandes possibilités et ouvrir davantage d’horizons aux participants cette année, un indicateur de plus de notre engagement à récompenser les idées solides et à leur donner la chance de se concrétiser et de s’épanouir», a expliqué Marc Audi, Directeur général Liban-Bank Audi sal. Les lauréats de cette année sont
les compagnies Augmental, Bildits et Sympaticus, qui ont gagné respectivement 50 000 000 de L.L., 30 000 000 de L.L. et 15 000 000 de L.L. offerts par Bank Audi.


Fransabank SANAD:
20 millions $ aux PME et ménages à revenu limité

Le fonds SANAD pour les micros, petites et moyennes entreprises a accordé un prêt de 20 millions $ à Fransabank SAL en vue de soutenir les efforts de la banque dans l’expansion de ses opérations de prêts aux PME et pour l’octroi de prêts immobiliers aux personnes à revenu limité. Fransabank est la 4ème plus grande banque au Liban avec une forte présence dans les zones rurales et se concentre particulièrement sur le segment des PME.
Pour SANAD, cet investissement consolidera la position du Fonds sur le marché local et renforcera sa visibilité au Liban. Fransabank est une banque universelle et propose une panoplie complète de produits et services dédiés aux PME et aux particuliers à des conditions compétitives à travers son réseau d’agences (124 agences), le plus large dans le pays, réparti sur l’ensemble du territoire national. Le prêt de SANAD aidera Fransabank à diversifier ses ressources et à offrir un financement à long terme aux PME ainsi qu’aux ménages à faible revenu pour l’achat d’un logement ou pour des travaux de rénovation et d’amélioration.


Byblos Bank
Les gagnants du concours des stagiaires pour l’été 2017

Byblos Bank a récompensé 5 gagnants parmi 150 participants au concours des stagiaires de l’été 2017, en leur offrant des bons de 10 000 points/miles dans le cadre du Akram Program, le programme de fidélité des cartes de la Byblos Bank (1 dollar=1 point/mile). Réservée exclusivement aux étudiants qui se sont inscrits dans des stages à Byblos Bank durant l’été 2017, cette initiative a été conçue pour leur offrir une expérience plus productive et enrichissante et pour les aider à acquérir une compréhension fonctionnelle des affaires bancaires. Les gagnants de cette compétition sont: Jenny Khalil, Sara Haddad, Hiba al-Achkar, Ali Khalifeh, Ziad Nadda.


 

 


SGBL
Acquisition de KBL Richelieu Bank en France et KBL Monaco

SGBL Liban a signé un accord avec KBL Epb pour l’acquisition de KBL Richelieu Bank en France et KBL Monaco. Avec cet achat, SGBL entame une nouvelle ère de développement en France et à Monaco. Cette opération donnera naissance à un nouveau groupe, Compagnie Financière Richelieu, qui sera détenu à 100% par SGBL Group, propriétaire de Banque Richelieu France, Richelieu Gestion et Banque Richelieu Monaco.  


BlomInvest
lancement de Brite

BlomInvest Bank a lancé Brite, un portail innovateur et gratuit sur les données et recherches d’ordre économique. Brite est le résultat d’une collaboration entre BlomInvest Bank, Economena Analytics et Moody’s Analytics. Le site web offre un excellent service d’outils de recherche et d’analyse de même que de nombreux services de support clé personnalisés pour le monde des affaires couvrant l’économie libanaise. Cette plateforme regroupe plus de 500 indicateurs économiques et financiers.
Pour en savoir plus, consulter
http://brite.blominvestbank.com/

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
Deux priorités en 2018

L'heure n’est pas aux bilans mais aux perspectives d’avenir. 2018 est une année charnière pour la stabilité politique du Liban et le sauvetage de son économie. La réanimation des institutions, fin 2016, après deux ans et demi de coma, avec l’élection d’un président de la République, la désignation d’un Premier ministre et la formation d’un gouvernement, reste incomplète. Elle ne sera menée à terme qu’avec le renouvellement du Parlement, dont le mandat aurait dû s’achever en juin 2013, mais qui s’est maintenu en vie en auto-prorogeant sa législature à trois reprises. Les élections parlementaires de mai 2018 sont donc une étape cruciale dans le processus de normalisation de la vie politique nationale. Ces élections sont d’autant plus importantes que la prochaine Chambre promet d’être un brin plus représentative que les précédentes, grâce notamment au mode de scrutin proportionnel, appliqué au Liban pour la première fois. Certes, la classe politique a trouvé le moyen de transformer cette avancée de géant en modeste petit pas. Elle a, par exemple, introduit le concept du vote préférentiel restrictif – dans les grandes circonscriptions les électeurs sont ainsi contraints de «préférer» un candidat uniquement originaire de leur caza, ce qui limite leur choix. Malgré cela, la nouvelle loi électorale devrait permettre de briser, partiellement sans doute, les monopoles et autres exclusivités communautaires, exercées par les mêmes partis ou figures depuis des décennies. De gros investisseurs privés ou institutionnels attendent cette échéance capitale pour arrêter leurs plans et faire connaître leurs intentions à moyen et long termes.  Les investisseurs observent aussi avec un intérêt marqué l’avancement du processus d’exploitation, par le Liban, de ses ressources en hydrocarbures. Il s’agit, là, de la seconde priorité nationale en 2018, dont dépendra, peut-être, la stabilité de la livre libanaise, et, par conséquent, la préservation de l’ordre social. Avec une dette et un service de la dette qui atteindront des sommets inégalés cette année et un ratio dette/PIB qui va encore augmenter, l’Etat aura besoin soit de recettes supplémentaires soit d’un miracle. Certes, si les forages commencent en 2019, le Liban devra attendre cinq ans avant de toucher des dividendes. Mais le seul fait que le processus soit solidement mis sur les rails est susceptible de déclencher un cercle vertueux qui permettrait, par exemple, à l’Etat libanais d’emprunter sur les marchés financiers internationaux à des taux préférentiels. Le Liban doit relever ces deux défis dans un contexte régional pas très avantageux, il est vrai, mais moins dangereux que les années précédentes, surtout en Syrie, où la guerre semble toucher à sa fin. Quoi qu’il en soit, les Libanais peuvent capitaliser sur les réalisations accomplies l’année dernière. Car, quoi qu’en disent les plus sceptiques et les gens de mauvaise foi, 2017 a été plutôt positive: une stabilité politique qui s’est manifestée dans l’affaire Hariri, une stabilité sécuritaire qui s’est concrétisée dans la victoire contre les takfiristes, et une résilience économique qui a fait ses preuves également lors de la crise de la démission du Premier ministre.


 Paul Khalifeh
   

LES CHIFFRES

7,9 milliards $. Les besoins des finances en 2018
Le ministère des Finances aurait besoin de 7,9 milliards $ pour couvrir ses obligations venant à échéance en 2018 alors que la solvabilité de la Banque du Liban (BDL) contribue…

Santé

Podologie. Quand la santé des pieds affecte celle du corps
Pieds plats, déformations plantaires, tendinite achilléenne, … Tout dysfonctionnement au niveau du pied entraîne inéluctablement des douleurs au niveau du…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved