News Mena
Logo

Nº 3083 du vendredi 3 novembre 2017

News Mena

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    News Mena
    330 millions $ Majid al-Futtaim investit pour ouvrir 23 Vox Cinemas dans le Golfe Majid al-Futtaim Cinemas planifie d’investir 330 millions $ à travers des acquisitions et des expansions organiques pour servir...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

330 millions $
Majid al-Futtaim investit pour ouvrir 23 Vox Cinemas dans le Golfe

Majid al-Futtaim Cinemas planifie d’investir 330 millions $ à travers des acquisitions et des expansions organiques pour servir davantage ses clients. Vox Cinemas a sécurisé 23 nouveaux sites, qui devraient être inaugurés au cours des trois prochaines années, 2018 étant l’année qui sera marquée par l’ouverture de 16 salles de cinémas. L’opération d’expansion comprendrait 145 grands écrans répartis entre 7 pays de la région Mena. Des joint-ventures à Oman et Bahreïn auraient permis à Vox Cinemas d’être considéré comme le plus grand fournisseur de films de divertissement. La compagnie a multiplié ses intérêts au niveau du créneau de la distribution de films en signant un partenariat avec 20th Century Fox Film pour la région. Par ailleurs, elle reconsidère les opportunités de production de films en 2018, en arrondissant ses plans d’intégration verticale.


100 Le nombre d’hôtels
le portefeuille d’AccorHotels ME s’épaissit, avec 12 nouveaux hôtels

AccorHotels a indiqué que son portefeuille a dépassé le nombre de 100 établissements hôteliers opérationnels dans la région du Proche-Orient, en inaugurant 12 nouveaux hôtels en 2017. Le portefeuille de l’enseigne AccorHotels Middle East compte 11 pays comprenant les EAU, l’Arabie saoudite, l’Egypte, le Koweït, Bahreïn, Oman, Qatar, le Liban et l’Iran. La marque française avait dévoilé l’an dernier son plan de doubler le nombre de ses chambres d’ici 2020 pour atteindre 50 000 lits, mais elle a d’ores et déjà atteint 30000 chambres  opérationnelles sur le marché. Olivier Granet, directeur exécutif et chef opérationnel d’AccorHotels ME a déclaré: «Nous continuons à renforcer notre momentum à travers l’acquisition de marque comme Fairmont, Raffles et Swissôtel, en ajoutant par la même occasion à notre offre de nouveaux styles de vie d’enseignes internationales».


 

 

 

 

 


TVA émirats:
enregistrement en ligne des entreprises imposables   

L’enregistrement en ligne pour la TVA est à présent opérationnel aux Emirats arabes unis (EAU), en prélude à l’introduction de cette taxe à partir du 1er janvier 2018, selon l’Autorité de taxes fédérales émiraties (FTA). Le site FTA faciliterait les procédures d’enregistrement aux compagnies qui seraient soumises à cette taxe sur base des standards internationaux, à savoir toutes les compagnies dont les chiffres d’affaires annuels représentent un seuil de 375 000 dirhams émiratis en rythme annuel. Les compagnies et les start-up dont le chiffre d’affaires excède 187 500 dirhams émiratis peuvent optionnellement s’inscrire. La FTA avait enjoint aux sociétés dont le chiffre d’affaires dépasse 150 millions de dirhams émiratis de s’enregistrer avant le 31 octobre 2017 alors que celles dont le chiffre d’affaires est supérieur à 10 millions de dirhams émiratis doivent s’enregistrer avant le 30 novembre 2017.

50 millions 
La 5G dans le Golfe d’ici 2020

GSMA, l’entité de commerce qui représente les intérêts des opérateurs de réseaux mobiles dans le monde, a considéré que les opérateurs de télécoms basés dans le Golfe seraient les premiers dans le monde à lancer les réseaux commerciaux 5G. Cette étude prévoit 50 millions de connexions à travers la région Mena d’ici 2025, couvrant près de 30% de la population de cette région. Elle a souligné que Telco Etisalat des EAU a brisé le record en termes de vitesse de l’Internet 5G lors d’une démonstration réalisée au salon Gitex des nouvelles technologies à Dubaï. Ce test se poursuivrait jusqu’à fin 2017 en prélude à sa commercialisation début 2019. L’étude a montré que l’utilisation des réseaux des bandes passantes (3G/4G) compte pour plus de 50% du total des connexions du mobile dans la région Mena et devrait atteindre 70% d’ici la fin 2020.

44$ par pi2
Prix faramineux pour les locations d’un logement à dubaï

Les loyers dans les tours de Dubaï seraient parmi les plus concurrentiels dans le monde, selon un rapport de Knight Frank. La moyenne du loyer serait de 44$ par pied carré, classant les Emirats à la 18ème place. Le rapport, qui porte sur la performance des loyers des tours comprenant plus de 30 étages a montré que les loyers les plus élevés demeurent ceux affichés par les gratte-ciels situés à Hong-Kong, soit 304$ par pied carré suivis par ceux de New York (162$/pied carré) et Tokyo (140$/pied carré). Les loyers de San Francisco ont accusé une progression tournant autour de 117$ par pied carré, occupant ainsi le top 5 des loyers les plus chers, devançant Londres (110$/pied carré).Un expert immobilier a indiqué que les demandeurs d’unités à la location s’intéressent davantage à la qualité de l’appartement et à sa location et sont moins enclin à payer une prime pour vivre dans des tours.


QATAR
Suspension des transactions en riyal

Trois des plus grandes banques britanniques ont suspendu les opérations commerciales libellées en riyal qatari, prenant ainsi en compte les sanctions imposées à l’émirat par une coalition de pays voisins conduite
par l’Arabie saoudite. Les banques concernées sont: Barclays Plc, Lloyds Banking Group Plc et Royal Bank of Scotland Group Plc.  


 


ARABIE SAOUDITE
Les opérations sur ATM en hausse

Les points de vente en Arabie saoudite ont enregistré une croissance à deux chiffres au cours des mois de juillet et d’août, entraînant une hausse des opérations effectuées sur les guichets électroniques. Celles-ci ont progressé de 4% en août 2017 par rapport au même mois de 2016.

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
La perception compte que la réalité

La première année du sexennat du général Michel Aoun, élu le 31 octobre 2016 après deux ans et demi de vacance à la première magistrature de l’Etat, vient de s’achever. Partisans et détracteurs du mandat avancent des bilans tellement contradictoires qu’on a l’impression qu’ils ne parlent pas du même pays. Les fidèles du chef de l’Etat égrènent une longue liste de «réalisations», qui n’auraient pu être concrétisées sans la présence, au palais de Baabda, d’un «président fort». Les réussites du mandat vont de l’adoption d’une nouvelle loi électorale introduisant le mode de scrutin proportionnel et le vote des émigrés, à la bataille de l’«Aube des jouroud», qui a permis la libération, par l’armée libanaise, du territoire des groupes terroristes, en passant par les nominations administratives, militaires, sécuritaires, diplomatiques et juridiques, bloquées depuis des années. Au crédit du chef de l’Etat, également, le renforcement de la sécurité préventive, qui a épargné au pays de nombreux attentats, la condamnation à mort d’Ahmad el-Assir et d’autres extrémistes, dont les procès avançaient au ralenti à cause de l’absence d’une volonté politique. Sur le plan économique et social, les partisans du mandat soulignent le vote du budget 2017, après 12 ans de dépenses selon la douzième provisoire – qui autorise toutes sortes d’abus –, et l’adoption de l’échelle des salaires dans la fonction publique, qui renforce le pouvoir d’achat de dizaines de milliers de familles. Dans le bilan des contempteurs du mandat, ces «réalisations» ont cédé la place à une interminable liste de fiascos, d’échecs et de défaillances. «L’Etat est en déliquescence», déplore l’ancien Premier ministre Nagib Mikati, qui se livre dans les colonnes de Magazine à un réquisitoire au vitriol contre le pouvoir actuel (voir page 16). Pour les détracteurs du président Aoun, les nominations ne sont qu’un partage du gâteau entre les partenaires de la coalition gouvernementale. Plus qu’une faute, l’échelle des salaires serait un péché, selon eux, car son financement impose des charges et des taxes supplémentaires aux chefs d’entreprises, aux sociétés, à la classe moyenne et les catégories les plus démunies. Le vote du budget n’est en aucun cas une source de fierté, car il s’agit de l’année fiscale écoulée, et déjà le gouvernement a dépassé les délais constitutionnels dans l’examen et l’approbation du budget 2018. De plus, la loi fondamentale votée au Parlement permet de mesurer la gravité du phénomène du gaspillage des deniers publics, avec des centaines de milliards de livres qui partent en fumée entre les administrations publiques, les dépenses inutiles et les fonds secrets (voir page 34). Entre ces deux descriptions antagonistes du Liban, il y a la perception qu’ont les Libanais de leur pays. Rares sont ceux qui ont le sentiment que leur vie s’est améliorée d’une année à l’autre. La tâche qui attend le mandat est tellement titanesque, que les réalisations accomplies, aussi importantes soient-elles, n’ont que très peu pesé dans le jugement que les Libanais se font des conditions et de la qualité de leur vie.


 Paul Khalifeh
   

LES CHIFFRES

News les chiffres
Universités 72 établissements… et ça continue! Comment peut-on combattre le chômage lorsque le nombre d’universités a atteint 72? Ces établissements délivrent des diplômes de fin d’études à des milliers d’étudiants…

Combien ça coûte

L’épilation au laser
Le prix d’une séance d’épilation au laser peut souvent sembler onéreux. Il s’avère qu’à long terme, les tarifs fixés par les professionnels du métier sont d’un excellent rapport résultat-coût. Si…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved