Horoscope
Logo

Nº 3106 du vendredi 4 octobre 2019

Horoscope

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    Horoscope
    Bélier
 Vous travaillez d’arrache-pied et bénéficiez en plus d'un coup de pouce. En quête d’emploi, vous vous démenez, quitte à changer de stratégie. Financièrement, les négociations tournent à votre avantage. Votre...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Bélier

Vous travaillez d’arrache-pied et bénéficiez en plus d'un coup de pouce. En quête d’emploi, vous vous démenez, quitte à changer de stratégie. Financièrement, les négociations tournent à votre avantage. Votre duo fonctionne ! Vous trouvez les mots justes, les gestes adéquats pour pallier à quelques tensions. Célibataire, après le 10 octobre, vous traversez une période propice à l’épanouissement de votre vie amoureuse.


Taureau
Malgré des rapports assez tendus avec vos collaborateurs, vous gagnez un temps précieux grâce à une bonne organisation et un excellent sens des priorités. Côté cœur, vous êtes insatisfait. Rien de tel pour miner votre libidoque la routine avec son manque de surprise. Entre le 9 et le 17 octobre, vous avez tendance à piquer votre moitié pour la faire réagir.


Gémeaux
Vous récoltez tout le mois les bénéfices de vos efforts. Vous faites des prouesses en matière de psychologie autour du 15 octobre : vous sentez immédiatement à qui vous avez affaire et vous vous adaptez. En amour, jusqu’au 9, vous savourez de bons moments, la communication est favorisée. Les préoccupations quotidiennes prennent ensuite le pas sur les effusions.


Cancer
Le champ de vos responsabilités s’étend progressivement. Vers le 15 octobre, vous mettez vos compétences en avant. Après le 25, quelques obstacles à prévoir. Vous êtes plus à l’aise dans vos amours à partir du 9 octobre. Vous vous rapprochez de l’autre et créez une intimité assez exclusive mais délicieuse.


Lion
Vous ne manquez ni de volonté, ni de courage, ni d’opportunités. C’est le moment de dégoter un emploi si vous en cherchez ou d’obtenir un poste plus avantageux. Vos diverses entreprises progressent grâce à votre talent. Jusqu’au 9, il n’y a aucun grain de sable dans les rouages de vos relations, tout roule ! Après le 10, quelques complications familiales à prévoir.


Vierge
Ayez confiance en vous car vous ne manquez ni de finesse dans vos analyses ni dans vos ressentis. Des atouts qui vous permettent de mieux vous positionner sur l’échiquier de l’emploi. Jusqu’au 10, vous n’êtes pas vraiment à l’aise dans vos relations amoureuses. Votre partenaire ne vous rassure pas suffisamment. Des tensions sont palpables.


Balance
Vous vous lancez avec enthousiasme dans le feu de l'action. Si on vous résiste, vous cherchez à influencer les situations et à faire plier vos interlocuteurs. Côté personnel, vous recherchez l’équilibre et visez l’harmonie en toutes circonstances. On apprécie votre sociabilité, votre douceur, votre sourire accueillant... Côté cœur, vous maîtrisez à la perfectionl’art de la séduction.


Scorpion
Malgré une certaine nervosité, vous vous sentez en pleine forme intellectuelle dès le 4 octobre.
Votre habileté fait des merveilles en affaires.Côté cœur, l’amour vous fait des courbettes, vous ne manquez pas d’affection. A partir du 20, vous avez l’impression d’être compris et accepté inconditionnellement, un souhait se réalise.


Sagittaire
Votre enthousiasme et votre optimisme sont de vrais moteurs ! Vous ne manquez pas non plus d’idées, ni de sens pratique pour les mettre en place. A partir du 8, c’est tendu. Vous avez besoin de plus de liberté. Votre besoin de changement peut vous faire frôler la rupture.


Capricorne
Vous poursuivez plusieurs projets qui stimulent vos neurones en simultané, mais vous en amenez peu jusqu'à leur aboutissement. En amour, pas question de vous laisser aller aux plaisirs simples, vous cherchez à améliorer vos relations. Célibataire, quelqu’un vous trouble autour du 13.

Verseau
Vous rebondissez à vive allure, vous atteignez certains objectifs avec satisfaction et semez d’autres projets pour aller encore plus loin. Rien ne vous arrête ! Si vous cherchez un emploi, c’est un mois clé.Vous êtes de très bonne compagnie durant la première semaine. A partir du 9, vous évitez encore plus les conflits, y compris au travail, où l’amour peut s’inviter par surprise.


Poissons
Vous brillez par la parole, par l’écrit ou encore par le dessin. Artiste à vos heures, vos créations sont inspirées. Au travail, faites passer vos messages, vous serez entendu. Votre sens psychologique vous permet de bien cerner vos interlocuteurs. Votre esprit est peuplé de rêves d'amour et la réalité ne vous paraît pas à la hauteur.

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
Tout n’est pas perdu

L’exploitation à des fins politiques des difficultés économiques et du malaise social actuels est malvenu autant que les arguments avancés par les gens au pouvoir pour se dédouaner, justifier leur incurie et leur incapacité à faire face aux défis, en se barricadant derrière l’héritage du passé. Certes, l’héritage est lourd, difficile à gérer, mais le pouvoir est continuité et les dirigeants d’aujourd’hui ne peuvent pas rejeter sur ceux d’hier la responsabilité de ce qui nous arrive.Nous payons aujourd’hui le prix des choix économiques erronés et des politiques financières impertinentes qui ont occasionné d’immenses dommages, qui, nous en sommes convaincus, ne sont pas irréparables. Ces choix se résument à la politique d’endettement justifiée au sortir de la guerre par les besoins de la reconstruction d’un pays dévasté par une folie meurtrière qui a duré 15 années. Des dizaines de milliards de dollars ont été dépensés pour, soi-disant, financer de nouvelles infrastructures et la remise à niveau des anciennes. En réalité, une infime partie de ces fonds est allée à ce à quoi ils étaient destinés et le reste a fini dans les poches de la classe dirigeante. Combien de Premiers ministres, aux moyens modestes, ne sont-ils pas devenus des tycoons? Combien de ministres ne se sont-ils pas transformés en banquiers ou de députés en entrepreneurs et en hommes d’affaires? L’argent est allé enrichir une nouvelle classe politique de basse extraction morale, parasitaire et sans scrupules, qui a pillé le pays pendant un quart de siècle. L’endettement s’est poursuivi outrancièrement, non plus pour financer la réhabilitation de l’infrastructure, mais pour payer le service de la dette. Le pays s’est alors installé au fil des ans dans un cercle vicieux qui aurait dû le précipiter dans l’abîme depuis des années, mais la catastrophe a été évitée en raison de la conjoncture internationale, entre 2008 et 2010, qui a permis au Liban d’attirer des dizaines de milliards de dollars qui fuyaient les économies occidentales meurtries par la crise mondiale.Au lieu de mettre à profit ce sursis providentiel, la classe politique corrompue a poursuivi son pillage systématique des ressources de l’Etat, jusqu’à ce que nous arrivions au point où nous en sommes aujourd’hui.Tout n’est perdu. Mais l’heure n’est plus aux mesquineries et aux règlements de compte. Il faut repenser tout le modèle économique, jeter aux oubliettes la mentalité rentière et revenir au cycle de la production. Il faut impérativement réduire la facture des importations qui s’élève à 16 milliards de dollars par an, une somme injustifiée pour une population de 4,5 millions d’habitants. Il faut la réduire de plusieurs milliards de dollars, pour ne plus dépendre autant des humeurs du billet vert et des pressions de son géniteur. Pour cela, les Libanais ont un rôle à jouer. Ils doivent reprendre confiance dans leurs capacités à créer et à fabriquer des produits à valeur ajoutée. Ils doivent consommer libanais. C’est dans cet esprit que Magazine a consacré son dossier de couverture, ce mois-ci, à l’industrie libanaise dans toutes ses déclinaisons. En achetant libanais, nous réduisons la facture des importations et, par conséquent, le déficit de la balance des paiements. Mais pas seulement. Nous boostons la production locale, ce qui poussera les industriels à créer des emplois, et qui conduira, forcément, à la relance de la consommation. En achetant un produit libanais, chacun d’entre nous, à son niveau, contribue à l’apparition d’une dynamique vertueuse, seule capable de briser le cercle vicieux dans lequel ceux qui nous gouvernent ont plongé notre pays. ●


 Paul Khalifeh
   

Combien ça coûte

L’entretien d’un potager
S’engager dans le secteur agricole revient à dire se soumettre au caractère ingrat du métier. Du moins, au Liban. Nombre de citoyens s’adonnent à cette pratique, que ce soit par…

Santé

Maladie de Parkinson. Les cellules cérébrales endommagées bientôt rétablies?
La science continue encore et toujours de nous étonner. Une découverte importante pour les personnes souffrant de la maladie de…

Bannière
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved