Horoscope
Logo

Nº 3098 du vendredi 1er février 2019

Horoscope
Horoscope

Horoscope (239)

Jeudi, 31 Janvier 2019 14:17

Horoscope

Bélier

Un mois de février contrasté avec heureusement plus de haut que de bas. Jusqu’au 18, le Soleilen Verseau vous pousse sur le devant de la scène pour tenir les rênes d’un projet ambitieux. Côté pro, un contrat signé en début de mois vous réserve un avenir sympa. Complexes et un peu compliquées les relations amoureuses en fin de mois. Un sentiment d’incompréhension provoque des tensions à la maison. Rassurez-vous, on s’aime quand même.



Taureau
Coup d’accélérateur dans la deuxième partie du mois, quand Marsvous emboîte le pas. Vous retrouvez la motivation côté pro, l’énergie côté forme. Le moral suit lui aussi, les conditions sont optimales pour remporter une victoire magistrale. Auparavant, du 1er au 13, vous devez faire face à des imprévus susceptibles de mettre vos nerfs à rude épreuve sur le plan financier. Heureusement, Vénusvous envoie du renfort (chéri, amis, famille) pour vous aider à stabiliser la situation.



Gémeaux
Puisez dans l’énergie rebelle d’Uranuspour vous imposer et vous démarquer. Vous ne ferez pas l’unanimité. Qu’importe, ceux qui adhèrent à vos idées vous donnent les moyens de les concrétiser. Côté boulot, Marsen Bélier vous promet une belle victoire si vous mettez les bouchées doubles entre le 1er et le 13. En amour, Vénusquitte votre rival le Sagittaire le 3, la voie est libre pour aimer à profusion, sans modération.



Cancer
Si le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt et qui courent vite, soyez certaine d’arriver en tête et de monter sur la plus haute marche du podium. Vous prenez de l’avance, tenez la concurrence à distance, réalisez des performances. Ça, pour le travail. Vous ralentissez la cadence, par amour uniquement. Et pour consacrer du temps à vos proches, qui semblent avoir besoin de votre présence.



Lion
Ça pulse jusqu’au 14, grâce à la fusion Mars/Uranusen Bélier. On vient vers vous avec une offre à vous soumettre, qui si vous l’acceptez, vous propulse vers les sommets. Pariez aussi sur le bouche à oreille pour accroître votre notoriété, et élargir votre champ d’activités. Mercureen Verseau vous suggère de négocier avant de signer, pour éviter toute mauvaise surprise par après. L’amour n’est pas en reste, une rencontre si vous êtes célibataire, un projet de voyage pour le couple.



Vierge
Mercures’apprête à séjourner en Poissons (votre rival), pour un bon moment. Attendez-vous à quelques désagréments sur le plan financier, mécontentement côté job. Pourquoi? Parce que les rentrées d’argent n’arrivent pas, et que les conditions de travail se dégradent. Après avoir pris votre mal en patience, vous décidez de monter au créneau pour améliorer votre situation. En Capricorne le 4, Vénusconsolide vos relations. Le soutien de votre entourage vous encourage à franchir les barrages.



Balance
Encore un mois à supporter la présence d’Uranusen Bélier (votre signe opposé). Et à devoir composer avec des situations qui changent sans arrêt. Les directives d’aujourd’hui n’ont rien à voir avec la veille. Mêmes allers et retours en amour, un pas en avant, trois en arrière, votre partenaire adhère à vos projets avant de se rétracter. Mais pas question de vous avouer vaincue, vous passez en force, fatiguée certes mais fière d’avoir bravé tous les dangers.



Scorpion

L’argent et l’amour font bon ménage ce mois-ci. Grâce aux influx des planètes en Capricorne (Vénus, Saturne, Pluton). Le couple se plonge dans la concertation pour réfléchir à un ambitieux projet, programmé pour être lancer au printemps. On évalue les coûts, on minimise les risques pour être certain que tout se passera bien. Socialement, il faut attendre l’arrivée de Marsen Taureau le 14 pour que vos initiatives deviennent payantes. La période est idéale pour demander une promotion et/ou une augmentation.

 


Sagittaire
Du 15 au 28, Jupiterfait de l’œil à Uranus. Vous sortez des sentiers battus de manière inattendue en pariant sur un projet innovant, susceptible de rapporter de l’argent prochainement. Jusque-là, vous devez convaincre votre entourage de tenter l’aventure à vos côtés, et de vous donner les moyens matériels suffisants pour atteindre l’objectif fixé. Attention, l’arrivée de Mercureen Poissons le 11 augure de négociations difficiles. Argumentez habilement pour convaincre et gagner la confiance.



Capricorne
De bonnes surprises vous attendent, grâce aux bons effets conjugués de Mercure/Vénuset Mars. Mercure tout d’abord, pique votre curiosité par une piste professionnelle à creuser. Une nouvelle activité peut servir vos intérêts et booster votre carrière. Vénus renforce les liens du cœur. Vous pouvez vous projeter dans l’avenir en toute sécurité. Mars booste à la fois les projets, les énergies et la libido. Vous avez une pêche incroyable tant pour bosser que pour câliner votre bien-aimé.



Verseau
Les quinze premiers jours sont placés sous le signe de l’innovation et de la communication. Le Soleilvous permet de nouer des contacts intéressants. Votre profil intéresse côté pro, super pour signer un contrat si vous cherchez un job. Mercureet Marsvous aident à tirer votre épingle du jeu d’une situation matérielle compliquée. Vous redoutiez de perdre de l’argent, voilà que vous en gagnez davantage. La seconde partie du mois est plus mitigée côté cœur. Plus d’hésitation que de tension, le doute empêche de prendre des engagements, par peur de se tromper.




Poissons
La carpe prend la parole. Mercure, le messager des dieux vous aide à faire passer vos idées. En équipe, vous prenez le leadership en vous démarquant par votre sens créatif. Vos projets sont innovants et inspirés. Beaucoup d’amour aussi, avec une idylle qui prendre de l’ampleur et mène tout droit au bonheur. En couple, vous marchez main dans la main, avec l’envie d’agrandir la famille ou de trouver un endroit spacieux pour vivre plus heureux.

<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Éditorial
En route pour l’âge de pierre

Dans ses mémoires publiés en 2010, le vice-président de l’Etat des Emirats arabes unis, cheikh Mohammad Ben Rached al-Maktoum, évoque un rêve qu’il dit avoir souvent fait, celui «de voir un jour Dubaï devenir un Beyrouth». Les Libanais sont-ils conscients que leur capitale a inspiré cet homme visionnaire et ambitieux, qui a réussi à faire émerger des sables du désert un émirat au rayonnement planétaire? Un centre d’affaires qui s’est réservé une place parmi les grands, tels Hong Kong, Shanghai, Londres et New York? Un bouillon de culture qui a transposé la Sorbonne, le Louvre, et bien d’autres noms et lieux prestigieux dans la Péninsule arabique? Une cité médiatique qui a attiré les titres et les plumes les plus convoités?Quelle que soit l’opinion que l’on se fait de Dubaï aujourd’hui, force est de reconnaître que cette ville sous-peuplée, sans patrimoine, ou si peu, sans beauté sinon celle des dunes dorées, propre à toutes les cités du Golfe, est devenue l’une des destinations les plus prisées du monde. Voilà un prince qui a réussi son pari, qui a concrétisé son rêve! Certes, l’atout des pétrodollars, qui n’est pas des moindres, lui a facilité la tâche. Mais les pétrodollars, qui coulent aussi à flot en Arabie saoudite, au Koweït et au Qatar, n’ont pas fait bourgeonner d’autres Eldorados dans ces pays immensément riches.    Pendant que Dubaï entrait à pas sûrs dans l’avenir, Beyrouth, lui, sombrait dans les précipices du passé. Les Libanais ont réussi le tour de force de plonger leur ville dans les affres de la guerre, puis une fois la paix revenue, de reconstruire la pierre sans y insuffler l’âme qui lui donnait ce cachet unique. La gloire d’antan n’est plus qu’un vieux souvenir, la culture se raréfie, la beauté ressemble à celle d’une femme (ou d’un homme) toute refaite, la joie de vivre n’est plus qu’amertume et aigreur, la satisfaction apportée par le travail plus qu’un dur et insupportable labeur. Avec une insouciance couplée à une affligeante ignorance et une criminelle irresponsabilité, les Libanais, peuple et dirigeants, ont perdu un à un les atouts qui faisaient de leur capitale le phare de la région. Fut un jour où Beyrouth était l’université, la maison d’édition, la cité médiatique, du monde arabe, une oasis de liberté pour les opprimés et les oppressés, un havre de tolérance. Il n’est plus qu’une ville sévère et peu hospitalière de par la cherté de la vie et l’absence des services les plus élémentaires. A vouloir cloner bêtement l’émirat du désert, les Libanais ont perdu ce qui faisait la gloire et la beauté de leur ville, sans pour autant gagner les atouts qui font la force de Dubaï. Beyrouth s’enfonce dans le passé. A ce rythme, et si rien n’est fait pour stopper la chute, l’âge de pierre n’est plus très loin.


 Paul Khalifeh
   

Combien ça coûte

Un déménagement?
Avec la multiplication du nombre d’entreprises de déménagement au Liban, le changement de domicile se fait désormais facile. Mais à quel prix? Rangement, emballage, transport, déballage, mise en place d’un…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved