People
Logo

Nº 2853 du vendredi 13 juillet 2012

People

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    People
    Miranda Kerr Accouchement naturel Miranda Kerr, magnifique mannequin de 29 ans et épouse du craquant Orlando Bloom, ne sait pas faire les choses à moitié. Alors qu’elle attendait l’arrivée de son fils...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Miranda Kerr
Accouchement naturel

Miranda Kerr, magnifique mannequin de 29 ans et épouse du craquant Orlando Bloom, ne sait pas faire les choses à moitié. Alors qu’elle attendait l’arrivée de son fils Flynn Christopher, la maman savait qu’elle n’allait pas transiger sur son plan d’accouchement et affirme: «J’avais pris une décision, je voulais le faire naturellement». Voilà qui est très courageux. A cela, la belle ajoute dans une interview: «J’avais regardé toutes ces vidéos d’accouchement et sans péridurale, quand le bébé sort, il est directement mis au sein». Selon Kerr, ces bébés exposés à la péridurale n’étaient pas aussi sensibles, et c’est là la raison principale pour laquelle elle voulait accoucher naturellement.

 

 

 

 

 

Haïfa Wehbé
Agacée

Après que Haïfa Wehbé et Tamer Hosni ont accepté de jouer dans un film, la Libanaise se retire au dernier moment. Elle avait accepté d’être payée un million de dollars contre 650000 à Hosni. Elle a ensuite appris que le producteur Mohammad el-Sabmi avait promis plus de 2 millions de dollars à l’acteur, ce qui l’a agacée. Wehbé s’est alors retirée du projet. Le réalisateur Mohammad Sami essaie de trouver un compromis. Il veut convaincre la chanteuse que la somme que reçoit Hosni est pour trois films et non pas pour un seul!

 

 

Eva Longoria
Avec Mark Sanchez?

Décidément, c’est une mode à Hollywood! Toutes les actrices se mettent avec des hommes plus jeunes. Jennifer Lopez, Sharon Stone, Demi Moore et... Eva Longoria. L’actrice de 38 ans serait secrètement en couple avec le quarterback Mark Sanchez. La belle brune aurait enfilé une perruque blonde pour l’un des trois rendez-vous qu’elle aurait eus avec le jeune joueur des Jets de New York, tout juste âgé de 25 ans. Une source a raconté que le duo «riait et prenait du bon temps» avec un groupe d’amis à New York City, à l’Hôtel Griffou. Son jeune amant a 25 ans, l’ancien 27 et son ex-mari en a 30… Longoria les choisit de plus en plus jeunes!

 

 

 

 

 

Mouss Diouf
Un destin tragique!

En 2009, un accident cérébral jette un voile obscur sur la joie de vivre de Mouss Diouf. Sa femme Sandrine se battait au quotidien contre une maladie qui a emporté Diouf. Il n’avait que 47 ans. «C’était le 24 juin 2009, Mouss et moi étions au restaurant. Souffrant d’un mal de tête, il prend deux Doliprane et se rend aux toilettes avec son téléphone. Le temps s’écoule, mais je ne m’inquiète pas, car il a des appels à passer. Tout à coup, le directeur de l’établissement vient me voir: “Je crois, me dit-il, que votre mari ne va pas bien”. Je me précipite et le retrouve transpirant, en proie à des vomissements et le teint verdâtre. Mouss venait de subir une hémorragie cérébrale».

 

Didier Deschamps
Sélectionneur

Didier Deschamps est le nouveau sélectionneur de l’équipe de France de football. L’ex-capitaine de l’équipe de 1998 avait rencontré  le président de la Fédération française de football (FFA), Noël Le Graët. Ce dernier avait déclaré alors que Deschamps faisait partie d’une courte liste: «C’est un très bon choix. L’envie de travailler ensemble est réelle. Notre connaissance remonte loin dans le temps». Deschamps s’est donc mis d’accord avec la FFF pour succéder à Laurent Blanc pendant les deux prochaines saisons. Il bénéficierait de deux années supplémentaires en cas de qualification de l’équipe pour la coupe du monde 2014 au Brésil.  Il sera accompagné chez les Bleus par Guy Stephan, son adjoint à l’OM.

 

 

Jean Dujardin
Pas de grosse tête

Depuis son marathon du début de l’année 2012, avec le César, les Oscars et la sortie de son film Les infidèles, Jean Dujardin s’est plutôt fait discret. Concernant son Oscar du meilleur acteur et maintenant son célèbre «Putain!», l’acteur français explique au magazine The Independent: «Quand j’ai gagné l’Oscar j’ai hurlé “Putain! Génial! Merci!”, ce qui signifie: “Je suis libre! Je me libérais de mes chaînes”. D’ailleurs, il ne cache pas qu’il a failli céder sous la pression: «J’avais parfois envie de me taper la tête contre le mur d’une chambre d’hôtel à me demander: “Pourquoi diable est-ce que j’ai fait ça?”. Mais en même temps, c’était génial. Un sentiment très paradoxal». L’acteur des OSS117 et réalisateur des Infidèles a des projets des deux côtés de l’Atlantique. Mais il ne s’emballe pas et ne prend pas la grosse tête.

 

 

 

 

 

 

Lily Allen
Enceinte

En juin dernier, Lily Allen confirmait en personne qu’elle serait bel et bien de retour en studio. Mais la maman de la petite Ethel, née en décembre dernier, pourrait ne pas y revenir de sitôt… Selon les médias anglais en ligne, Allen serait enceinte de son deuxième enfant. A 27 ans, l’épouse de Sam Cooper semble, selon le Sunday Mirror, très excitée à l’idée d’accueillir un nouvel enfant au sein de sa famille. Une source a même ajouté que la chanteuse et interprète de Fuck you aurait déjà commencé à en parler à tous ses amis qui partagent le bonheur du couple.

 

 

 

Dalida
Un musée à Paris

Orlando, le frère de Dalida, souhaite léguer les biens de sa sœur, disparue depuis 25 ans, afin qu’un musée lui soit consacré. «Je ne suis pas éternel et je voudrais offrir à tous les fans de Dalida les précieux objets qui lui ont appartenu... Je pourrais, comme certains le font, les vendre aux enchères. Mais j’ai conscience qu’elle fait partie du patrimoine national. Alors, je fais cadeau de ce qu’elle m’a laissé. Je ne peux pas faire plus... C’est ce qui m’est le plus cher». Orlando précise, cependant, que s’il lègue tous ces objets, c’est pour qu’ils soient exposés de manière permanente, et non déplacés ou relégués dans une cave ou un grenier. Sachant que le maire de Paris, Bertrand Delanoë, était un grand ami de Dalida, on n’est donc pas surpris d’apprendre qu’il soit emballé par l’idée.

 

 

 

 

 

Nancy Ajram
Troisième générique

Pour la troisième fois de sa carrière, Nancy Ajram interprète le générique d’une série à l’occasion du Ramadan, après Samara et Ibn el-Arnadli. Elle a enregistré le générique de Hikayat banat, distribué par Tarek Madkour, écrit par Ayman Bahjat Amar et composé par Walid Saad. Ajram prépare également une vidéo en collaboration avec Laila Kanaan.

 

 

 

 

 

Carla Bruni
N’est pas enceinte

Depuis la semaine dernière, la rumeur court. Carla Bruni serait enceinte. Alors, après Giulia, Nicolas Sarkozy va-t-il se reconvertir en changeur de couches professionnel avec l’arrivée d’un deuxième enfant? A en croire son épouse: non! Bien que l’ex-top affiche un ventre un peu rebondi, il n’y a pas de bébé en préparation. «Non, je ne suis pas enceinte», affirme-t-elle. Difficile d’être plus claire! Celle qui confessait, il y a quelques mois, ne pas avoir perdu tous les kilos pris alors qu’elle attendait Giulia (aujourd’hui âgée de huit mois), s’est également dit «choquée et agacée par cette rumeur farfelue».

 

Vidéo connexes

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
Faites taire le cheikh Ahmad el-Assir

Le cheikh Ahmad el-Assir est aujourd’hui le salafiste le plus médiatisé. Son côté folklorique et son discours peuvent plaire. Il appelle à la primauté des institutions étatiques. Sur les armes du Hezbollah, il hausse le ton pour satisfaire les ultras qui reprochent au 14 mars un manque de courage à ce sujet. Il ne demande pas qu’on protège les chrétiens, il sollicite leur protection! Mais le discours est une chose et la réalité en est une autre. Le cheikh Assir se réclame de la tendance salafiste et de son plus grand théoricien Ibn Taymiya. Comment celui-ci s’adresse-t-il aux trois grandes communautés libanaises, les sunnites, les chrétiens et les chiites? Dans son ouvrage al-Wassatia, il prête au Prophète un rôle de législateur dont les travaux ont été complétés par les écoles juridiques. Il demande une application à la lettre de la Charia et une contrainte des mauvais musulmans, sunnites inclus, à appliquer rigoureusement une vision austère de l’islam, sous peine de coercition et même d’élimination physique. Les salafistes extrémistes irakiens ont tué, sans distinction, autant de sunnites que de chiites. Les chiites, eux, n’ont eu droit à aucune considération. Je rappelle qu’au XIIIe siècle, quand les mamelouks déferlèrent sur le Kesrouan pour y massacrer et chasser les chiites, c’est sous l’autorité d’une fatwa d’Ibn Taymiya. Selon sa théorie d’al-Wala’wal-Barra’, il demande de couper tout lien avec les chrétiens et d’être intransigeant à leur égard. Il va à l’encontre de la tradition de tolérance de l’islam qui avait vu, à l’époque des conquêtes arabes, les chrétiens en conflit avec Constantinople, soulagés d’être débarrassés de son joug et trouver leur compte sous le règne des musulmans. On a même vu, lors de la recon-quête de l’Espagne par Isabelle la Catholique, les juifs se réfugier en terre d’islam pour fuir les persécutions. Mais si cette forme de tolérance du Moyen Age n’est plus acceptable aujourd’hui, que serait-ce alors de la position d’Ibn Taymiya. Or, le cheikh Ahmad el-Assir n’a jamais, à ce jour, renié son mentor. Il ne faut pas se méprendre sur l’ampleur de ce phénomène. Quel que soit son pouvoir de nuisance, il restera limité, tant les extrémistes salafistes sont incapables de se regrouper sous une même autorité. Dans leur interprétation rigoureuse du texte, ils sont réfractaires à toute organisation cléricale hiérarchisée. Ils ne reconnaissent que l’autorité d’un calife dont le rôle principal est de permettre aux musulmans de pratiquer leurs devoirs cultuels. Ce calife doit être élu par l’ensemble de la Umma et reste sous la surveillance rigoureuse des hommes de religion. C’est dire combien cette forme de pouvoir est utopique et combien resteront nombreux et divisés les émirs salafistes. Mais le pouvoir de nuisance du cheikh Ahmad el-Assir n’en reste pas moins une réalité. Il suffit de l’écouter s’adresser aux chefs du tandem chiite. Il les insulte et traite de «cochon» un officier de l’armée qui ne lui est pas favorable. Ce n’est pas tant l’insulte qui est préjudiciable que son intention de «déshumaniser» ses adversaires. On se donne bonne conscience pour les éliminer. C’est ainsi qu’ont été traités les juifs avant le génocide et que les Israéliens se comportent avec les Palestiniens pour justifier la colonisation de leur terre; que les Hutus ont qualifié d’animaux à travers la radio des «mille collines» les Tutsi avant de les massacrer. C’est ainsi que le cheikh Ahmad el-Assir dédouane dès maintenant tout acte violent à l’égard de ceux à qui il s’adresse avec haine. Son public étant ce qu’il est, il ne faudra pas s’étonner de le voir un jour passer à l’acte. Phénomène spontané ou monté de toutes pièces, le cheikh Ahmad el-Assir n’en reste pas moins le révélateur d’un profond malaise. C’est à ce jour, l’expression la plus radicale face à la menace, au mépris et au doigt menaçant que brandit le Hezbollah, dès qu’il s’agit de ses armes. Chaque fois qu’on lui rappelle que ces armes doivent être entre les mains de l’Etat, condition indispensable pour bâtir un Etat moderne, il répond au mieux par l’indifférence, au pire il accuse ceux qui s’adressent à lui de traîtrise. Cela ne peut plus durer, nous sommes au bord de la rupture. Que le Hezbollah fasse un choix, sinon Ahmad el-Assir deviendra bientôt un héros, ou plutôt un antihéros, tant lui et ses clones au Liban-Nord provoqueront la violence.


 Amine Issa
   

EN RAFALES

© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved