Magazine Le Mensuel

En Privé

En Prive

 

Chantier de restructuration  de la pyramide institutionnelle du Hezbollah, suite à l’infiltration israélienne du parti sur le plan sécuritaire, qui n’a pas encore été annoncée. Une source proche du parti chiite explique que cette brèche qui s’inscrit dans le cadre de la guerre ouverte entre le Hezb et les services de renseignement de l’Etat hébreu, a entraîné une révision détaillée de chacune des institutions partisanes visant à découvrir les lacunes en la matière. Autant dire, ajoute la source, que le Hezb fait le grand ménage dans tous ses départements, même civils. De nouvelles dispositions très strictes vont être appliquées au niveau de la gestion des cadres, surtout après le rush d’adhérents qu’a connu le parti, suite à la guerre de juillet 2006. En fait, un grand nombre d’individus avait rejoint les rangs de la Résistance à cette époque, ce qui a constitué une occasion en or pour Israël qui l’a exploitée pour infiltrer le Hezb. «Les dossiers de tous les membres ont été revus et examinés mais, comme l’indique encore la même source, la plupart des espions qui ont été démasqués étaient membres du parti bien avant cette date». Quant au commandement central, il reste stable et inébranlable. Le cerveau sécuritaire de la Résistance ayant anticipé les dégâts qui auraient pu se produire, et démantelé le réseau qui n’aurait réussi à transmettre au Mossad que des prévisions sécuritaires et politiques.

 

 

 

 

 

Related

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

Laisser un commentaire