Magazine Le Mensuel

Nº 2866 du vendredi 12 octobre 2012

Indices

Indices

Salaires
Dix-sept ans sans réajustement  

Les salaires dans le secteur public n’ont pas été révisés à la hausse au vu du taux d’inflation cumulé et de l’indice de cherté de vie depuis 17 ans. Sachant que le nombre de fonctionnaires est de 250000, une nouvelle échelle des salaires bien étudiée est susceptible de recréer la classe moyenne et de redonner un nouvel élan à la consommation interne.

Filets sociaux
60000 retraités aux frais de l’Etat

Malgré le déficit chronique des finances publiques, l’Etat libanais est en train d’accorder une protection sociale et de santé à environ 60000 retraités et de verser non moins de 733 milliards de livres pour couvrir certains services de soins médicaux.

Excédent primaire
-22,1% sur un an

Les revenus du Trésor se sont élevés à 9019 milliards de livres de janvier à fin juillet 2012, alors que les dépenses ont représenté 10781 milliards de livres, soit un déficit global de 16,3%. Quant à l’excédent primaire, il a totalisé 1404 milliards de livres ou -22,1% sur un an. L’excédent primaire est le déficit budgétaire sans le service de la dette.     

Assurance
Les bonnes affaires des courtiers
Les Libanais continuent de préférer les services personnalisés en matière d’assurance, démentant que le phénomène de la bancassurance ait empiété sur le rôle des courtiers. Selon le magazine Al-Bayan qui obtient ses chiffres auprès du ministère de l’Economie, le montant total des primes générées par les courtiers d’assurance s’est élevé à 190 millions de dollars en 2011, soit une progression de 5,4% de 180,3 millions de dollars en 2010. Les courtiers indépendants ont généré 15,3% du total de ces primes. La société de courtage d’assurance CAPE a, quant à elle, occupé la première place en 2011, avec une part de marché du courtage de 8,3% ou 15,7 millions de dollars.
 

Related

Indices

admin@mews

Emigration. 52% de la force active quitte le Liban

admin@mews

Indices

admin@mews

Laisser un commentaire