Magazine Le Mensuel

Nº 2896 du vendredi 10 mai 2013

Associations

Sesobel. L’auberge des 3 Cœurs ouvre ses portes

L’hôtel Phoenicia Intercontinental récompensera, le 23 mai 2013, neuf jeunes gens atteints de handicap en remettant un diplôme à chacun pour son talent en matière d’hôtellerie. Et ce, après une formation de près de deux ans.

Après avoir découvert en Belgique, il y a trois ans, un atelier d’hôtellerie pour jeunes handicapés, Fadia Safi, présidente et directrice générale de Sesobel, décide de reprendre cette initiative au Liban, qu’elle considère riche en services. Partie du principe que l’hôtellerie n’est pas un domaine très exigeant, mais susceptible de valoriser les jeunes et leur permet de trouver facilement du travail, elle se réunit avec ces derniers. Après avoir longuement discuté avec eux, il s’avère que neuf sur dix répondent effectivement au profil exigé par un tel métier. Mais pour que les compétences nécessaires au travail dans l’hôtellerie soient acquises, Safi a recouru à l’hôtel Phoenicia qui n’a pas hésité à accepter d’assurer cette formation aux jeunes.
Le programme s’est déroulé sur plusieurs étapes: l’entretien des chambres, le service en salle, la préparation du petit-déjeuner et des buffets et, enfin, la réception et l’accueil. C’est ainsi que, le 23 mai 2013, une cérémonie de remise des diplômes aura lieu à l’hôtel Phoenicia sous le haut patronage du ministre des Affaires sociales, Waël Abou Faour. L’invitation est évidemment ouverte. De 18h30 à 22h00, on pourra admirer l’exposition des peintures réalisées par les enfants de Sesobel atteints d’autisme qui se sont inspirés des grands artistes (Van Gogh, Monet, Matisse).

 

L’Auberge
Pour parfaire le stage de ces jeunes dans leur domaine, Sesobel a transformé le 5e et dernier étage de son bâtiment à Aïn el-Rihani en auberge à l’accueil chaleureux, familial et amical. «Nous recevons déjà quelques clients», affirme Safi. Ainsi, le but d’une telle initiative serait double: d’une part, l’auberge constitue une activité aidant à son financement et à l’association de poursuivre son dessein. Cette initiative ouvre sans aucun doute la porte à la création d’emplois pour les jeunes handicapés, leur intégration au sein de la société et leur insertion professionnelle.
Avec ses douze lits répartis sur cinq chambres, l’Auberge des 3 Cœurs taxe la nuitée à 52 dollars, petit-déjeuner inclus, avec maintes facilités, à savoir le wifi, un coffre placé dans les chambres, un parking, une salle de conférences, ainsi que le transport assuré depuis l’Aéroport international de Beyrouth.

Natasha Metni

Related

Georges Khabbaz. «L’enfant trisomique est essentiel au cycle de la vie»

admin@mews

Offrejoie lance la 19e édition du pull du prisonnier. Au chevet des détenus

admin@mews

Rire de bon cœur. Parce que «rire est le propre de l’homme»

admin@mews

Laisser un commentaire