Magazine Le Mensuel

Nº 2906 du vendredi 19 juillet 2013

  • Accueil
  • general
  • Le Youth Leadership Committee. Une main tendue aux jeunes Arabo-Américains
general

Le Youth Leadership Committee. Une main tendue aux jeunes Arabo-Américains

Le Youth Leadership Committee (YLC) vient de tirer le bilan de ses activités pour la deuxième année consécutive depuis sa création lors d’une réception à Michigan, Dearborn. Grâce au travail communautaire de ce comité, les préoccupations des jeunes sont dorénavant plus prises en considération.
 

Plusieurs personnalités politiques, des responsables associatifs et des membres de la communauté arabo-américaine ont répondu présents à l’invitation lancée par le Youth Leadership Committee.
Cette deuxième édition annuelle insistait cette fois sur l’importance de cultiver l’esprit arabo-américain. Pour l’YLC, une sous-division du Lebanese American Heritage Club, il est primordial de s’adresser surtout aux jeunes de la communauté en les poussant à s’engager plus et à se concentrer sur le travail social et éducatif. Jusqu’à maintenant, le message semble de plus en plus entendu. En seulement deux ans, l’YLC compte déjà plus de 350 membres actifs dont cinquante réellement présents sur le terrain.
Le comité a par ailleurs des filiales dans plusieurs collèges locaux à Michigan qui incluent Henry Ford Community College, Wayne State University et The University of Michigan-Dearborn. Quant à ses activités, elles sont variées. D’abord, l’un des programmes de l’YLC, Nourrir nos voisins, Soutenir nos familles, consiste à fournir des aliments et des produits alimentaires à des centaines de personnes dans le besoin. Grâce à un partenariat avec le géant américain Wal-Mart, les membres du comité offrent leurs services une fois par semaine en se rendant sur place et en visitant les nécessiteux. Mais outre cette activité, l’YLC tente de récolter des fonds pour aider des sociétés telles que la Société américaine du cancer.
Pendant l’hiver, le comité participe également à un programme dont l’objectif est, tout simplement, combattre le froid. Ses membres se mobilisent pour rassembler des vêtements et des chaussures et les remettre à l’Armée du Salut. Et puis, chaque année, à l’occasion du Ramadan, des dîners sont organisés à Detroit pour des familles dans le besoin. Suehaila Amen, présidente du Lebanese American Heritage Club, explique que, depuis sa création, ce comité de jeunes a fourni une nouvelle perspective pour l’organisation. «Ils ont vraiment apporté beaucoup de nouvelles idées et d’autres points de vue, en s’intéressant à des secteurs qu’on n’avait pas abordés», dit-elle. Elle ajoute que l’YLC permet de porter un meilleur regard sur la communauté arabo-américaine en décryptant les besoins et les préoccupations des jeunes.
Autre que Suehaila Amen, le juge Sam Salemey a salué le travail de ce comité. Il a rappelé l’importance de l’implication des jeunes et les a encouragés à demeurer actifs, en réussissant la meilleure éducation et en s’engageant au travail.
Salemey a rappelé ses premières années comme un immigré et déclaré que c’est l’éducation et l’engagement communautaire qui l’ont amené à son succès.
Un bon exemple à suivre.

Pauline Mouhanna

Related

Okab Sakr livre des armes aux rebelles syriens. Comment les révélations sont parvenues à la presse

admin@mews

Comment fidéliser le client. A l’heure de l’inclusion financière et de la FinTech

admin@mews

Salah Honein. La politique, un engagement pour la vie

admin@mews

Laisser un commentaire