Magazine Le Mensuel

Nº 2948 du vendredi 9 mai 2014

Supplément

Le prêt étudiant. Garantir le savoir et l’avenir

Obtenir un prêt bancaire pour financer ses études est une solution à laquelle recourent de nos jours de plus en plus d’étudiants. Crédit à la consommation devant permettre le financement des études, à savoir les frais d’université, le logement, la nourriture, le transport (dans certains cas), le prêt étudiant tend à éliminer tout obstacle financier auquel est confronté l’étudiant.

Le prêt étudiant finance les frais universitaires avec des possibilités de couverture des frais de séjour (parfois même si l’université est à l’étranger). Ils sont généralement octroyés à partir de la première année d’études ou toute autre année universitaire. La devise du prêt peut être la livre libanaise tout comme le dollar américain (selon les banques). Les taux d’intérêt, le règlement de ces derniers, le montant maximal du prêt et sa durée, ainsi que les conditions d’éligibilité varient d’un établissement à l’autre, créant une certaine compétitivité entre les banques.
Les modalités de remboursements du prêt sont à discuter avec le banquier. Plusieurs possibilités peuvent être envisagées: remboursement différé, avec des échéances variables, les intérêts avant le capital…
L’idée en faveur des prêts d’études au Liban, comme dans la plupart des pays, dérive du principe du partage des coûts dans l’enseignement supérieur. Le partage des coûts signifie simplement que les parents et/ou les étudiants partagent avec le gouvernement ou les contribuables le coût de l’enseignement. Puisque l’enseignement supérieur, dans un certain nombre de pays, a été caractérisé soit par des frais universitaires faibles ou par l’absence totale de tels frais, assortie d’une forte subvention au logement et à la nourriture (fréquemment à travers des subsides généreux aux étudiants), le partage des coûts veut dire un déplacement significatif souvent combattu de la charge du coût de l’enseignement supérieur du gouvernement ou du contribuable sur les parents et/ou les étudiants.

BOB: Prêts étudiant… à prix étudiés
Lorsqu’il s’agit de services bancaires conçus pour les jeunes, Bank of Beirut (BoB) est, certes, l’une des plus actives sur le marché. Forte d’une expérience reconnue et d’un partenariat solide avec six des plus grandes universités du pays, la banque mobilise depuis des années tout son savoir-faire pour servir ses jeunes clients. Ceux-ci sont conquis par le soutien, l’accompagnement et l’expérience unique, offerts par une banque qui ne ménage aucun effort pour être à leurs côtés.
«Notre principal objectif, souligne Georges Aouad, directeur du Réseau et de la Banque de détail à la Bank of Beirut, est d’être le partenaire de choix des jeunes. C’est pourquoi, la banque a mis en place une panoplie de programmes, d’initiatives et de produits, pour faire en sorte que tous ses jeunes clients profitent à plein de leur expérience bancaire».
Dans le but d’alléger le fardeau des étudiants, Bank of Beirut a conçu un programme éducatif destiné à pallier les besoins des jeunes universitaires. Il s’agit d’un programme constitué de trois prêts: le prêt scolaire, le prêt universitaire et le prêt de spécialisation. Les souscripteurs au prêt universitaire remboursent 50% de sa valeur au cours de leurs études universitaires et le reste après l’obtention de leur diplôme, tout en bénéficiant d’une période de grâce de six mois. Il est aussi important de noter que le prêt universitaire est exempté de frais de dossier et son taux d’intérêt est très faible. Le prêt de spécialisation, quant à lui, est conçu pour les étudiants qui désirent poursuivre leurs études postuniversitaires en doctorat ou en MBA. Il permet à l’étudiant d’échelonner ses versements sur cinq ans, à un faible taux d’intérêt et sans frais de dossier, avec la possibilité de choisir le mode de paiement qui lui convient.

U for Youth: une expérience
Avec la Bank of Beirut, les jeunes universitaires peuvent se vanter d’être accompagnés, soutenus, gâtés et très bien servis. En effet, la banque leur réserve une expérience unique couvrant tous leurs besoins, à travers son programme U for Youth, un bouquet de facilités bancaires et d’initiatives variées à travers lequel la BoB couronne la relation d’affinité qu’elle avait entreprise avec de grandes universités locales, traduisant ainsi son engagement envers l’éducation. «Nous avons conclu jusque-là des partenariats avec six universités, en l’occurrence la Lebanese American University (LAU), la Notre-Dame University (NDU), l’Université Saint-Joseph (USJ), l’American University of Science and Technology (AUST), l’Université Saint-Esprit-Kaslik (Usek) et l’Université Antonine (UA)».

U for Youth comporte de nombreuses composantes:
   3D University Account: le Compte universitaire tridimensionnel
 Le 3D University Account est un compte courant avec une carte de retrait permettant à tout universitaire d’ouvrir un compte à partir de la somme de 50 dollars, sachant que 12 bourses universitaires d’un montant de 36000 dollars sont prévues chaque année pour les jeunes titulaires de ce compte.

    Affinity Credit Cards: un engagement social
La Bank of Beirut offre également à ses jeunes clients les Affinity Credit Cards qui fonctionnent à plein régime dans les universités où étudiants, employés, enseignants et diplômés en profitent. En utilisant ces cartes de crédit, les étudiants affichent leur fierté d’appartenir à leur université et contribuent sans frais supplémentaires au soutien d’autrui à travers les programmes d’aides financières.

Accompagnement professionnel
Outre les facilités financières et les produits sur mesure, Aouad souligne l’engagement de sa banque dans le choix de carrière des jeunes, notamment à travers un partenariat avec l’Amideast. Grâce à un programme sur mesure, plus de 120 étudiants de différentes universités auront chaque année la chance de participer à des programmes d’orientation professionnelle les aidant à développer des compétences très recherchées par les employeurs, ce qui assurerait plus facilement leur embauche.
 

Aux côtés des jeunes
L’affinité de la Bank of Beirut pour les universitaires se traduit également par la proximité de ses agences de leurs universités. «Notre banque se veut proche de ses jeunes clients, raison pour laquelle nous nous sommes installés à proximité de leurs campus», dit Aouad qui donne l’exemple des agences de Kaslik, de Sadat et de Zouk Mosbeh situées aux portes de l’Usek, de la LAU et de la NDU. Il souligne également que la Bank of Beirut est présente au sein de plusieurs universités comme l’AUST, l’Université Antonine et la NDU à travers ses ATM intelligents, permettant aux universitaires de payer leurs frais de scolarité en toute facilité.
«Conquérir et fidéliser la jeune clientèle constitue un terrain de compétition pour les réseaux bancaires de détail qui rivalisent d’ingéniosité et se livrent à toutes sortes d’offres et de produits alléchants, mais ce que nous proposons aux jeunes va bien au-delà d’un simple éventail de produits, c’est toute une expérience que nous leur offrons, et c’est là où réside toute notre originalité», conclut le directeur du Réseau et de la Banque de détail à la Bank of Beirut.

Natasha Metni

 

Related

L’enseignement de qualité. Pierre angulaire de l’Université Antonine

admin@mews

Les études en Oil and Gas. Nouveaux débouchés en perspective

admin@mews

Université La Sagesse. Patrimoine et modernité

admin@mews

Laisser un commentaire