Magazine Le Mensuel

Nº 2951 du vendredi 30 mai 2014

general

Falafel. Beyrouth et Jbeil aux 7e et 13e positions

Le magazine américain Forbes a publié l’indice Falafel, qui reflète le pouvoir d’achat dans les villes du Moyen-Orient. Beyrouth et Jbeil ont occupé respectivement les 7e et 13e positions, sur un total de 18 villes arabes en termes de villes les plus chères, en prenant pour référence le prix d’un sandwich de falafel.
La création de cet indice a été inspirée par l’indice Big Mac, considéré étalon d’or pour mesurer le pouvoir d’achat de différentes devises en comparant les prix d’un hamburger de MacDonald’s dans plusieurs pays ou villes. Et comme l’achat de nourriture d’une chaîne internationale est souvent plus coûteux que l’achat de nourriture à partir de restaurants locaux, l’indice Falafel a vu le jour dans la perspective d’un choix d’un menu de référence, qui s’adapte mieux aux traditions culinaires de la région arabe. L’enquête a montré que le sandwich falafel à Beyrouth coûte près de 2,32 dollars. La capitale libanaise se classe derrière Rabat et Doha, où les prix tournent respectivement autour de 2,46 et 2,47 $ pour un sandwich de falafel. Beyrouth a été classé avant le Koweït (2,31 $), et Riyad (1,87 $). Pour Jbeil, le sandwich falafel coûte 1,33 $, se classant après Ramallah (1,44 $), et Le Caire (1,57 $). A Jbeil, le sandwich falafel coûte plus cher qu’à Amman (1,2 $) et Bagdad (0,86 $). 

Liliane Mokbel

Related

Les défis des expatriés. Absence de compétitivité lourdeurs administratives…

admin@mews

Ai Weiwei signe Human Flow. Le réfugié, cet être devenu inutile

admin@mews

Sleiman, Hariri, Nasrallah. Trois options sur le tapis

admin@mews

Laisser un commentaire