Magazine Le Mensuel

Nº 2990 du vendredi 27 février 2015

En coulisse

En coulisses

L’évaluation stratégique de l’Institut de recherche de la Sécurité nationale en Israël met l’accent sur la nécessité de réviser l’hypothèse selon laquelle la stabilité à la frontière syro-israélienne est meilleure avec le maintien du régime Assad qu’avec la prise de contrôle par l’opposition. «Le renversement de Bachar el-Assad et l’implantation d’un régime sunnite aboutiront à la rupture du croissant chiite extrémiste. L’axe de la résistance sera essentiellement affaibli sans la Syrie, ce qui réduira la menace qui pèse sur Israël». Pour parvenir à cette situation, l’étude appelle à l’identification d’acteurs sunnites modérés et d’autres issus des minorités druze, chrétienne et kurde avec lesquels il sera possible de coopérer à l’étape post-Assad. «La planification et l’entraînement à une guerre qui assènera un coup très dur à la puissance militaire du Hezbollah après le départ d’Assad doivent constituer des objectifs cruciaux».

Related

En coulisses

admin@mews

En coulisses

admin@mews

En coulisses

admin@mews

Laisser un commentaire