Magazine Le Mensuel

Nº 3014 du vendredi 14 août 2015

  • Accueil
  • à la Une
  • Amour, révolution, paix, Liban… Hiba Tawaji enflamme son public
à la Une

Amour, révolution, paix, Liban… Hiba Tawaji enflamme son public

C’est dans le cadre du Festival de Byblos que Hiba Tawaji a chanté l’amour, la révolution, la paix et le Liban… L’artiste était accompagnée d’Oussama Mansour Rahbani qui a signé la composition musicale et s’est mis au piano tout au long du concert, lui lançant de temps en temps des regards complices pour la soutenir et l’encourager.

Aussitôt que sa voix de soprano qui s’étend sur 4 octaves, cette voix, reconnaissable entre mille, s’élève, le public applaudit, séduit par sa magnifique prestation qui allie grâce et talent. Un talent qui s’exprime aussi bien en arabe, qu’en français et en anglais et maîtrise plusieurs styles dont l’opéra, le classique, la pop, le jazz, le tarab arabe… Une voix puissante, une gestuelle sensuelle et des tenues sexys qui moulent parfaitement son corps délié, c’est ainsi qu’elle a tenu en haleine pendant deux heures ses fans. Il faut dire que le public, près de 3 500 personnes, a littéralement ovationné la star reprenant avec elle ses titres dont La bidaya wa la nihaya, Ya habibi, Don Quichotte, Saïf 840…
«La sirène de Beyrouth» ou «La bombe du Liban» – comme l’ont qualifiée les médias français après son passage dans la célèbre émission française The Voice – s’est surpassée répondant aux attentes de fans qui, d’année en année, se font plus nombreux.
Hiba Tawaji s’est distinguée dans The Voice avec une interprétation éblouissante de la version arabe de la chanson Les moulins de mon cœur, séduisant aussi bien le jury que le public français avec sa maîtrise de la scène et sa voix orientale. L’artiste aux multiples talents est également réalisatrice et sait jouer la comédie et a d’ailleurs déjà participé à plusieurs comédies musicales. Hiba Tawaji monte désormais en flèche et son avenir semble assuré, le public présent à Byblos pour l’acclamer et la soutenir le prouve une fois de plus. Un public formé désormais de jeunes, mais aussi de moins jeunes venus la découvrir et l’appuyer.

Danièle Gerges

Related

La maladie bipolaire. Le nouveau fléau du siècle

admin@mews

La star enflamme le public à Jounié. Johnny dans tous ses éclats

admin@mews

Escalade militaire, blocage politique en Syrie. C’est parti pour des années

admin@mews

Laisser un commentaire