Magazine Le Mensuel

Nº 3022 du vendredi 9 octobre 2015

  • Accueil
  • ECONOMIE
  • Projets. Majid Al Futtaim gèle ses investissements au Liban
ECONOMIE

Projets. Majid Al Futtaim gèle ses investissements au Liban

Majid Al Futtaim Properties, créée en 1992 et basée à Dubaï, aurait décidé pour le moment de geler ses investissements au Liban. Le portefeuille qui était alloué initialement au pays du Cèdre s’élevait à près de cinq milliards de dollars. Environ 1,5 milliard de dollars ont déjà été placés. La décision serait liée aux aléas de la conjoncture locale et régionale. Majid Al Futtaim Properties, du nom de son propriétaire, frère du milliardaire Abdallah Al Futtaim avec lequel il est en désaccord, est à l’origine de l’investissement dans le Mall City Centre à Hazmié sur la route de Damas, inauguré en avril 2013. La création de City Centre, rappelle-t-on, a permis d’introduire pour la première fois sur le marché domestique l’enseigne de l’hypermarket Carrefour. Par ailleurs, ce mall regroupe 200 points de vente de détail établis sur 60 000 m2, un réseau de VOX cinémas, un centre d’amusement Magic Planet et un rooftop rassemblant plus de 40 enseignes locales et internationales de restaurants. Son parc de stationnement a une capacité d’accueil de 1 800 voitures. Majid Al Futtaim Properties a également investi dans le projet La Marina Joseph Khoury-Dbayé. Ce projet, en partie en chantier, est loin d’être achevé. Il représente un projet immobilier intégré à multiple usage puisqu’il est destiné à rassembler près de 1 600 unités résidentielles, trois hôtels (350 chambres), un mall, douze immeubles installés sur un terrain de 60 000 m2 destinés à des espaces-bureaux, et une marina promenade. Celle-ci occupera un terrain d’une superficie égale deux fois à celle de la marina de Monte-Carlo. L’achèvement des travaux de la première phase du Water Front City est prévu à la fin de l’année en cours. Toujours est-il que le plus important demeure la création de 6 000 nouveaux emplois directs et indirects grâce aux investissements de l’investisseur émirati Majid Al Futtaim Properties.
Commentant la décision, un expert économique a considéré qu’à risque souverain proche, l’investissement en Irak serait plus avantageux que le placement au Liban. Tout simplement parce que le rendement sur investissement serait supérieur au pays du Tigre et de l’Euphrate qu’il ne l’est au pays du Cèdre. Au niveau des pronostics, Barclay’s Capital a estimé que la conjoncture macroéconomique et fiscale à moyen terme connaîtrait une détérioration vu qu’il est peu probable que l’exportation du pétrole soit maintenue au même rythme. Quant aux projections fiscales, la consolidation serait difficile considérant l’insuffisance des options pour un financement du fossé fiscal assez large. Concernant le Liban, Standard & Poor’s a rétrogradé la notation souveraine du Liban qui a passé de «stable» à «négative». Conséquence évidente: la notation des grandes banques a été révisée à la baisse.

Le groupe Al Futtaim
Majid Al Futtaim, leader dans les domaines des malls, de la vente au détail et du divertissement dans la région Mena, a été présenté comme partenaire officiel de la 10e édition du congrès mondial de la vente au détail. Ce congrès se tiendra en 2016 à Dubaï, soit la première fois dans la région du Proche-Orient.
Le groupe opère 18 malls rassemblant plus de 3 000 points de vente au détail sur une superficie cumulée à louer d’un million de mètres carrés. Il détient 11 hôtels, dont sept sont gérés par des enseignes internationales de l’hôtellerie. Son parc de chambres d’hôtel représente 2 980 chambres et suites. Quant aux complexes polyvalents, Majid Al Futtaim Properties en possède trois, qui s’étendent sur une superficie bâtie cumulée de l’ordre de 4 millions de mètres carrés. Trois mille unités de logement seraient en construction.
Cette année, le groupe célèbre le 20e anniversaire de l’édification de son premier mall, City Centre Deira, devenu au fil du temps le plus important réseau dans son genre dans la région.
 

Liliane Mokbel

Related

Parlement. Faible productivité concernant les lois économiques

admin@mews

Commerce équitable. De réelles perspectives au Liban

admin@mews

Des Libanais fondateurs de start-up. Ils ont tout quitté pour investir au liban

admin@mews

Laisser un commentaire