Magazine Le Mensuel

Nº 3025 du vendredi 30 octobre 2015

Dossier

Axa Middle East. Répondre aux besoins de chacun

Compagnie majeure du marché, Axa Middle East propose des produits innovants et adaptés à sa clientèle, dans les segments Vie, Retraite et Santé. Explications avec Joe Nasnas, directeur du département de la distribution à la compagnie.

Les défis en matière d’assurance santé sont pléthores au Liban. Joe Nasnas, directeur de la distribution d’Axa Middle East, souligne que c’est «le manque de couverture publique qui a amené les assurances à développer leurs produits, mais aussi, et surtout, les factures hospitalières de plus en plus élevées à cause de l’inflation médicale».
Compte tenu de la crise économique qui frappe le pays de plein fouet, l’assurance santé demeure un service de première nécessité. Néanmoins, «le marché témoigne d’un certain ralentissement et notre premier défi consiste à segmenter notre offre santé pour répondre aux besoins de chacun, tant dans les grandes villes que dans les régions», relève Nasnas.
 

Patrimoine en épargne
Autre défi de taille, selon lui, celui d’apporter une solution pour les personnes qui arrivent à la retraite et dont l’adhésion à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) est révoquée. «Les Libanais après la retraite n’ont pas de CNSS, donc ils ont recours à l’assurance privée le plus tôt possible afin de profiter de l’option ‘garantie de renouvellement’ qui permet de renouveler année après année, indépendamment de l’âge atteint ou votre état de santé». Par ailleurs, indique-t-il, «nous offrons des solutions aux Libanais expatriés dans le Golfe notamment, pour qu’ils puissent souscrire à une couverture santé illimitée et sans exclusion au retour de leur expatriation». «Dans le cadre de cette régionalisation, nous avons mis en place une offre santé couvrant nos assurés tant au Liban que dans le Golfe, dans certains pays d’Afrique et en France, sur la base d’une prise en charge directe et non pas uniquement de remboursement, via notre réseau GlobeMed», ajoute Nasnas.
Concernant les plans retraite, Joe Nasnas souligne qu’Axa Middle East propose, par exemple, le contrat d’assurance-vie Viva. «Il permet de constituer un patrimoine en épargne ou, en cas de décès, de faire bénéficier la ou les personnes désignées par l’assuré du versement d’un capital minimum garanti», explique-t-il. Un plan essentiel pour envisager l’avenir avec sérénité, garantir la sécurité financière de la clientèle ou planifier des projets à long terme.
Parmi les facilités proposées, l’assuré peut ainsi «définir le montant du capital minimum garanti selon ses besoins, le montant des versements et leurs périodicités, en fonction de ses projets et de ses possibilités, ou encore choisir les supports d’investissement qui correspondent le mieux à son profil», précise-t-il.
Axa Middle East propose également des formules collectives. Ce produit est destiné aux chefs d’entreprise souhaitant mettre en place un outil d’épargne salariale complémentaire au plan d’épargne d’entreprise. «Nous proposons uniquement des solutions sur mesure basées sur un plan par contributions définies qui peuvent être fixes ou en fonction du salaire», annonce Nasnas. Ce type de plans suscite un intérêt croissant, selon lui, «la question des retraites s’imposant au cœur des problématiques de politiques publiques budgétaires, sociales et de l’emploi».
Il est devenu aujourd’hui indispensable pour les Libanais, quels que soient leurs revenus, de préparer leur retraite, car le système actuel d’indemnités de fin de service, allouées aux employés du secteur privé lors de leur départ de la vie active, ne suffira pas à combler leurs besoins. Toutefois, Joe Nasnas indique: «En comparaison avec des marchés plus développés, nous avons encore une longue distance à parcourir surtout au niveau des plans de retraite collectifs où le système fiscal n’encourage pas les entreprises à s’y engouffrer».
Axa ME propose également une gamme très complète de produits d’assurance-vie, allant de la protection pure, jusqu’à l’épargne. Parmi ceux-ci, le plan retraite, ou encore le plan d’épargne éducation. Ce dernier est une assurance-vie permettant de «financer l’éducation de vos enfants, tout en constituant un capital grâce à des versements mensuels abordables», souligne Nasnas.
Quant au contrat d’assurance-vie, il constitue «une protection financière pour vos proches en cas de décès imprévus ou d’invalidité à la suite d’un accident, une maladie ou dus à des risques de guerre passive et ce, durant la période de couverture».
L’assurance Education permet d’assurer le financement de l’éducation scolaire et universitaire de vos enfants. «Nous remarquons une demande croissante des produits d’épargne retraite et épargne éducation. En tant qu’assureurs, nous intervenons auprès de nos clients pour les aider à préparer leur retraite ou financer l’éducation de leurs enfants, quels que soient leurs revenus», conclut Nasnas.

Jenny Saleh

Related

Axa Middle East. Une belle croissance en 2015

admin@mews

Byblos Bank. L’innovation continue

admin@mews

Bank Audi. Pour une meilleure protection

admin@mews

Laisser un commentaire