Magazine Le Mensuel

Nº 3043 du vendredi 4 mars 2016

Indices

Indices

Port de Beyrouth
Point de passage principal des marchandises

Selon les douanes libanaises, le port de Beyrouth est demeuré le point de passage principal des marchandises à l’importation et à l’exportation en 2015, soit une part de 72% et 52% respectivement. Il a été suivi étroitement par l’Aéroport international de Beyrouth-Rafic Hariri, avec une part de 19% des importations libanaises et 28% des exportations. Le port de Tripoli s’est classé en troisième position en termes de point de passage avec une part de 9% des importations et de 6% des exportations. Pour ce qui est du transport terrestre, la valeur des exportations via Masnaa a reculé de 737,73 millions de dollars en 2014, à 275,02 millions en 2015, provoquant une baisse du total du volume des exportations de 572 336 tonnes en 2014 à 172 398 tonnes en 2015. Ce résultat est dû à la guerre en Syrie et à la prise de contrôle par les rebelles de Nassib, le point de passage frontalier entre la Syrie et la Jordanie. Soulignons que la valeur et le volume des importations via Masnaa ont plongé de 60% fin 2015, à 202,06 millions de dollars et 96 580 tonnes respectivement.
 
Déflation
Recul de 2,76 points

L’Indice des prix à la consommation (CPI) a continué à montrer des signes de déflation au premier mois de 2016. Ainsi, il a reculé de 97,13 points, début janvier 2015, à 94,45 points fin janvier de la même année, enregistrant une baisse de 2,76 points sur un an. Cette baisse est attribuée à la chute des prix du pétrole et à la dépréciation de la valeur de l’euro face au dollar. D’après les chiffres de l’Administration centrale des statistiques, les prix de la nourriture et des boissons non alcoolisées ont reculé de 0,73% sur un mois. Le recul a été plus accentué concernant le transport (-3,12%), l’eau, l’électricité, le gaz et les autres dérivés pétroliers (-15, 67%). Quant au sous-indice des soins de santé, il a enregistré une baisse de 6,31%, les télécoms (-0,77%) et les vêtements et les chaussures  (-2,59%). Néanmoins, la composante des restaurants et des hôtels a enregistré une progression de l’ordre de 2,12%, peut-être en raison de l’amélioration de l’activité touristique en janvier 2016.

Related

Indices

admin@mews

Endettement public. 138,64% du PIB

admin@mews

Banques commerciales. Les avoirs en hausse de 2,35%

admin@mews

Laisser un commentaire