Magazine Le Mensuel

Nº 3073 du vendredi 6 janvier 2017

Restauration et hôtellerie

Restauration & hôtellerie

Barbizon, Nouveau restaurant international, rue Trabaud  
Un nouveau restaurant international, Barbizon, a ouvert ses portes en lieu et place du restaurant La Posta, à la rue Trabaud. Le propriétaire est Maroun Tabet, le frère de Marlène Boutros Harb, alors que le gestionnaire du lieu est Georges Battal, ancien copropriétaire du restaurant de notoriété Le Vieux Quartier.
Le 10 décembre dernier, Metropolitan Society Art a vidé ses locaux adjacents à Barbizon et le bail a été repris par le tandem Tabet-Battal.
Toni Salamé a transporté ses pièces d’art dans son musée, tandis que Tabet-Battal concocte le projet d’un autre restaurant, qui sera en phase avec l’esprit du luxueux Barbizon. Quant à l’ancien propriétaire du restaurant et du traiteur La Posta, Michel Ferneiné, il a créé une société de catering portant le nom de Fleur de Lys.

Le Talleyrand
La clé sous le paillasson

Du jour au lendemain, sans raisons du moins apparentes et claires, le restaurant chic Le Talleyrand, doté d’une terrasse fort agréable en plein quartier de Kantari, au premier étage de l’immeuble, a décidé de fermer ses portes. Ainsi ses employés se sont retrouvés dans la rue en l’espace de 24 heures, selon la source interrogée par Magazine. Treize des quinze étages de l’immeuble ont été repris en location par la société Murex. Un plan de réaménagement intérieur approprié aux besoins opérationnels de la société a été mis en œuvre.

Joseph Coubat
Au Gefinor Rotana Beirut

L’enseigne hôtelière Rotana a nommé Joseph Coubat au poste de vice-président régional pour le Qatar, le Liban, le Koweït, la Turquie, le Congo et la Syrie, et directeur général de l’hôtel Gefinor Rotana Beirut, depuis le 1er novembre 2016. Il devra ainsi gérer un portfolio de plus de 2 300 clés.

Mérite-t-il ce prix?
Un café expresso dans le lounge d’un hôtel 5 étoiles à Beyrouth est facturé 11 000 L.L. La tasse de café est présentée avec un seul cookie miniature. Evidemment, les mignardises sont absentes tout comme le petit verre d’eau. Le client paierait la décoration intérieure de luxe dans lequel il savoure son café.

Battal-Salamé
Un projet de restaurant à Jal el-Dib

Maroun Battal, qui aurait vendu sa part dans le restaurant de luxe au centre-ville de Beyrouth, Le Cocteau, après un différend avec l’un des nombreux copropriétaires, plancherait sur l’examen d’un projet de restaurant de menu international à Jal el-Dib. L’ancien copropriétaire du restaurant de la rue Sursock, Le Vieux Quartier, serait partenaire dans ce projet avec Toni Salamé, propriétaire d’Aïshti.

100 hôtels
Rotana gère plus de 100 hôtels au Moyen-Orient, en Afrique du Sud et en Europe, dont Rotana Hotels & Resorts, Centro Hotels by Rotana, Rayhaan Hotels & Resorts by Rotana, Arjaan Hotel Apartments by Rotana et The Residences by Rotana.
 
Yabani quitte le centre-ville
La propriétaire d’Em Sherif Cafe, sur le front de mer, serait, depuis un certain temps, en pleines négociations pour l’expansion de ses locaux. Elle planifierait la reprise des lieux qu’occupe le restaurant Yabani qui compte se retirer du centre-ville pour des raisons de rentabilité. Yabani faisait carton plein quand ses installations se trouvaient à Sodeco. Des sources du milieu de la restauration croient savoir que l’ouvrage architectural de Yabani rend difficile un rattachement de ses lieux à ceux du café.

Liliane Mokbel

Related

News restauration

admin@mews

Elias Rached, vice-président de MNK pour la région Mena

Adwan Mag

L’hôtel O Monot prisé par les Occidentaux

admin@mews

Laisser un commentaire