Le cerveau des hommes vieillit plus vite
Logo

Nº 3034 du vendredi 1er janvier 2016

Le cerveau des hommes vieillit plus vite

  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    Le cerveau des hommes vieillit plus vite
    Le cerveau des hommes vieillirait plus rapidement que celui des femmes. Les hommes seraient donc plus susceptibles de développer certaines maladies neuro-dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer, de Parkinson ou...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Le cerveau des hommes vieillirait plus rapidement que celui des femmes. Les hommes seraient donc plus susceptibles de développer certaines maladies neuro-dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer, de Parkinson ou la sclérose en plaques. Les scientifiques ont observé le cerveau de 53 hommes et 50 femmes à l’aide de techniques d’imagerie médicale. Résultat: à âge égal, le cerveau masculin avait moins de matière grise que le cerveau féminin. Par ailleurs, certaines parties du cerveau déclinaient plus rapidement chez les hommes, en particulier le noyau caudé et le putamen, deux zones situées au niveau du thalamus et notamment impliquées dans le mouvement.

 

La marche rapide
Favorise la santé cardiovasculaire

Les seniors qui marchent à plus de 4,8 km/h auraient un risque cardiovasculaire diminué de 50% par rapport à ceux ayant une allure moindre (3,2 Km/h). La distance parcourue serait elle aussi liée à un risque réduit. La marche rapide et prolongée serait source de bienfaits cardiovasculaires sur les adultes d’un certain âge, y compris ceux âgés de plus de 75 ans. Marcher à au moins 4,8 km/h permettrait de garder la forme au fil des années. Les hommes marchant à au moins 4,8 km/h vivraient plus longtemps que ceux qui marchent à une cadence de 3 km/h.

Le gène BRCA1
Lié à l’Alzheimer?

Le gène BRCA1, qui prédispose aux cancers du sein et de l’ovaire, serait également impliqué dans la maladie d’Alzheimer. L’insuffisance de cette protéine endommagerait les neurones. La BRCA1 aide à réparer certains types de lésions de l’ADN qui peuvent se produire lorsque les cellules sont «blessées». Elle intervient ainsi sur le remodelage des cellules lorsque nous apprenons quelque chose de nouveau. Sans cette réparation, la lésion de l’ADN provoquerait des problèmes de mémoire et d’apprentissage. Dans le cerveau de certains patients atteints d’Alzheimer, la protéine BRCA1 serait réduite jusqu’à 75%.


Avoir un chien
Réduit l’anxiété des enfants?

Les enfants qui vivent avec un chien seraient moins anxieux que les autres. En renforçant l’attachement, stimulant la conversation et favorisant les interactions sociales, le compagnon canin contribue à augmenter le niveau d’ocytocine (l’hormone de l’attachement amoureux ou du lien mère enfant) et à réduire les niveaux de cortisol, une hormone qui régule le métabolisme. Ce processus a pour effet d’atténuer la réponse au stress, selon les chercheurs qui ont analysé le lien entre la présence d’un chien et la diminution du risque d’anxiété. Les enfants qui avaient un chien chez eux obtenaient des scores d’anxiété moins élevés que ceux qui n’en avaient pas.

La cannelle
Des propriétés thérapeutiques

La cannelle, l’un des quatre aliments les plus riches en antioxydants du monde, est même le premier pour les proanthocyanidines qui protègent nos cellules et préviennent l’oxydation du cholestérol. Elle en contient vingt fois plus que les baies, pourtant championnes dans cette catégorie. Elle aide à apaiser les spasmes intestinaux, et les dernières études lui attribuent des vertus contre l’hypertension. Elle renferme aussi des flavonoïdes qui stimulent les récepteurs à insuline et aident ainsi à contrôler la glycémie (taux de sucre sanguin).

Cancer de la prostate
Un futur traitement efficace

Une nouvelle combinaison de médicaments serait efficace pour traiter le cancer de la prostate métastatique. Dans cette forme la plus avancée de la maladie, le cancer évolue malgré les options thérapeutiques disponibles. Les chercheurs espèrent que ce premier traitement combiné réussira à retarder la progression de la maladie et à prolonger la vie. Et, surtout, à améliorer la qualité de vie des patients atteints de cette maladie dévastatrice. Les médicaments combinés sont bien tolérés d’après les chercheurs et le traitement semble efficace.

Nada Jureidini

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
Pays-labo

Tout au long de son histoire contemporaine, le Liban a souvent eu le rôle, peu glorieux pour les uns, flatteur pour les autres, de laboratoire du monde arabe. Un rôle de circuit d’entraînement où les décideurs testent des projets, des idées. Terre d’intrigues, de complots et de conspirations, il a vu les puissances régionales et internationales régler leurs comptes sur son sol, avec, comme carburant, la chair et le sang de ses fils. Certaines séquences du long processus du dépeçage de l’Empire ottoman ont été jouées au Liban, au XIXe siècle. Un des épisodes de la fondation de l’Etat d’Israël, l’exode des Palestiniens en 1948, s’est acté sur son sol. C’est aussi le Liban qui a payé le plus lourd tribut du désengagement de l’Egypte du conflit israélo-arabe, avec la guerre civile de 1975, dont les liens avec la négociation et la signature des accords de Camp David n’ont pas été assez explorés par les historiens.Le présent est comme le passé. Il devient, aujourd’hui, de plus en plus clair que l’élection présidentielle est organiquement liée à l’évolution de la situation en Syrie. Décrypter ce lien est indispensable pour deviner ce que peut nous réserver l’année 2016. L’attitude du Hezbollah à l’égard de la candidature de Sleiman Frangié à la présidence de la République est particulièrement éclairante. Le moins que l’on puisse dire c’est que le parti de Hassan Nasrallah ne semble pas pressé de mettre fin à la vacance présidentielle, sinon il aurait saisi au vol l’initiative de Saad Hariri de faire élire un de ses plus fidèles alliés. En revanche, le Courant du futur s’impatiente et a montré qu’il est disposé à faire de sérieuses concessions, en proposant le nom de M. Frangié.Le Hezbollah n’est pas mécontent de l’éventuelle élection de Sleiman Frangié. Au contraire, cette option lui paraissait inespérée, il y a seulement quelques mois. Mais il estime que le moment n’est pas encore venu de débloquer la présidentielle libanaise. Et ce moment ne viendra pas tant que l’évolution de la situation en Syrie ne se précisera pas. Les grandes lignes du règlement de la crise syrienne ont été agréées entre les Etats-Unis, la Russie et l’Iran, et ont été consignées dans la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies, votée à l’unanimité le 18 décembre dernier. Ce texte contient un calendrier précis et l’esquisse d’un mécanisme d’application, bien que beaucoup de détails restent à régler. La résolution «appuie un processus politique dirigé par les Syriens et facilité par l’Onu, qui met en place, dans les six mois, une gouvernance crédible, inclusive et non sectaire, et arrête un calendrier et des modalités pour l’élaboration d’une nouvelle Constitution, et se dit favorable à la tenue, dans les 18 mois, d’élections libres et régulières, conformément à la nouvelle Constitution, qui seraient conduites sous la supervision de l’Onu». Par ailleurs, le texte ne fait aucune allusion au sort réservé au président Bachar el-Assad.Avant de débloquer la présidentielle libanaise, le Hezbollah, et avec lui l’Iran, veulent s’assurer que le processus politique en Syrie est bien mis sur les rails et qu’il est irréversible. Il faudra donc attendre les premiers mois de 2016 pour que l’image s’éclaircisse en Syrie, afin qu’elle se décante au Liban.Entre-temps, le pourrissement des institutions continue, la crise économique s’aggrave, la sécurité est fragilisée, la crise des déchets reste sans solution et le nombre de non-Libanais ne cesse d’augmenter. Il y aurait aujourd’hui au Liban 2,5 millions d’étrangers pour 4 millions de Libanais. Quels arguments peut-on encore avancer pour convaincre les jeunes qu’il y a toujours un espoir et qu’ils peuvent imaginer leur avenir dans leur pays? Aucun, sinon que le Liban fait preuve d’une capacité de résilience exceptionnelle, et que pour beaucoup moins que cela, d’autres Etats ont disparu de la carte du monde.


 Paul Khalifeh
   

Santé

Le cerveau des hommes vieillit plus vite
Le cerveau des hommes vieillirait plus rapidement que celui des femmes. Les hommes seraient donc plus susceptibles de développer certaines…

© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved