EN RAFALE
Logo

Nº 3103 du vendredi 5 juillet 2019

EN RAFALE
EN RAFALE

EN RAFALE (1271)

Les assises du dialogue marathonien d’août sont la dernière démarche susceptible de protéger la stabilité interne, selon les milieux de Aïn el-Tiné. «L’inconnu nous guette, avancent-ils, parce qu’il va falloir patienter longtemps avant de trouver un parrain étranger prêt à nous aider pour conclure une entente interne».

Des citoyens qui ont rencontré un vieux parlementaire, la semaine passée, ont découvert qu’il commençait à perdre les pédales. Il n’aurait pas reconnu une personne de sa famille qui l’accompagnait… (!)

Selon des informations qui se recoupent, l’explosion qui a coûté la vie à Moufid Hilal, un des bodyguards du député Walid Joumblatt, a eu lieu alors qu’il manipulait une grenade près du village de Bater, confirmant ainsi la «version officielle» publiée par le député du Chouf.

Les takfiristes imposent leur volonté dans le jardin de la Minchiyé à Tripoli. Ils ont récemment exercé des pressions pour fermer ce jardin relevant de la municipalité sous prétexte qu’il est fréquenté par des promeneurs des deux sexes, ce qui est contraire à la moralité.

Les séquelles de la crise politique en Irak pourraient s’exporter au Liban, comme le prévoient des sources chiites. Le jugement de hauts responsables irakiens accusés de corruption peut atteindre certains hommes d’affaires libanais qui avaient versé des commissions à ces responsables sans exécuter les projets prévus.

La campagne médiatique qui cible l’Armée libanaise n’est pas une exclusivité d’al-Jazeera, estiment des journalistes, al-Arabia avait diffusé une vidéo montrant de prétendus soldats de l’armée torturant des réfugiés syriens. Mais la publicité faite autour de cette vidéo s’est avérée mensongère puisque les images ne correspondaient pas au commentaire.

L’échange d’extraits du prêche prononcé par l’imam de la mosquée Tinal contre les chrétiens se poursuit sur l’ensemble des réseaux sociaux, et WhatsApp en particulier. Le cheikh Abdel Kader Abdo dirige la plus grande mosquée de Tripoli.

L’épouse d’un ex-gérant des affaires d’une importante personnalité politique a proposé, lors d’une visite effectuée à cette instance, de céder tous les titres de propriété familiaux contre le retrait du procès intenté contre son mari placé sous les verrous. Le politique sollicité a répondu par la négative.

La position de Bahia Hariri au sujet de la grille des salaires, plus proche de celle du président Nabih Berry et plus éloignée de celle du président Fouad Siniora, serait due à son «sens aigu de la justice sociale», avancent des milieux de Saïda.

Contacts et réunions se multiplient pour préparer la tenue du Congrès national arabe, la semaine prochaine à Beyrouth. Un participant révèle que l’un des principaux sujets inscrits à l’ordre du jour est le changement au niveau de la présidence du congrès.

<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Éditorial
Le facteur temps est décisif

Les ministres rencontrés ou interviewés par Magazine ces dernières semaines, toutes tendances confondues, soulignent le «sens des responsabilités» des représentants de tous les partis au gouvernement et le «sérieux» avec lequel ils abordent les dossiers économiques, financiers et politiques. Ils jettent un regard plutôt positif sur la qualité des débats en Conseil des ministres, même si certains déplorent le temps parfois excessif passé sur des dossiers qui auraient pu être tranchés plus rapidement.Or le temps est, aujourd’hui, un facteur déterminant dans la dynamique de maîtrise de la crise que le gouvernement se promet d’enclencher. Chaque jour qui passe est un jour de perdu. Chaque jour qui passe éloigne davantage le gouvernement des objectifs qu’il s’est fixés au niveau de la réduction du déficit budgétaire. Chaque jour qui passe voit le service de la dette gonfler et le sauvetage de plus en plus périlleux.Cette constatation n’est pas nouvelle mais on ne la rappellera jamais assez. On ne la martèlera jamais assez. C’est parce qu’ils n’ont pas conscience du facteur temps que les responsables ont mené le pays là où il est aujourd’hui, au bord du gouffre. Le plan de réhabilitation du secteur de l’électricité, adopté en avril dernier, est pratiquement le même que celui qui avait été préparé il y a 9 ans. Les tiraillements et les surenchères politiques avaient empêché sa mise en œuvre. Si ce vaste chantier avait été lancé à l’époque, les milliards de dollars engloutis par l’EDL, qui constituent tous les ans une moyenne de 11% du budget, auraient pu être économisés et le Liban ne serait pas dans la situation délicate qui est la sienne en ce moment. Cet exemple d’incurie des pouvoirs publics peut être multiplié à volonté dans divers secteurs.Le temps n’est plus un luxe que les dirigeants peuvent se payer avec l’argent du contribuable. L’examen du budget par la Commission parlementaire des Finances et du Budget a trop traîné, ce qui est inexplicable, car la composition politique de cette instance est presque similaire à celle du gouvernement, qui a déjà amplement pris son temps pour approuver le projet de loi de Finances au bout de 21 séances marathons. Soit les partis sont atteints de schizophrénie et adoptent une chose en Conseil des ministres puis son contraire en Commission; soit ils sont incapables de tenir leurs troupes et certains députés s’ingénient à défaire ce que leurs camarades ont approuvé au gouvernement; soit les partis tiennent un double langage et, de ce fait, sont moins «responsables» qu’ils n’en donnent l’impression. Cette dernière option nous semble la plus plausible.Pour la démentir, le gouvernement doit montrer son sérieux et sa détermination à aller de l’avant en préparant et en envoyant au Parlement le projet de budget 2020 d’ici la mi-octobre au plus tard, comme le stipule la Constitution. Sinon, le sauvetage relèvera des missions impossibles.     


 Paul Khalifeh
   

Combien ça coûte

Les implants dentaires
Qu’il figure à l’avant ou à l’arrière de la cavité buccale, le vide causé par la perte de certaines dents est toujours désagréable. La pratique des implants dentaires constitue une…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved