EN RAFALE
Logo

Nº 3104 du vendredi 2 août 2019

EN RAFALE
EN RAFALE

EN RAFALE (1271)

Les assises du dialogue marathonien d’août sont la dernière démarche susceptible de protéger la stabilité interne, selon les milieux de Aïn el-Tiné. «L’inconnu nous guette, avancent-ils, parce qu’il va falloir patienter longtemps avant de trouver un parrain étranger prêt à nous aider pour conclure une entente interne».

Des citoyens qui ont rencontré un vieux parlementaire, la semaine passée, ont découvert qu’il commençait à perdre les pédales. Il n’aurait pas reconnu une personne de sa famille qui l’accompagnait… (!)

Selon des informations qui se recoupent, l’explosion qui a coûté la vie à Moufid Hilal, un des bodyguards du député Walid Joumblatt, a eu lieu alors qu’il manipulait une grenade près du village de Bater, confirmant ainsi la «version officielle» publiée par le député du Chouf.

Les takfiristes imposent leur volonté dans le jardin de la Minchiyé à Tripoli. Ils ont récemment exercé des pressions pour fermer ce jardin relevant de la municipalité sous prétexte qu’il est fréquenté par des promeneurs des deux sexes, ce qui est contraire à la moralité.

Les séquelles de la crise politique en Irak pourraient s’exporter au Liban, comme le prévoient des sources chiites. Le jugement de hauts responsables irakiens accusés de corruption peut atteindre certains hommes d’affaires libanais qui avaient versé des commissions à ces responsables sans exécuter les projets prévus.