Un talent hors du commun et un palmarès incroyable. Lionel Messi star de la planète football
Logo

Nº 3034 du vendredi 1er janvier 2016

Un talent hors du commun et un palmarès incroyable. Lionel Messi star de la planète football

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    Un talent hors du commun et un palmarès incroyable. Lionel Messi star de la planète football
    Grand favori de son 5e Fifa-Ballon d’or, l’Argentin Lionel Messi, attaquant du FC Barcelone, est de loin la star de l’année 2015, tant il a survolé la planète football.   S’il est...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Grand favori de son 5e Fifa-Ballon d’or, l’Argentin Lionel Messi, attaquant du FC Barcelone, est de loin la star de l’année 2015, tant il a survolé la planète football.
 

S’il est considéré, par des observateurs, meilleur joueur «de tous les temps» de par ses talents qui le mettent hors de portée de tous ses concurrents, pour d’autres, il lui manque toujours la coupe du monde pour le consacrer.
Issu de la Masia, académie de Barcelone, Messi représente le talent brut. Petit, vif et rapide, il est capable, avec sa technique et son pied gauche qui vaut de l’or, de contourner toutes les difficultés et les situations sur un terrain de foot.
Avec des courses folles, des dribbles déroutants et des passes super-précises, Messi représente l’excellence. Idole de la Catalogne et de l’Argentine, on ne peut imaginer le Barça sans lui, tant il a donné et excellé avec cette équipe.
Même les plus grands noms, tels que Pep Guardiola, Johan Cruyff, Michel Platini, Diego Maradona et autres légendes, ont reconnu le talent de l’enfant de Rosario et ses qualités individuelles.
En 2015, Leo est le premier joueur à avoir marqué dans sept compétitions différentes la même année. Il a remporté, avec les Blaugrana, 5 titres: Liga, Coupe du Roi, Ligue des champions, Supercoupe européenne et  Mondial des clubs. La  Supercoupe d’Espagne est le seul titre à lui avoir échappé. Il n’est pas détenteur de tous les records avec le Barça, mais il est sur le point de tout effacer. A 28 ans, Messi est le meilleur buteur de l’histoire de Barcelone et des clasicos (contre son rival de toujours le Real Madrid).
En plus du nombre incalculable de trophées individuels, son palmarès avec Barcelone est garni de 26 titres: 7 Liga, 4 Ligues des champions, 3 Copa del Rey, 6 Supercoupes d’Espagne, 3 Coupes du monde des clubs et 3 Supercoupes d’Europe. Il ne lui manque plus que la consécration suprême avec son pays pour parfaire son hégémonie.
Le petit Argentin, qui a déjà décroché 4 Ballons d’or (record), est presque certain de recevoir le 5e le 11 janvier 2016, à la cérémonie organisée par la Fifa et France Football en Suisse.
Le Ballon d’or, titre suprême pour un footballeur, est décerné aux joueurs les plus remarquables, en l’occurrence les joueurs offensifs. Les gardiens et les défenseurs ne sont presque jamais récompensés.
Mais pour certains, consacrer «La Pulga» meilleur joueur de tous les temps, sur la base de son palmarès du Ballon d’or, serait injuste, alors qu’il est loin d’avoir terminé sa carrière d’une part, et les circonstances footballistiques ont beaucoup changé d’autre part.
Parce qu’il ne faut pas oublier qu’en 1994, ce trophée ne récompensait que des joueurs européens. Une règle qui a écarté des joueurs comme Garrincha, Pelé, Zico ou encore Maradona. Ces derniers n’auraient pas reçu autant de fois cette distinction. Le football a changé et n’est plus le même qu’il y a 50 ans. Des modifications y ont été introduites: la mondialisation, la professionnalisation, le nombre des étrangers dans les effectifs et l’arrêt Bosman qui a offert davantage de mobilité. Le jeu a également évolué. Il est mieux organisé, tactiquement et physiquement. Le Football de Di Stefano, de Pelé, de Maradona et de Messi c’est du football, mais ce n’est pas le même.
Impossible de comparer, peut-être, mais toujours est-il que Lionel Messi a marqué au moins son époque.

Mohamed FAWAZ
 

Biographie et palmarès

En bref
Nom: Lionel Andrés Messi Cuccitini. - Nationalité: argentine.
Date et lieu de naissance: 24 juin 1987, à Rosario (Argentine).
Taille: 1,69 m. - Poids: 67 kg.
Professionnel: depuis 2004. - Poste: attaquant (No 10). - Pied fort: gauche.

Palmarès (44 titres)
Coupe du monde - 20 ans (1): 2005 (Argentine - 20 ans).
Jeux olympiques (1): 2008 (Argentine).
Champion d’Espagne (7): 2005, 2006, 2009 à 2011, 2013, 2015 (FC Barcelone).
Meilleur buteur de la Liga (3): 2010, 2012, 2013 (FC Barcelone).
Coupes d’Espagne (3): 2009, 2012, 2015 (FC Barcelone).
Supercoupe d’Espagne (6): 2006, 2009 à 2011, 2013, 2015 (FC Barcelone).
Ligue des champions (4): 2006, 2009, 2011, 2015 (FC Barcelone).
Meilleur buteur de la Ligue des champions (5): 2009 à 2012, 2015 (FC Barcelone).
Supercoupe d’Europe (3): 2009, 2011, 2015 (FC Barcelone).
Mondial des clubs (3): 2009, 2011, 2015 (FC Barcelone).
Joueur Fifa (1): 2009 (FC Barcelone).
Ballon d’or France Football (1): 2009 (FC Barcelone).
Fifa-Ballon d’or (3): 2010, 2011, 2012 (FC Barcelone).
Soulier d’or européen (3): 2010, 2012, 2013 (FC Barcelone).
Finaliste de la Coupe du monde (1): 2014 (Argentine).
Finaliste de la Copa America (2): 2007, 2015 (Argentine).


 

Al-Riyadi plus que jamais
Le club beyrouthin al-Riyadi s’est illustré, en 2015, en dominant le basket-ball local et en remportant six titres chez les hommes et les dames.
Les hommes ont été sacrés haut la main, champions du Liban 2015, en plus du titre de la 25e édition du tournoi annuel Houssameddine Rafic Hariri et du tournoi international de Dubaï.
Les dames ont encore fait mieux en remportant le championnat du Liban, le championnat arabe des clubs champions et le tournoi international Hicham Jaroudi, dont la première édition a été organisée, cet automne, avec la participation de trois clubs européens, dont le fameux club grec Olympiakos.

Ko la jeunesse
La jeune Néo-Zélandaise, Lydia Ko, est la plus jeune golfeuse de l’histoire à terminer l’année, en l’occurrence 2015, au sommet du classement général dans la LPGA.
Elle est, désormais, la plus jeune joueuse à s’imposer à dix reprises sur le Tour, après avoir remporté, à 18 ans, 6 mois et 1 jour, sa 10e victoire, pulvérisant de loin le précédent record de Nancy Lopes (10 succès à 22 ans, 2 mois et 5 jours).
Lydia est également devenue la plus jeune athlète à être nommée «joueuse par excellence de son circuit», et ce dans l’histoire des quatre sports majeurs en Amérique du Nord (basket, baseball, hockey et golf).

Djokovic la perfection
A 28 ans, le Serbe Novak Djokovic a réalisé la meilleure année de sa carrière professionnelle qui remonte à 2003.
En 2015, Djokovic a remporté 11 titres en 16 tournois auxquels il a participé. Malgré tout, trois trophées manquent toujours à son palmarès: Roland-Garros, Cincinnati et la médaille d’or aux Jeux olympiques. Une victoire à Cincinnati lui permettrait de devenir le premier joueur à remporter tous les Masters 1000.
Au total, Djokovic a remporté 59 titres en simple sur le circuit ATP, dont 10 tournois majeurs du Grand Chelem.

Bolt la Star
En 2015, le Jamaïcain Usain Bolt a réalisé son troisième triplé consécutif (100 m, 200 m, relais 4x100), après ceux des JO de Londres et des Mondiaux de Moscou.
Avec ses six médailles d’or aux Jeux olympiques et ses onze titres mondiaux, Bolt, détenteur de trois records mondiaux, est devenu l’athlète le plus titré de l’histoire. Ecourtant sa saison après la fin des Mondiaux de Chine, Bolt (29 ans) qui ne cesse de dominer le sprint mondial, s’est tourné vers les Jeux de Rio avec pour objectif de reconquérir ses trois médailles d’or.


 

 



JANVIER
4-17 Le Qatari Nasser el-Attiyah remporte son 2nd Dakar après 2011. Chez les motards, 5e couronne pour l’Espagnol Marc Coma.
12 Zurich: Cristiano Ronaldo, star du Real Madrid, reçoit son 3e Ballon d’or.

FÉVRIER
1er La France première nation quintuple championne du monde de handball masculin.
Le Serbe Novak Djokovic remporte son 5e Open d’Australie de tennis. Chez les dames, l’Américaine Serena Williams enlève son 6e titre.

MARS
1er Chelsea remporte la Coupe de la Ligue anglaise de football, à Wembley.
24 A Vienne, le Français Michel Platini est réélu président pour un 3e mandat qui s’achève en 2019.

AVRIL
11 Le Paris Saint-Germain (PSG) remporte la Coupe de la Ligue française de football au Stade de France.
19 Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) remporte le Grand Prix de Bahreïn, à Sakhir.

MAI
23 Le PSG champion de France et le Bayern Munich champion d’Allemagne.
24 Le FC Barcelone remporte le championnat d’Espagne et Chelsea est sacré champion d’Angleterre.
30 Le PSG réalise un quadruplé inédit: trophée des champions, Ligue 1, Coupe de la Ligue et Coupe de France.
27e Coupe du Roi de football pour le FC Barcelone, au Camp Nou. Wolfsbourg remporte la Coupe d’Allemagne de football. En Angleterre, Arsenal remporte la Coupe d’Angleterre, à Wembley.

JUIN
6 Le FC Barcelone survole la finale de la Ligue des champions de football, à Berlin.
7 Roland-Garros de tennis 2015 remporté par le Suisse Stan Wawrinka. Chez les dames, Serena Williams bat la Tchèque Lucie Safarova.

 

JUILLET
4 Le Chili, pays hôte, remporte la Copa America de football.
12 Novak Djokovic conserve son titre au tournoi de Wimbledon de tennis en dominant le Suisse Roger Federer. Serena Williams remporte le titre dames en battant en finale l’Espagnole Garbine Muguruza.
 
AOÛT
20 Election du Britannique Sebastian Coe à la tête de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF).
22-30 Le Kenya domine, pour la première fois, le tableau des médailles des championnats du monde d’athlétisme, à Pékin, devant la Jamaïque et les Etats-Unis d’Amérique.

SEPTEMBRE
10-13 Le Français Sébastien Ogier (VW) s’impose au rallye d’Australie, 10e manche du championnat, s’assurant un 3e titre de champion du monde.
13 Djokovic bat Federer en finale de l’US Open. Chez les dames, l’Italienne Flavia Pennetta (33 ans) domine sa compatriote Roberta Vinci.
 
OCTOBRE
11 L’Espagnol Dani Pedrosa (Honda) remporte le Grand Prix du Japon, catégorie MotoGP.
25 Lewis Hamilton s’impose au Grand Prix des USA de Formule 1, à Austin, décrochant son 3e titre de champion du monde. L’écurie Mercedes est sacrée championne.
 
NOVEMBRE
14-15 La République tchèque conserve son titre de la Fed Cup de tennis aux dépens de la Russie (3-2).
27-29 La Grande-Bretagne remporte la Coupe Davis de tennis pour la première fois depuis 1936 en battant la Belgique.
 
DÉCEMBRE
12 Tirage au sort de l’Euro-2016 de football à Paris.
20 Le FC Barcelone remporte le Mondial des clubs de football au Japon en battant en finale l’équipe argentine de River Plate 3-0.

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
Pays-labo

Tout au long de son histoire contemporaine, le Liban a souvent eu le rôle, peu glorieux pour les uns, flatteur pour les autres, de laboratoire du monde arabe. Un rôle de circuit d’entraînement où les décideurs testent des projets, des idées. Terre d’intrigues, de complots et de conspirations, il a vu les puissances régionales et internationales régler leurs comptes sur son sol, avec, comme carburant, la chair et le sang de ses fils. Certaines séquences du long processus du dépeçage de l’Empire ottoman ont été jouées au Liban, au XIXe siècle. Un des épisodes de la fondation de l’Etat d’Israël, l’exode des Palestiniens en 1948, s’est acté sur son sol. C’est aussi le Liban qui a payé le plus lourd tribut du désengagement de l’Egypte du conflit israélo-arabe, avec la guerre civile de 1975, dont les liens avec la négociation et la signature des accords de Camp David n’ont pas été assez explorés par les historiens.Le présent est comme le passé. Il devient, aujourd’hui, de plus en plus clair que l’élection présidentielle est organiquement liée à l’évolution de la situation en Syrie. Décrypter ce lien est indispensable pour deviner ce que peut nous réserver l’année 2016. L’attitude du Hezbollah à l’égard de la candidature de Sleiman Frangié à la présidence de la République est particulièrement éclairante. Le moins que l’on puisse dire c’est que le parti de Hassan Nasrallah ne semble pas pressé de mettre fin à la vacance présidentielle, sinon il aurait saisi au vol l’initiative de Saad Hariri de faire élire un de ses plus fidèles alliés. En revanche, le Courant du futur s’impatiente et a montré qu’il est disposé à faire de sérieuses concessions, en proposant le nom de M. Frangié.Le Hezbollah n’est pas mécontent de l’éventuelle élection de Sleiman Frangié. Au contraire, cette option lui paraissait inespérée, il y a seulement quelques mois. Mais il estime que le moment n’est pas encore venu de débloquer la présidentielle libanaise. Et ce moment ne viendra pas tant que l’évolution de la situation en Syrie ne se précisera pas. Les grandes lignes du règlement de la crise syrienne ont été agréées entre les Etats-Unis, la Russie et l’Iran, et ont été consignées dans la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies, votée à l’unanimité le 18 décembre dernier. Ce texte contient un calendrier précis et l’esquisse d’un mécanisme d’application, bien que beaucoup de détails restent à régler. La résolution «appuie un processus politique dirigé par les Syriens et facilité par l’Onu, qui met en place, dans les six mois, une gouvernance crédible, inclusive et non sectaire, et arrête un calendrier et des modalités pour l’élaboration d’une nouvelle Constitution, et se dit favorable à la tenue, dans les 18 mois, d’élections libres et régulières, conformément à la nouvelle Constitution, qui seraient conduites sous la supervision de l’Onu». Par ailleurs, le texte ne fait aucune allusion au sort réservé au président Bachar el-Assad.Avant de débloquer la présidentielle libanaise, le Hezbollah, et avec lui l’Iran, veulent s’assurer que le processus politique en Syrie est bien mis sur les rails et qu’il est irréversible. Il faudra donc attendre les premiers mois de 2016 pour que l’image s’éclaircisse en Syrie, afin qu’elle se décante au Liban.Entre-temps, le pourrissement des institutions continue, la crise économique s’aggrave, la sécurité est fragilisée, la crise des déchets reste sans solution et le nombre de non-Libanais ne cesse d’augmenter. Il y aurait aujourd’hui au Liban 2,5 millions d’étrangers pour 4 millions de Libanais. Quels arguments peut-on encore avancer pour convaincre les jeunes qu’il y a toujours un espoir et qu’ils peuvent imaginer leur avenir dans leur pays? Aucun, sinon que le Liban fait preuve d’une capacité de résilience exceptionnelle, et que pour beaucoup moins que cela, d’autres Etats ont disparu de la carte du monde.


 Paul Khalifeh
   

Santé

Le cerveau des hommes vieillit plus vite
Le cerveau des hommes vieillirait plus rapidement que celui des femmes. Les hommes seraient donc plus susceptibles de développer certaines…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved