Salon du chocolat. Plaisir des papilles et des pupilles!
Logo

Nº 2975 du vendredi 14 novembre 2014

Salon du chocolat. Plaisir des papilles et des pupilles!

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    Salon du chocolat. Plaisir des papilles et des pupilles!
    Du 6 au 8 novembre, le chocolat a fait son show pour la première  fois à Beyrouth après Paris, Bordeaux, Cannes, Lille, Lyon, Nantes, Marseille, Toulouse, Bruxelles, Le Caire, Tokyo,...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Du 6 au 8 novembre, le chocolat a fait son show pour la première  fois à Beyrouth après Paris, Bordeaux, Cannes, Lille, Lyon, Nantes, Marseille, Toulouse, Bruxelles, Le Caire, Tokyo, Londres, New York, Salvador De Bahia, Séoul, Shanghai et Zurich… Ce produit magique et envoûtant qui se décline en une kyrielle de saveurs était à l’honneur au Biel à l’initiative de Hospitality Services. Buenissimo!

 


Le Salon du chocolat est une manifestation qui a inclus des ateliers gourmands, des démonstrations et des rencontres avec des professionnels du goût, d’éminents spécialistes, des marques emblématiques, des chocolatiers et des chefs pâtissiers. Ils ont tous témoigné de leur expérience autour du chocolat. Sans oublier le fameux Chocolate Fashion Show. Le traditionnel défilé d’une dizaine de robes en chocolat, consacré à la magie du chocolat, était le fruit d’une collaboration entre chocolatiers-pâtissiers (Damien Deslandes pour Moulin d’or, Charles Azar pour Charles Azar Consulting, Jean Tannoury pour le Casino du Liban) et créateurs (Nadine Mneimné et Tony Ward) pour ne citer que quelques-uns.
Ces duos ont réinterprété la magie moderne et métamorphosé le chocolat en sublimes créations pour révéler tout son pouvoir magique. Le défilé a remporté un vif succès! Cet hommage au chocolat était un véritable plaisir tant pour les pupilles que pour les papilles! Une première qui n’a pas manqué de surprendre les gourmands! Rendez-vous pris l’année prochaine, chers chocophiles, pour découvrir de nouvelles saveurs chocolatées!

Christiane Tager Deslandes

 

 

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
«Libaniser» la présidentielle (bis)

L’ambassadeur d’un pays européen en poste à Beyrouth nous a confié qu’après la prorogation du mandat du Parlement, le 12 novembre, la question de l’élection présidentielle est revenue en force sur le devant de la scène. Après des mois de paralysie, des «indices encourageants» sont apparus et des démarches sont entreprises, à plus d’un niveau, pour tenter de débloquer ce dossier.Ces informations sont confirmées par le regain d’optimisme affiché ces derniers jours par certains hommes politiques libanais, à leur tête le président de la Chambre, Nabih Berry. Devant ses visiteurs, le chef du Législatif se montre plus confiant dans la possibilité d’élire prochainement un président de la République. M. Berry s’aventure même à avancer des dates, en espérant que le palais de Baabda aura un nouveau locataire avant la fin de l’année.Ces signaux ont été couronnés, mercredi soir, par le Conseil de sécurité de l’Onu, qui a appelé le Parlement libanais à «faire en sorte que des élections présidentielles puissent être organisées dès que possible».Dans une déclaration, adoptée à l’unanimité à l’initiative de la France, les membres  du conseil se sont dits «préoccupés par la prolongation de la vacance de la présidence» et ont souligné «l’urgence» d’ouvrir la voie à la nomination d’un président «sans retard supplémentaire».En politique, les coïncidences sont rares. Et la simultanéité de tous ces indices laisse effectivement penser que quelque chose bouge au niveau du dossier présidentiel. Mais dans quel sens?L’ambassadeur européen révèle que des efforts sont actuellement entrepris pour convaincre les dirigeants politiques libanais, plus particulièrement les chrétiens, de faire primer les considérations nationales sur les intérêts personnels. Ces démarches ont pour but de dégager un consensus autour d’un candidat accepté de toutes les parties.L’idée qui fait son chemin serait de dissocier la question de la présidentielle des nombreux contentieux qui existent entre les puissances régionales influentes au Liban, notamment l’Iran et l’Arabie saoudite. Dans ce contexte, le commentaire du coordinateur des Nations unies pour le Liban est très éloquent. «Il n’y a pas d’obstacle extérieur à l’élection d’un président», a déclaré devant la presse M. Derek Plumbly, estimant que la vacance de la présidence avait «un effet très débilitant».Echaudés par les expériences passées, les Libanais sont très méfiants à l’égard de ces informations. Et ils ont raison de l’être, surtout que les relations entre Riyad et Téhéran sont toujours aussi mauvaises.Cependant, la dissociation de la présidentielle libanaise des autres dossiers litigieux entre l’Iran et l’Arabie saoudite n’est pas une vue de l’esprit. Cela ne s’est-il pas produit en Irak, où un nouveau Premier ministre – Haïdar el-Abadi – a été choisi pour remplacer Nouri el-Maliki, l’allié de Téhéran honni par les Saoudiens? Ce déblocage, rendu nécessaire par la situation grave et complexe en Irak, n’a pas donné lieu à un package deal irano-saoudien. Au contraire, les deux pays ont continué leur confrontation, partout au Moyen-Orient.Pourquoi ce qui est possible en Irak ne le serait-il pas au Liban?Si le dossier de la présidentielle fait désormais partie du domaine «interne libanais», le temps des négociations a donc commencé. Et pour cela, chaque partie doit placer la barre le plus haut possible.Dans ce contexte, on comprend mieux pourquoi le secrétaire général du Hezbollah, sayyed Hassan Nasrallah, s’est finalement décidé à appuyer officiellement et ouvertement la candidature du général Michel Aoun, après avoir évité, pendant des mois, de prononcer son nom.


 Paul Khalifeh
   

Santé

Premier séminaire libano-français des managers de la santé. L’hôpital de demain: quels enjeux?
«Les enjeux de l’hôpital de demain: réponses aux nouvelles attentes au Liban et en France» est le thème du Forum…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved