People
Logo

Nº 2941 du vendredi 21 mars 2014

People

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    People
    Mila Kunis Enceinte? Mila Kunis est-elle enceinte d’Ashton Kutcher? En virée shopping, l’actrice américaine a laissé entrevoir ce qui pourrait être un début de baby bump... Depuis plusieurs mois, les rumeurs de...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Mila Kunis
Enceinte?

Mila Kunis est-elle enceinte d’Ashton Kutcher? En virée shopping, l’actrice américaine a laissé entrevoir ce qui pourrait être un début de baby bump... Depuis plusieurs mois, les rumeurs de sa possible grossesse vont bon train, mais il faut croire qu’Ashton Kutcher et sa belle, bien que désireux de fonder une famille, n’étaient pas encore prêts à mettre un bébé en route. En effet, l’interprète de Steve Jobs au cinéma était encore marié à Demi Moore jusqu’en novembre dernier. Une fois le divorce finalisé, l’acteur s’est empressé de demander la main de sa dulcinée. Après les fiançailles et maintenant que Kutcher est complètement libre, le moment est peut-être venu pour le couple de réaliser son désir.

Barack Obama
Virée shopping

Barack Obama s’est rendu, la semaine dernière, dans un magasin Gap, féliciter la direction qui a récemment augmenté le salaire minimum de ses employés. Il en a profité pour faire du shopping. «Augmenter le salaire des employés n’est pas seulement une bonne chose pour eux et leurs familles, mais c’est bénéfique pour toute l’économie», déclare Obama aux journalistes qui l’entouraient. Le président des Etats-Unis a lié l’utile à l’agréable en achetant des pulls légers à ses deux filles, Malia (15 ans) et Sasha (12 ans), ainsi qu’une veste de jogging à sa femme Michelle. «Je pense que les filles vont être impressionnées par mon goût en matière de mode», plaisante-t-il.


Scott Asheton
N’est plus

Scott Asheton, le batteur et l’un des membres fondateurs du groupe de punk The Stooges, est mort à l’âge de 64 ans. Le leader des Stooges a informé les 1,3 million de fans de sa page Facebook: «Mes chers amis, Scott Asheton est mort hier soir. C’était un grand artiste», écrit-il, avant de poursuivre l’éloge d’un ami qu’il considérait «comme son frère». Asheton resta membre du groupe jusqu’à sa séparation, en 1974, puis le réintégra lors de sa reformation, en 2003. En juin 2011, à la suite d’un concert donné au Hellfest, festival de musique français, Asheton a été victime d’une crise cardiaque, qui interrompit sa tournée avec The Stooges, même s’il participa à l’enregistrement du dernier album du groupe.

 



George Michael
Fini le cannabis

Ces quatre dernières années n’ont pas été de tout repos pour George Michael: longuement soigné en 2010 après avoir contracté une violente forme de pneumonie, l’ex-icône des années 80 a été victime, il y a quelques mois, d’un curieux accident de la route qui l’a de nouveau conduit à l’hôpital. Totalement remis sur pied, le chanteur s’apprête à sortir son nouvel album, Symphonica, inspiré de la tournée du même nom et dans lequel il reprend ses titres préférés, accompagné  d’un orchestre symphonique. Mais George Michael, version 2014, est un homme nouveau. Il le confie en toute franchise. Connu pour son penchant non dissimulé pour la drogue et particulièrement le cannabis, le chanteur affirme avoir complètement arrêté. L’homme, qui fumait 25 joints par jour, assure ne plus en consommer. «J’ai changé de vie et je n’y ai plus touché depuis un an et demi», confie-t-il.

 

Kristen Stewart
Egérie de Nike?

Kristen Stewart, nouveau visage de Nike? Le label, habitué des partenariats avec les sportifs, à l’instar du basketteur Michael Jordan ou du cycliste déchu Lance Armstrong, chercherait à élargir son influence auprès des jeunes femmes. La star de la saga Twilight, connue pour troquer ses talons hauts pour des chaussures confortables, notamment sur le tapis rouge, pourrait être une ambassadrice adéquate. Pour l’heure, la rumeur enfle sur Internet mais n’est pas confirmée par les intéressés.

 

Lady Gaga
Ruinée en 2009

Dans une interview réalisée dans le cadre d’un reportage sur Arthur Fogel, le P.-D.G. de Live Nation qui produit des concerts dans le monde, Lady Gaga avoue avoir été ruinée lorsqu’elle a lancé sa première tournée, le Monster Ball Tour en 2009. «J’avais 3 millions de dollars sur mon compte et j’ai décidé de tout dépenser pour investir dans mes shows»,  explique Lady Gaga. La chanteuse confie que son père n’arrêtait pas de lui demander comment elle pouvait être à ce point à sec, alors que son single Bad Romance était diffusé sur toutes les ondes et remportait un énorme succès. Il semble que Lady Gaga ait préféré investir son argent dans ses concerts pour proposer des shows vraiment complets, et ainsi, se faire repérer justement  par Arthur Fogel. Cela a visiblement fonctionné, la chanteuse ayant signé un contrat en or avec Live Nation.


Nicole Scherzinger
Fiancée

Personne n’y croyait plus, mais cette fois semble être la bonne: Nicole Scherzinger va épouser Lewis Hamilton, l’homme qu’elle aime depuis bientôt six ans. Après trois séparations et trois réconciliations, les deux amoureux vont enfin passer à la vitesse supérieure. Le mariage devrait avoir lieu en août, durant les trois semaines de vacances que le pilote de F1 britannique prendra. Selon une source, c’est dans leur maison en Suisse que ce dernier a demandé l’ex-Pussycat Dolls en mariage et que cette dernière a accepté. Il était temps! Il s’agissait de la troisième demande en mariage pour Lewis Hamilton. Nicole Scherzinger avait répondu par la négative aux deux premières.

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
S.O.S. Liban!

Chaque jour apporte son lot d’explosifs, de morts, de blessés et de dégâts que provoquent les véhicules de la mort. Les Libanais vivent dans l’angoisse de ce qui les attend. Les services de renseignements et les forces de sécurité s’acharnent à intercepter les terroristes avant qu’ils n’agissent. Ils réussissent, parfois, et en paient le prix. L’armée est devenue la cible privilégiée des criminels. Ce fléau qui frappe le Liban ne peut être éradiqué que par une politique, dans le sens le plus juste du mot, menée par des hommes conscients de la responsabilité qui leur incombe, celle d’assurer la sécurité et le bien-être des citoyens. Nous en sommes très loin. A Tripoli, devenue ville fantôme, les combats meurtriers se poursuivent. Les écoles ferment leurs portes, les commerces baissent leurs rideaux et les gens du Nord vivent au rythme des agressions contre Ersal. A cela se greffe la chute de Yabroud, une «victoire» que célèbre bruyamment le Hezbollah ignorant le flux de nouveaux réfugiés qui traversent la frontière gonflant le nombre de ceux qui, désormais, sont sur place avec peu d’espoir de rentrer chez eux, du moins à court terme. On estime, sans crainte d’exagérer, que Syriens et Palestiniens confondus constituent non moins du tiers de la population libanaise encore résidante dans le pays. Arrivés sans ressources, dans leur grande majorité, ils sont accueillis, presque, à bras ouverts, mais sans aucun plan social et surtout sans contrôle. Leur présence, quel que soit le devoir humanitaire qui dicte l’aide qui leur est apportée, pèse lourd dans un pays où l’Etat peine à répondre aux besoins sociaux de ses propres citoyens. Ces derniers sont très souvent remplacés dans nombre de travaux par une main-d’œuvre moins coûteuse. Les Libanais, toutes cultures, toutes classes sociales confondues, s’interrogent sur l’avenir de leur pays où la vie devient de plus en plus dure et où l’espoir d’un redressement radical n’est pas hélas à l’horizon. Sur qui et sur quoi peuvent-ils compter? Est-ce sur des élus qui ont oublié le chemin de l’hémicycle et qui, pour beaucoup, ne le retrouveront probablement plus? Sur des situations où les compromis, indispensables dans l’état actuel des choses, sont la règle? Sur certains leaders, chefs de file de courants ou zaïms d’un autre temps?… On ne sait plus. Même si nous n’avons pas le droit de généraliser et de mettre dans un même panier tous ceux qui sévissent dans les hautes sphères, il nous faut reconnaître que les meilleurs  d’entre eux n’ont plus vraiment leur destin en main et le nôtre encore moins. Dans un pays où l’Etat dans l’Etat affaiblit l’autorité, celle-ci peut difficilement s’imposer. Il ne nous reste, pour toute perspective, que le dialogue. Mais sommes-nous assez naïfs pour croire encore dans la bonne foi de ceux qui ne cessent de renier leurs engagements? Nous entendons sans cesse la chose et son contraire. Peut-on croire que le Hezbollah qui, comme l’a laissé entendre récemment l’un de ses piliers, favoriserait une Armée libanaise renforcée par des équipements que le chef de l’Etat s’acharne à obtenir? Le président Sleiman et l’institution militaire ne sont-ils pas la cible quasi permanente du parti de Dieu? Ce qui nous reste, en guise de consolation, c’est de placer nos espoirs dans ce gouvernement en gestation, souhaitant qu’il ne naisse pas affublé d’un handicap irrémédiable. Déjà, en filigrane des débats parlementaires, se dessine le profil de la présidentielle mais attendant, au cours des deux mois qui leur sont accordés, ces messieurs du Sérail ne devraient pas chômer. Ils ont du pain sur la planche et surtout des services à assurer à tous ceux dont ils ont la charge et qui peinent à trouver les moyens de survivre, d’éduquer leurs enfants et de boucler leurs fins de mois. C’est ce qu’attend le Libanais lambda.


 Mouna Béchara
   

Santé

Insuffisance rénale. Un nouvel espoir
Une nouvelle molécule capable de bloquer le passage du sel de l’intestin à la circulation sanguine a été développée. Elle…

Bannière
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved