People
Logo

Nº 2895 du vendredi 03 Mai 2013

People

 
  • taille de la police diminution de la taille de police diminution de la taille de police augmentation de la taille de police increase font size
  • A
    De
    Message
    People
    Jane Fonda Immortelle Jane Fonda rejoint le panthéon des acteurs immortels. A quelques pas des empreintes de son paternel, l’acteur Henry Fonda, les fans pourront à présent venir admirer ses petites menottes...
  •  
Notez cet article
(0 votes)
A- A+

Jane Fonda
Immortelle

Jane Fonda rejoint le panthéon des acteurs immortels. A quelques pas des empreintes de son paternel, l’acteur Henry Fonda, les fans pourront à présent venir admirer ses petites menottes sur le parterre de béton du Chinese Theater. «Je suis vraiment très excitée. Je pensais que je mourrais sans que cela ne soit jamais arrivé», avait lancé Fonda à l’annonce de sa précieuse récompense. Sous le soleil chaud de Los Angeles, l’icône des années 60 a finalement reçu ce qui lui revient de droit. Elle a posé ses empreintes sur le béton du Chinese Theater, sur Hollywood Boulevard.

 

Valérie Trierweiler
Nouvelle plainte contre elle

Valérie Trierweiler fait de nouveau l’objet d’une plainte. Le plaignant n’est autre que Xavier Kemlin, héritier du groupe Casino, qui avait déjà fait parler de lui en mars dernier, avec une première action en justice. La polémique fera-t-elle flancher la Première dame? Après deux plaintes déjà déposées contre elle devant un juge d’instruction à Paris pour recel de détournement de fonds, Valérie Trierweiler va devoir ruser pour se tirer d’affaire. Impopulaire, la compagne du président est toujours victime de son statut «pas clairement défini», alors qu’elle refuse de se marier ou de se pacser avec François Hollande. Puisqu’elle n’est pas officiellement l’épouse du chef de l’Etat, Xavier Kemlin, le plaignant, explique qu’il ne voit pas pourquoi ses impôts serviraient à «loger, nourrir, blanchir, vêtir, payer les voyages, ainsi que le personnel d’une dame avec qui la nation n’a aucun lien juridique». A suivre!

 

 

Ben Affleck
Contre la pauvreté

Pour sensibiliser la population américaine sur la pauvreté dans le monde, l’association Live Below the Line (Vivre sous le seuil) a mis en place un événement qui devrait marquer les esprits. Pendant cinq jours, elle invite ceux qui le souhaitent à faire l’expérience de vivre avec seulement un dollar et demi en poche par jour pour se nourrir. Un pari que prend l’acteur Ben Affleck pour la bonne cause. Ce dernier est décidément un citoyen modèle. Après avoir reçu son Oscar - sous les applaudissements de la Première dame des Etats-Unis - pour Argo, le beau gosse profite de sa notoriété pour faire parler d’une cause qui lui tient à cœur.

 

Leonardo DiCaprio
En retraite

Depuis qu’il s’est mis en retraite anticipée, Leonardo DiCaprio semble parfaitement épanoui. A quelques semaines de la sortie de Gatsby le Magnifique, l’acteur américain profite visiblement des bonheurs simples de la vie. Aperçu dans les rues de Beverly Hills entre deux rendez-vous, il a été pris en flagrant délit de farniente à la fenêtre de sa limousine. Si ça ce n’est pas le luxe! Ereinté par ses dernières années de tournages effrénés, Leonardo a donc décidé de prendre du temps pour lui et de laisser le cinéma de côté. Donc, depuis que Leo est à la retraite, il papillonne de soirées en soirées, donne des interviews aux magazines, tourne des pubs bizarres et se fiche gentiment de Jack Nicholson. Autant dire que le stress semble retomber pour l’hyperactif d’Hollywood.

 

Vince Vaughn
Papa… encore une fois

Vince Vaughn, 43 ans, qu’on a vu dans Into The Wild et plus récemment, dans Voisins du Troisième Type, a choisi le confortable sofa rouge du talk-show d’Ellen DeGeneres pour faire son annonce. «Je vais être à nouveau papa en août, a-t-il déclaré. C’est la première fois que j’en parle. Nous sommes si impatients!». L’acteur et sa femme Kyla sont déjà les heureux parents d’une petite Locklyn depuis décembre 2010. Force est de constater que pour les ex de Jennifer Aniston, dont fait partie Vince Vaughn, ça marche fort côté cœur!

 

 

Taylor Swift
17 millions de dollars cash!

Taylor Swift aurait décidé de s’offrir une propriété dans le petit Etat de Rhode Island. Pour être sûre de son achat, elle s’est rendue plusieurs fois dans la maison et a fait le tour des lieux. Visiblement convaincue par la demeure, Swift a fait une offre. Si le prix demandé était d’environ vingt millions de dollars, la chanteuse a fait une affaire et a obtenu la villa pour un peu moins de 18 millions. L’interprète de I knew you were trouble n’aime pas les crédits et a décidé de payer sa maison cash pour régler l’affaire au plus vite. Ce n’est pas étonnant quand on sait que, selon le magazine Parade, Taylor Swift a gagné environ 57 millions de dollars en 2012 soit plus que Justin Bieber.

 

Najwa Karam
Un clip avec de gros moyens

La star libanaise Najwa Karam a tourné le clip de son dernier single Ykhallili Albak, un clip réalisé par Fadi Haddad. Le tournage du clip a duré deux jours et s’est déroulé dans des studios privés. Des sources affirment que de gros moyens ont été mis pour le tournage. Par ailleurs, Najwa Karam se rendra en France, à l’occasion de la cérémonie de clôture du festival de Monte Carlo pour une cérémonie intitulée Nuit de l’Orient, le 19 août.

 

 

 

 

Nicole Kidman
Dans le jury de Cannes?

Nicole Kidman pourrait rejoindre le jury du prochain Festival de Cannes, qui se déroulera du 15 au 26 mai. La comédienne australienne se retrouverait au côté de Steven Spielberg, qui sera le président du jury de la prochaine édition du célèbre festival. Une porte-parole du festival a refusé de commenter la rumeur et a promis que le jury serait dévoilé en temps voulu. Nicole Kidman avait déjà participé au festival l’année dernière où elle avait présenté The Paperboy, au côté de Zac Efron.

 

 

 

 

 

 

Les inconnus
Le retour

Les Trois Frères sont de retour après 18 ans d’absence.  Début 2011, on apprenait déjà que le trio comique - Didier Bourdon, Pascal Legitimus et Bernard Campan – préparait la suite de ses aventures. La rumeur se confirme aujourd’hui avec une vidéo, diffusée sur le Web par Les Inconnus. «On est là pour vous annoncer une nouvelle importante pour nous», attaque Bernard Campan. Pour donner le coup d’envoi de leur nouveau film – Les Trois Frères de retour –, Les Inconnus ont mis les petits plats dans les grands. On ne connaît pas encore le contenu de ce nouvel opus, qui devrait sans doute parler de la suite des aventures des demi-frères Latour.


 

Plus dans cette rubrique:

Ecrivez un commentaire

Assurez-vous d’avoir inscrit les informations requises, là où c’est indiqué.

Éditorial
Libérez les deux évêques!

L’enlèvement de Youhanna Ibrahim, évêque syriaque orthodoxe d’Alep, et Boulos Yazigi, évêque de l’Eglise grecque-orthodoxe de la même ville, le 22 avril, est un crime répréhensible à tous les égards. Sur un plan général, la privation de liberté, pour des motifs injustifiés, par des groupes ne disposant d’aucun mandat pour le faire est un retour à la loi de la jungle. Humainement, ces deux prélats, de par leur fonction et leur vocation, sont des messagers de paix, d’amour et de dialogue, ils ne méritent certainement pas le mauvais traitement qui leur a été infligé. A un niveau religieux, ils ont été enlevés parce qu’ils sont chrétiens, ce qui constitue une atteinte inadmissible au principe de la liberté de culte. Vu du prisme de la crise syrienne, les deux évêques étaient en mission humanitaire, pour tenter d’obtenir la libération de deux prêtres kidnappés dans la même région, il y a deux mois. Leur enlèvement est une violation de tous les principes, y compris des règles de la guerre, qui interdisent de s’en prendre à des médiateurs et des messagers. Si deux éminents évêques, dont le frère du patriarche de la plus grande Eglise d’Orient, ont été traités avec autant de légèreté et de rudesse, quel sort sera-t-il réservé au commun de leurs ouailles. C’est sans doute l’un des principaux messages que les ravisseurs (des Tchétchènes paraît-il; mais qui croit qu’ils peuvent agir sans couverture locale?) veulent transmettre aux chrétiens de Syrie et de toute la région: «Même vos évêques ne jouissent d’aucune immunité, alors que dire de vos prêtres, vos diacres, vos bonnes sœurs et vos fidèles?». Malgré le caractère abject de cet acte, on constate avec tristesse et consternation qu’il n’a pas suscité la vague de réprobation qu’il mérite. Faut-il, à Dieu ne plaise, qu’ils soient torturés et leurs têtes plantées sur un clocher (comme le cheikh Saadeddine d’Alep, égorgé et décapité avant que sa tête ne soit exposée sur le minaret de sa mosquée), pour que l’on entende, enfin, quelques timides condamnations? Pourtant, pour bien moins que cela, nous avons vu, ces deux dernières années, des personnalités politiques et publiques et des dirigeants, monter sur leurs grands chevaux, pour dénoncer avec véhémence la «répression sauvage», «les crimes odieux», «les atteintes inacceptables aux libertés individuelles et collectives…». Nous avons vu des médias entrer en campagne pour défendre un blogueur interpellé, ou un militant arrêté, des ONG se mobiliser pour sensibiliser l’opinion publique… Mais pour les deux évêques, c’est le silence radio, tous ont perdu la voix… et la conscience. Cette triste affaire est un exemple vivant de la politique des deux poids deux mesures, qui n’est malheureusement plus l’apanage des grandes puissances, mais aussi de supports médiatiques censés informer les gens. On constate que l’information fait l’objet d’une sélection rigoureuse et d’une hiérarchisation répondant à une grille de lecture politique. Malgré toutes les tentatives destinées à minimiser la gravité de l’enlèvement des deux évêques et à le banaliser, en le traitant comme un fait divers ordinaire, cet acte constitue un développement extraordinaire. Il montre que plus personne n’est à l’abri, que certains groupes franchissent toutes les lignes rouges sans que personne ne leur demande de comptes et, plus grave encore, que les opposants syriens qui occupent le devant de la scène médiatique n’ont aucun pouvoir sur ceux qui tiennent le terrain. Si l’Occident n’est pas parvenu à obtenir la libération de deux évêques, quelles garanties peut-il encore fournir que les armes qu’il livre aux rebelles ne finiront pas entre les mains des coupeurs de têtes et autres barbares lâchés dans la nature… à deux pas de chez nous?


 Paul Khalifeh
   

Votez

Le rôle de la Russie vous paraît-il positif pour le Liban?

Oui - 92%
Non - 6.7%
Sans Opinion - 1.3%
Bannière

Santé

Le Dr Jihane Rohayem, psychiatre. Les enfants hyperactifs sont mal diagnostiqués
Lorsque votre enfant souffre d’un déficit de l’attention, d’une hyperactivité motrice ou d’une impulsivité, c’est qu’il est atteint d’un trouble…

Bannière
Designed and Developed by:   iBaroody
© Magazine.com.lb 2016 All Rights Reserved