Magazine Le Mensuel

Nº 2872 du vendredi 23 novembre 2012

Carnet Mondain

Carnet

Oncologie
Coopération entre le centre Salem et le Mexique

Le président du Conseil municipal de la ville de Mexico City et le chef du gouvernement fédéral, Marcelo Ebrard Casaubon, a signé un accord de coopération avec le centre Salem de cancérologie de Huston (Texas), dirigé par le célèbre oncologue américain d’origine libanaise, le professeur Philippe Salem. Conformément à cet accord, le centre Salem forme des oncologues mexicains dans les domaines de l’exercice du métier et de la recherche. De la sorte, le centre Salem supervise le développement du programme de lutte contre le cancer au Mexique.
Lors d’une conférence de presse organisée à l’occasion de la signature de l’accord, le professeur Salem a mis l’accent sur l’importance «d’établir des ponts scientifiques entre les pays et les peuples».

 

 

 


 

Les chiffres du ministère des Télécommunications
Un bilan très positif
Le ministre Nicolas Sehnaoui a présenté le rapport annuel du ministère des Télécommunications. A cette occasion, plusieurs compagnies internationales œuvrant dans le secteur des télécommunications ont développé leurs dernières découvertes et propositions en matière de technologie moderne. Ce qui prouve qu’elles s’intéressent très particulièrement aux potentiels du marché libanais qui semblent prometteurs en la matière, vu les réalisations du ministère qui travaille sérieusement dans son secteur, veillant à assurer aux Libanais les meilleures offres et performances. Prenant la parole, le ministre a assuré que d’énormes progrès ont été réalisés et que les propositions reçues par les compagnies démontrent que le secteur jouit d’une vitalité exceptionnelle. «Si nous comparons actuellement les chiffres avec ceux de 2011, dit-il, nous constatons qu’ils parlent d’eux-mêmes et prouvent que nous allons dans la bonne direction». C’est ainsi par exemple que le nombre des abonnés au téléphone mobile a augmenté de 15%, celui des internautes est de trois fois plus. Le nombre des places dans les Call Centers s’est développé de 42% et la vitesse d’Internet sur le mobile est deux fois plus rapide. Quant au service National Roaming, il couvre 41% des régions sur le territoire libanais. Le coût des communications sur le mobile est passé de 40 dollars à 35,5 dollars et ce prix va baisser d’année en année. Nous avons également donné aux compagnies d’Internet l’opportunité d’accorder des services via le mobile ISP’s. Le service Online Activation a été activé. Par ailleurs, les services et programmes offerts par les compagnies de téléphonie mobile ont augmenté: 121 programmes au lieu de 70. Le nombre des abonnés à Internet est de 260 mille, sachant que la vitesse d’Internet DSL a augmenté de 128 kilowatts à 1 mégabit, ce qui signifie que la vitesse est huit fois plus rapide. Le coût d’Internet a, quant à lui, baissé de 80%… Pour conclure, le ministre Sehnaoui a annoncé que les Libanais peuvent profiter gratuitement de l’Internet la nuit mais aussi dans tous les jardins publics, promettant au passage que d’importantes nouvelles réalisations seront faites au fur et à mesure pour assurer aux citoyens les meilleures performances au moindre coût.

 

Danièle Gerges

 


 

L’ONG Arcenciel
Remporte un prix international

En reconnaissance de son programme Wataneh pour l’agriculture durable, l’ONG libanaise Arcenciel a été parmi les lauréats du prix Nestlé. Pierre Issa, membre fondateur d’Arcenciel et créateur de l’initiative Wataneh, s’est dit heureux de remporter ce prix prestigieux qui va permettre à l’organisation de poursuivre ses efforts dans l’agriculture durable et le commerce équitable, mais également dans d’autres domaines comme la protection de l’environnement, les droits de l’homme, l’emploi des jeunes ou le soutien des handicapés. Ce prix est décerné tous les deux ans pour soutenir un projet innovateur, un commerce ouvert ou une entreprise sociale dans le domaine de la nutrition, de l’eau ou du développement rural. Lancé en 2009, le programme Wataneh vise à améliorer la durabilité et la compétitivité de l’agriculture libanaise. Le programme soutient et promeut la production, le marketing et la consommation d’une diversité de produits frais et industriels qui ont été préparés d’une façon respectueuse de l’environnement, de la société et de la viabilité économique. Ce programme vise à aider les agriculteurs et propriétaires de petites et moyennes unités de produits alimentaires industrialisés à augmenter la quantité et la qualité de leur production alimentaire pour répondre à la demande du marché local. Le programme Wataneh a aidé jusqu’à présent près de 152 agriculteurs à cultiver approximativement 750 hectares et à produire 20000 tonnes de fruits et de légumes frais par an. Ceci a abouti à une augmentation de la variété des récoltes produites, à une réduction de l’utilisation des produits chimiques et à une augmentation de l’emploi des techniques respectueuses de l’environnement et du revenu des agriculteurs.

Nada Jureidini
 


 

Bénévolat
MSD aide la communauté locale

L’entreprise pharmaceutique MSD a lancé son programme de bénévolat des employés. Ces derniers font don d’une journée pour rénover l’école Sed el-Bauchrié. Dans le cadre d’une grande initiative mondiale et dans le but de soutenir et de contribuer au développement des communautés locales, 80 employés ont passé la journée à peindre l’école à Jdeidé. L’équipe de MSD Liban a fourni la main-d’œuvre pour le projet, le financement de la peinture, ainsi que le matériel scolaire nécessaire.
Le Dr Omar Rifi, directeur général de MSD Levant, commente le projet: «De telles initiatives nous offrent une occasion unique d’aider la communauté locale dans laquelle nous vivons et travaillons. Pouvoir égayer la journée des enfants qui fréquentent cette école et leur offrir un environnement d’apprentissage positif et joyeux est extrêmement gratifiant, et nous sommes fiers d’avoir eu l’occasion d’entreprendre un tel projet. L’une des pierres angulaires de MSD est son engagement à soutenir le développement des communautés locales, notamment dans le domaine de l’éducation, donc pour nous le choix de travailler avec l’école Sed el-Bauchrié était un choix naturel», poursuit-il
Au Liban, MSD soutient un certain nombre d’importantes initiatives RSE et s’est récemment associée à la Croix-Rouge pour sensibiliser contre le VIH dans le pays. Il a été signalé en 2010 que le virus a touché plus de 1346 citoyens. C’est  un problème croissant avec des études ayant estimé que les chiffres réels pourraient être beaucoup plus élevés. Compte tenu de l’immense stigmatisation qui entoure encore le VIH, en plus de la sensibilisation, le projet aidera les patients à prendre des décisions liées à la santé et à améliorer leur estime de soi. En outre, MSD Liban travaille en étroite collaboration avec les autorités locales et ONG dans le but d’accroître la sensibilisation à la fréquence croissante du diabète et de l’hépatite C par le biais de projections gratuites offertes dans tout le pays à différents moments de l’année.

 


 

Décoration
Le doyen de l’Alba, chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres

André Bekhazi, doyen de l’Alba (Académie libanaise des Beaux-arts), a reçu les insignes de chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres à l’Institut français de Beyrouth. La cérémonie a eu lieu en présence d’Aurélien Lechevallier, conseiller culturel et directeur de l’Institut français, de Carole Prat, attachée culturelle, de Mgr Alexis Moufarrèj, représentant Mgr Elias Audeh, métropolite de Beyrouth, des deux vice-présidents de l’université de Balamand, le Dr Georges Nahas et le Dr Michel Najjar, du président de l’Ordre des ingénieurs et des architectes, le Dr Elie Bsaibes, des directeurs de l’Alba, de la famille et des amis.
Lechevallier a passé en revue le parcours de Bekhazi et mis l’accent sur l’impact que l’Alba a eu dans sa vie. Il  a également souligné les efforts de celui-ci pour la restructuration et l’institutionnalisation de l’académie, la signature de partenariats avec de nouvelles écoles d’art dans le monde et le renforcement des liens avec des délégations étrangères.
Très ému, Bekhazi n’a pas hésité à dédier cette décoration à l’Alba qui n’a pas cessé, depuis sa fondation en 1937, de porter très haut le flambeau des arts et l’étendard de la francophonie.
Il a souligné qu’au-delà des hommes et des femmes qui ont fait l’académie depuis 75 ans, l’Alba c’est, avant tout, «un état d’esprit, libre, entreprenant, courageux et créateur. C’est un engagement dans les problématiques nationales et une mission d’excellence. C’est enfin, et surtout, un projet: perpétuellement en devenir, toujours à la recherche d’une certaine idée de la Vérité, de l’Art et du Beau», selon le doyen qui a finalement remercié la France pour son soutien continu apporté à l’académie.

 

Related

Gastronomie. La dolce vita au Casino du Liban

admin@mews

PPDA à l’honneur. Un parcours exceptionnel

admin@mews

Dîner de gala à Jamhour. Sous le signe du charme et de la festivité

admin@mews

Laisser un commentaire