Magazine Le Mensuel

Nº 2879 du vendredi 11 janvier 2013

ACCUEIL

3 questions à Issam Darwich

 

Vos rencontres avec l’ambassadeur d’Iran et une délégation du Hezbollah qui ont visité Zahlé vous ont attiré les critiques des députés de Zahlé…
C’est surtout un malentendu. Nous respectons tous les députés de la ville. Ce sont nos enfants et nous considérons leurs critiques positives. Ils n’ont pas compris notre position. Nous avons reçu l’ambassadeur d’Iran comme d’autres notables et institutions dans la ville, dans le cadre social du développement de Zahlé, loin de toute politique. Il en va de même pour la délégation du Hezbollah. Ils n’ont pas bien compris le rôle de notre Eglise alors qu’il est clair.

Le député Kataëb, Elie Marouni vous a rendu visite dernièrement. N’était-ce pas un peu tard pour vous présenter ses vœux?
Non. Au contraire, car il était au chevet de sa mère hospitalisée. D’ailleurs, le responsable des Forces libanaises dans la région m’a rendu visite aussi à deux reprises, et nous avons discuté de beaucoup de sujets. Je crois que c’est un simple nuage d’été qui vient de passer et les choses redeviendront ce qu’elles étaient.  

Vous croyez que les choses s’arrangeront bientôt?
Finalement, ce sont mes enfants, et notre position est claire. J’espère qu’après mon retour d’Australie, le 4 février prochain, tout sera rentré dans l’ordre et que l’incompréhension se sera dissipée. L’archevêché ouvre ses portes, ses bras et son cœur à tous ses enfants. Les choses rentreront dans l’ordre.

Arlette Kassas

Related

3 questions à Mgr Antoine Andari

admin@mews

3 questions à Boutros Harb

admin@mews

3 questions à Marwan Hamadé

admin@mews

Laisser un commentaire