Magazine Le Mensuel

Nº 2879 du vendredi 11 janvier 2013

En Privé

En privé

Le nouveau wahhabite, Chadi Maoulawi, qui commande des groupes armés à Tripoli est recherché par les autorités irakiennes, accusé d’avoir des relations avec al-Qaïda. Un mandat d’arrêt à son encontre a été remis à l’Interpol. Maoulawi, selon une source diplomatique arabe, qui œuvre avec le Front d’al-Nosra, a monté plusieurs opérations 
terroristes dans nombre de régions 
irakiennes qui ont fait un grand nombre de morts et de blessés civils. Bagdad aurait requis son arrestation par les autorités à Beyrouth, après s’être assuré de son retour au Liban depuis deux ans. Mais les 
responsables libanais sont restés sans réaction. Une patrouille de la Sûreté générale avait appréhendé l’homme, le 12 mai 2012, l’accusant d’appartenir à un réseau terroriste, mais les pressions politiques et militaires exercées sur les responsables par ses partisans et autres alliés ont forcé la main au juge Sakr Sakr qui a accepté la relaxation de 
Maoulawi, le 22 mai, contre une amende symbolique de 500 000 L.L. Drôle de timing, relève le diplomate, la libération de Maoulawi a coïncidé avec l’enlèvement à la même date des pèlerins libanais chiites à quelques mètres de la frontière syro-turque!

Related

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.