Magazine Le Mensuel

Nº 2887 du vendredi 8 mars 2013

Sport

Championnat du monde de Formule 1. Vettel, Alonso, Button et Hamilton favoris

L’Allemand Sebastian Vettel, champion en titre ces trois dernières saisons, sera une fois de plus le favori de la 64e édition du championnat du monde de Formule 1 qui débutera le week-end prochain à Melbourne (Albert Park), avec le Grand Prix d’Australie.
Cependant, Vettel n’aura pas la tâche facile et devra batailler fort après les progrès enregistrés chez Ferrari de Fernando Alonso, McLaren de Jenson Button et Mercedes de Lewis Hamilton, successeur chez Mercedes du fameux Michael Schumacher qui a jeté l’éponge définitivement.

La saison débutera le 17 mars 2013, en Australie, et se terminera le 24 novembre, au Brésil, au terme de 19 Grands Prix disputés sur les cinq continents.
Les onze équipes engagées dans le Championnat 2013 ont eu douze jours d’essais privés pour préparer les dix-neuf courses de la saison toujours avec les pneus Pirelli. Comme ce fut le cas en 2012, en 2011, en 2010 et avant, bien malin qui pourrait, sans prendre de risque, donner au vu de ces essais la hiérarchie qui se dégagera à Melbourne et tout au long d’une saison qui sera une nouvelle fois très longue.
Pour autant, les chronos de Jerez comme ceux de Barcelone ont permis de jauger les nouvelles monoplaces et la corrélation reste significative entre le classement du dernier championnat, les chronos recueillis et le nombre de tours effectués.
Comme l’année dernière, Merc
edes est l’équipe qui a semblé le plus à l’aise cet hiver. Avec le renfort de Lewis Hamilton, la marque à l’Etoile prépare-t-elle une bonne surprise pour sa quatrième saison? Rappelons-nous que l’année dernière aussi, c’était bien parti pour Michael Schumacher et Nico Rosberg. La suite n’a été qu’un lent déclin à partir de la victoire de Rosberg en Chine.
L’année dernière aussi, la
Lotus n’avait pas été très fiable en février. Elle était montée en puissance au cours de la saison, avec en point d’orgue la troisième place au Championnat pour Kimi Räikkönen et sa victoire à Abou Dhabi.

Transferts et règlement
Le t
ransfert le plus remarqué a été sans doute celui de Lewis Hamilton de McLaren Racing pour Mercedes. Sergio Pérez quitte Sauber pour rejoindre McLaren. Nico Hulkenberg quitte Force India pour rejoindre Sauber. Charles Pic quitte Marussia pour rejoindre Caterham. Alors que Massa a sauvé sa tête chez Ferrari, pour une saison du moins.
Fernando Alonso en 2005 et 2006, Kimi Räikkönen en 2007, Lewis Hamilton en 2008, Jenson Button en 2009 et Sebastian Vettel en 2010, 2011 et 2012 sont les cinq champions du monde en activité.
Alonso est également le pilote engagé en 2013 totalisant le plus de points (1364 points), devant Sebastian Vettel (1054 points), Jenson Button (999 points), Lewis Hamilton (913 points) et Mark Webber (848,5 points).
Button, avec 228 départs en Grand Prix à l’entame de la saison, est le pilote engagé en 2013 ayant le plus d’expérience devant Fernando Alonso (198 départs), Mark Webber (197 départs), Kimi Räikkönen (177 départs) et Felipe Massa (174 départs).Au niveau du règlement, pas de grands changements par rapport à la saison 2012. D’un point de vue purement esthétique, les écuries pourront apposer un cache sur le museau des monoplaces 2013 afin de masquer la marche d’escalier quelque peu disgracieuse qui est devenue la norme en 2012. Reste à savoir si les équipes se laisseront tenter par cet artifice. Pour ce qui est de l’aspect technique, la saison 2013 interdira le double-DRS utilisé par Mercedes AMG depuis Melbourne, mais il apparaît en revanche que la version mise au point par Lotus – étudiée également par l’écurie allemande – serait autorisée.

Les équipes et les pilotes
-Ferrari: Constamment sur la sellette depuis son arrivée à Maranello en 2006, Felipe Massa n’a pas échappé aux critiques après avoir été dominé, pour la troisième saison consécutive, par Fernando Alonso. Le Brésilien a pourtant vu son contrat se prolonger. Ferrari a connu de gros soucis en 2011 et 2012. Cependant, Alonso est convaincu qu’il sera en mesure de se battre pour le championnat cette saison. L’année dernière, il avait échoué à 4 points de la couronne face à Sebastian Vettel. Le double champion du monde se veut résolument optimiste pour Melbourne, la F138 se montrant nettement supérieure à sa devancière.
-Red Bull: On ne change pas une équipe qui gagne. Pour la 5e année consécutive, Sebastian Vettel et Mark Webber seront associés au sein de l’équipe n°1 depuis la saison 2010. Auréolé d’une troisième couronne mondiale, l’Allemand, à seulement 25 ans, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et aurait dans un coin de sa tête les 7 titres mondiaux glanés par Michael Schumacher. Red Bull a prolongé son contrat avec le motoriste Renault Sport F1 en 2011 et ce jusqu’en 2016.
-McLaren: Pour la première fois depuis 2007, McLaren débutera une saison sans celui qu’elle fit grandir pour le mener au titre en 2008, Lewis Hamilton. L’Anglais tentera sa chance chez Mercedes et sera remplacé par Sergio Pérez, qui a réussi quelques coups d’éclat en 2012 dans la Sauber avant de rentrer dans le rang, curieusement, depuis qu’il a été promu. Jenson Button sera donc le nouveau leader des Britanniques. McLaren continue avec son ancien actionnaire majoritaire, Mercedes, en tant que motoriste.
-Mercedes: Trois ans après le début de sa deuxième carrière, Michael Schumacher tire sa révérence, et cette fois pour de bon. Une page se tourne dans l’Histoire de la Formule 1. Le Kaiser part sans amertume, expliquant qu’après avoir appris la victoire dans sa première carrière, il a appris la défaite dans la deuxième. Avec Lewis Hamilton, on saura vite si le patron de l’équipe, Ross Brawn, perd au change. Hamilton, qui se réjouit d’une hausse substantielle de ses revenus, s’est mis en tête de faire gagner la Mercedes, comme il le fit avec la McLaren. Pour l’instant, cette Flèche d’argent des années 2010 n’a gagné qu’une seule course, c’était en Chine en 2012, avec Nico Rosberg. Dépassée, technologiquement, par les autres teams et par Lotus, l’écurie de Brackley et Brixworth promet de faire plus d’efforts encore pour inverser cette tendance.
-Lotus: L’écurie basée à Enstone a changé de nom en 2012 délaissant Renault pour devenir Lotus. Il y aura aussi du changement du côté des pilotes. Kimi Räikkönen et Romain Grosjean ont été prolongés même si ce fut plus long pour le Français que pour le Finlandais. Räikkönen a été d’une régularité étonnante pour son retour en 2012 et il a même remporté la première victoire de Lotus sous l’ère Enstone, à Abou Dhabi. Autour d’Eric Boullier, Lotus continue d’être l’une des équipes capables de gagner des courses, comme l’a prouvé Räikkönen. Sous la coupe de Genii Capital, l’ex-Renault continue de se développer sur la piste et en dehors.
-Force India: Paul di Resta n’a pas été reconduit officiellement avant d’être présent pour dévoiler la nouvelle VJM06. Son équipier, Adrian Sutil, a été nommé à la fin du mois de février. Le moteur Mercedes est un gage de solidité depuis 2009. Sur le plan des propriétaires, on a noté fin 2011 l’arrivée de Sahara avec une forte part du capital.
-Sauber: On change tout à Hinwil où Nico Hülkenberg et Esteban Gutierrez remplacent Sergio Pérez et Kamui Kobayashi. Vers la fin de la saison 2012, Monisha Kaltenborn a pris les rênes de l’équipe, remplaçant Peter Sauber, qui s’était donné 70 ans pour limite d’âge. Au cours de l’année passée également, Sauber a changé de direction technique avec le départ de James Key qui s’est retrouvé chez Toro Rosso. Ferrari demeure le motoriste.
-Toro Rosso: Chez Toro Rosso, Daniel Ricciardo et Jean Eric Vergne ont été reconduits. Au cours de la saison 2012, le directeur technique de Toro Rosso, Giorgi Ascanelli a été limogé, remplacé par James Key, le transfuge de Sauber. Le V8 est toujours le Ferrari mais à partir de 2014, Renault pourrait aussi équiper l’écurie cousine de Red Bull.
-Williams: Vainqueur surprise du Grand Prix d’Espagne, Pastor Maldonado a été reconduit. Bruno Senna, qui avait remplacé Rubens Barrichello voici un an est remplacé par Valtteri Bottas. Il y a un an avait lieu révision complète de toute l’équipe: organigramme, procédures, approche, structure, philosophie, tout a été scruté. Williams a laissé tomber Cosworth et signé une entente de motorisation avec Renault.
-Caterham: Les deux pilotes officiels sont le Français Charles Pic et le Néerlandais Giedo Van der Garde. L’ex-team Lotus a perdu son patron à la fin de la saison 2012. Le tycoon malais Tony Fernandes, qui reste actionnaire majoritaire, fait confiance à un deuxième Français patron d’écurie, avec la nomination de Cyril Abiteboul, un ancien de Renault Sport F1.
-Marussia: Marussia a embauché in extremis le Français Julien Bianchi aux côtés de Max Chilton. L’équipe a signé un partenariat technique avec McLaren et a donné accès au simulateur et à la soufflerie de cette écurie de pointe. En cours de saison 2011, le directeur technique Nick Wirth a été remercié, alors que l’ancien directeur technique de Renault, l’expérimenté Pat Symonds, a été embauché comme consultant.

Mohamed Fawaz

Le calendrier 2013    
17/03: Grand Prix d’Australie (Albert Park).
24/03: Grand Prix de Malaisie (Sepang International Circuit).
14/04: Grand Prix de Chine (Shanghai International Circuit).
21/04: Grand Prix de Bahreïn (Bahreïn International Circuit).
12/05: Grand Prix d’Espagne (Circuit de Catalunya).
26/05: Grand Prix de Monaco (Circuit de Monaco).
09/06: Grand Prix du Canada (Circuit Gilles-Villeneuve).
30/06: Grand Prix de Grande-Bretagne (Silverstone Arena).
07/07: Grand Prix d’Allemagne (Nürburgring Grand Prix).
28/07: Grand Prix de Hongrie (Hungaroring Circuit).
25/08: Grand Prix de Belgique (Circuit national de Francorchamps).
08/09: Grand Prix d’Italie (Autodromo Nazionale di Monza).
22/09: Grand Prix de Singapour (Marina Bay Street Circuit).
06/10: Grand Prix de Corée (Korea International Circuit).
13/10: Grand Prix du Japon (Suzuka International Racing Course). 27/10: Grand Prix d’Inde (Buddh International Circuit).
03/11: Grand Prix d’Abou Dhabi (Yas Marina Circuit).
17/11: Grand Prix des Etats-Unis (Circuit of the Americas).
24/11: Grand Prix du Brésil (Autodromo José Carlos Pace).

Les écuries et les pilotes
1 – Ferrari: Fernando Alonso – Felipe Massa.
2 – McLaren: Jenson Button – Sergio Perez.
3 – Toro Rosso: Daniel Ricciardo – Jean-Eric Vergne.
4 – Red Bull: Mark Webber – Sebastian Vettel.
5 – Williams: Pastor Maldonado – Valtteri Bottas.
6 – Sauber: Nico Hulkenberg – Esteban Gutierrez.
7 – Force India: Paul di Resta – Jules Bianchi.
8 – Mercedes AMG: Nico Rosberg – Lewis Hamilton.
9 – Caterham F1 Team: Charles Pic – Giedo Van der Garde.
10 – Marussia F1 Team: Luiz Razia – Max Chilton.
11 – Lotus F1 Team: Kimi Räikkönen – Romain Grosjean.
 

Related

Un talent hors du commun et un palmarès incroyable. Lionel Messi star de la planète football

admin@mews

Julie Dib

admin@mews

Canoë-kayak. 7 clubs 100 joueurs au Liban

admin@mews

Laisser un commentaire