Magazine Le Mensuel

Nº 2890 du vendredi 29 mars 2013

En vrac

En vrac

Impasse ministérielle
Le chef du gouvernement a blâmé le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel, qui a demandé le report de la décision concernant le cas Achraf Rifi de quatre jours, le temps de parvenir à un accord. Lorsque le président Najib Mikati l’a interrogé à ce sujet après la démission, Charbel a répondu: «Si vous m’aviez écouté, il n’y aurait pas eu de démission». «Pas sûr, a dit Mikati, car nos amis ne veulent absolument pas de Rifi».

 


Scepticisme américain
Suite à la démission du président Najib Mikati, Maura Connelly, ambassadeur des Etats-Unis au Liban, a demandé à un ministre si la formation d’un nouveau gouvernement serait possible. «Bien sûr, ce sera un cabinet composé de personnalités indépendantes et non candidates aux législatives», a répondu le ministre. Commentaire de la diplomate: «Existe-t-il au Liban une telle race?»

 

Commentaires diplomatiques
Un ambassadeur occidental se dit étonné par l’attitude de l’ambassadeur de Syrie au Liban, Ali Abdel-Karim Ali. «Il ferait mieux de s’occuper de ses concitoyens réfugiés au lieu de prodiguer des conseils et des leçons aux Libanais ou de critiquer le président de la République, sans compter que le nombre de déplacés a dépassé le million».

Related

En vrac

admin@mews

En vrac

admin@mews

En vrac

admin@mews

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.