Magazine Le Mensuel

Nº 2898 du vendredi 24 mai 2013

Festival

Festival international de Baalbeck. La majesté d’un temple et d’un programme

Le Festival international de Baalbeck annonce une saison 2013 sous le signe de la richesse, la diversité et les noms mythiques. Un premier concert puis une pause durant Ramadan avant de reprendre les festivités en août.

Dimanche 30 juin: Renée Flemming
Véritable star lyrique, Renée Flemming est l’une des plus grandes sopranos du moment. Louée pour sa voix somptueuse, mais ne se reposant jamais sur ses acquis, elle affirme à L’Express, l’année dernière, qu’elle s’attache «à l’interprétation, à la vérité dramatique, au jeu scénique, à l’intelligence musicale et à l’éclectisme de ce métier». Connue comme la «diva du peuple» et lauréate d’un Grammy 2013 pour la meilleure voix classique solo, elle donnera au Temple de Bacchus, un récital unique, accompagnée par le pianiste Maciej Pikulski. Un dîner de gala suivra dans les jardins de l’Acropole, au pied du temple. 

Vendredi 9 et Samedi 10 août – Assi… al helm
Sur les marches du Temple de Bacchus, le chanteur libanais Assi Hellani présentera son concert théâtral, sur une chorégraphie de François Rahmé et une mise en scène de Joe Moukarzel. Accompagné par un grand orchestre et des choristes, le spectacle emmêle des tableaux de danse et un répertoire varié qui lui donnera l’occasion d’interpréter ses chansons les plus populaires telles que Halit Kalbi, Jan jnouni, Bab 3amyibki, Sa’alouni, Ma lisabir…, ainsi qu’une nouvelle chanson-surprise composée spécialement pour le Festival.
Prix des billets: 225000 L.L., 180000 L.L., 112500 L.L., 75000 L.L., 52000 L.L.

Samedi 17 août – Marianne Faithfull
En 1964, Marianne Faithfull, âgée alors de 17 ans, lance sa carrière musicale en interprétant As tears go by, signé Mick Jagger et Keith Richards, suivi d’autres succès qui ancrent auprès du public sa voix fragile et rauque sur des compositions pop. Au-delà de sa vie mouvementée, ses multiples collaborations avec David Bowie, Nick Cave, Serge Gainsbourg et ses participations au cinéma, elle a toujours su se réinventer et pérenniser son statut d’icône, jusqu’à la sortie de son dernier album, en 2011, Horses and high heels. Sur les marches du Temple de Bacchus, elle interprétera les tubes que le public attend, tels Sister Morphine, The ballad of Lucy Jordan, Broken English…
Prix des billets: 180000 L.L., 135000 L.L., 112500 L.L., 67500 L.L.

Vendredi 23 août – Eliane Elias
Une soirée bossa en perspective sur les marches du Temple de Bacchus avec la pianiste de jazz, chanteuse et auteure-compositrice, Eliane Elias. Artiste versatile, son style musical est reconnaissable, emmêlant ses origines brésiliennes, sa voix sensuelle, ses compositions et son talent de pianiste. Forte de sa carrière de pianiste et de ses collaborations avec Herbie Hancock, Caetano Veloso et Gilberto Gil, Eliane Elias se lance dans le chant, prenant également plaisir à reprendre des artistes pop-rock, comme Stevie Wonder, The Doors, Beck. Accompagnée de ses musiciens, elle promet au public un voyage musical romantique, sensuel et passionné.
Prix des billets: 150000 L.L., 120000 L.L., 90000 L.L., 60000 L.L.

Samedi 24 et dimanche 25 août – Marcel Khalifé
Inutile encore de le présenter, Marcel Khalifé est un artiste unique en son genre, adulé par le public de par le monde, en raison de ses combats, sa résistance, ses rêves, sa poésie et l’intimité qu’il arrive à établir avec son auditoire. Au Temple de Bacchus, il sera, seul, avec comme unique compagnon, son éternel oud. Un défi que peu d’artistes peuvent relever. Deux soirées pour un concert pudique et puissant à la fois.
Prix des billets: 180000 L.L., 135000 L.L., 105000 L.L., 75000 L.L., 45000 L.L.

Vendredi 30 août – Puz/zle
En tournée mondiale, Sidi Larbi Cherkaoui, emblème de la danse contemporaine européenne à travers le monde, présente sa dernière chorégraphie sur les marches du Temple de Bacchus. Puz/zle ou la recherche de la place de l’homme dans le puzzle du monde. Dans cette performance, présentée au Festival d’Avignon, en 2012, le chorégraphe belge poursuit son exploration identitaire, religieuse, culturelle et émotionnelle. Entourés du musicien japonais Kazunari Abe, du groupe polyphonique corse A Filetta et de Fadia Tomb el-Hage, les danseurs font partie d’un tableau soigneusement composé autour du thème de la pierre.
Prix des billets: 180000 L.L., 135000 L.L., 112500 L.L., 67500 L.L.

 

Nayla Rached
 

Un escompte de 10% est prévu sur tous les spectacles du mois d’août.
Billets en vente au Virgin: (01) 999666 – www.ticketingboxoffice.com

 

Related

Le cinéma libanais aux Etats-Unis. Des films racontent la vie beyrouthine

admin@mews

Festival de Jazz de Beyrouth. Sous le signe de l’émerveillement

admin@mews

Vinifest. Le grand rendez-vous des amoureux du vin!

admin@mews

Laisser un commentaire