Magazine Le Mensuel

Nº 2900 du vendredi 7 juin 2013

à la Une

Zouk 2013. Quatre soirées et autant de diversité

Le Festival international de Zouk a annoncé son programme; quatre dates à retenir, quatre rendez-vous à l’amphithéâtre de Zouk, quatre voyages différents dans la musique comme autant de moyens pour défier la situation actuelle.

Mardi 23 juillet: Pascal Obispo
Cela fait vingt ans qu’il chante, qu’il compose, qu’il marque le monde de la variété française de sa touche particulière. Cela fait vingt ans qu’il écrit pour tellement d’autres interprètes à l’instar de Johnny Hallyday, Zazie, Florent Pagny, Patricia Kaas, Natasha St. Pier… Le tube de Johnny Hallyday, Allumer le feu, c’est lui, c’est Pascal Obispo qui le lui a écrit. Un tube qui figure sur son album MillésimeS, son premier Best of, en vingt ans de carrière, sorti le 7 janvier 2013. Pour célébrer cet événement, Pascal Obispo part en tournée entouré de cinq musiciens et de son piano. Une tournée placée sous les signes de la proximité et du plaisir, et qui le mènera au Liban, dans le cadre du Festival international de Zouk. Une invitation à partager vingt ans de tubes, pour lui et les autres.
Billets: 120 $, 100 $, 85 $, 70 $, 55 $ 
et 30 $.

 

Jeudi 25 juillet: Ziad Rahbani
Nul besoin de le présenter encore. Ziad Rahbani, «le terme même de génie ne rendant pas justice à ce qu’il représente artistiquement et au niveau de la conscience sociale. Nous sommes chanceux et honorés de l’avoir avec nous cette année», ajoute Zalfa Boueiz. Le fils de Assi et Feyrouz est devenu au fil des années une légende, une icône auprès de la jeunesse libanaise. De ses débuts dans les années 70 comme acteur, musicien et compositeur dans le théâtre des frères Rahbani, jusqu’à sa première comédie musicale Sahriyé où commence à germer son identité propre, qui éclate, avec fulgurance, dans les six comédies qui suivront, devenues actuellement des références piquetées d’ironie et de sarcasme. Il y a un avant et un après Ziad Rahbani, tant il a essayé et réussi à insuffler à la musique du pays un coup de neuf. A toutes ses apparitions, à tous ses concerts, Ziad Rahbani crée des vagues.
Billets: 200 $ table pour 4 personnes, 100 $ table pour 2 personnes, 40 $, 30 $ et 20 $.

 

Mercredi 31 juillet: 
Jonathan Batiste et Monica Yunus
Il n’a que 25 ans, et il est déjà considéré comme l’un des plus excitants artistes de métissage musical sur la scène d’aujourd’hui. Lauréat du prix «Movado Future Legend» et nommé «Steinway Performing Artist», fort de ses collaborations avec Wynton Marsalis, Prince, Jimmy Buffet, Roy Hargrove, Cassandra Wilson, Jon s’est déjà produit dans plus de quarante pays, et dans les salles les plus prestigieuses, comme le Carnegie Hall, le Lincoln Center, le Kennedy Center, charmant le public et la critique avec son style ardent, sa voix et son piano. Il est le fondateur et le leader du groupe The Stay Human Band, un ensemble de jazz moderne dégageant une explosion d’énergie positive, qui l’accompagnera au Liban pour présenter au public la soirée «High energy jazz with a Diva’s twist». Et la diva n’est autre que Monica Yunus, qui avait accompagné l’année dernière, à l’amphithéâtre de Zouk, le ténor José Carreras. Avec ses origines métissées, entre le Bengladesh, la Russie et les Etats-Unis, la soprano Monica Yunus est louée pour sa «voix aussi éclatante que le meilleur diamant». Ensemble, ces deux jeunes artistes présenteront à Zouk la première de leur projet commun.
Billets: 200 $ table pour 4 personnes, 100 $ table pour 2 personnes, 40 $, 30 $ et 20 $.

 

Lundi 5 août: Otis Grand Blues
Considéré par Guitarist Magazine l’un des 50 meilleurs guitaristes de blues à avoir foulé la Terre, Otis Grand est admiré par ses pairs, à l’instar de B.B. King qui aurait dit de lui: «Otis Grand joue de la guitare comme je le faisais quand j’étais jeune». Ami incontournable du festival, «Otis Grand est devenu notre ambassadeur itinérant, promouvant le Festival de Zouk et le Liban comme une destination privilégiée dans le monde», affirme Zalfa Boueiz. Et il revient cette année pour présenter son dernier album Blues 65, une célébration des sons et sonorités qui l’ont influencé durant son adolescence. Pour ce concert, avec Sugar Ray Norcia en invité spécial, il n’y a pas d’effets pyrotechniques de guitare, en contre-pied à l’ère actuelle de «guitar heroes». Place au groove, au swing avec un zeste de conga et de rumba.
Billets: 200 $ table pour 4 personnes, 100 $ table pour 2 personnes, 40 $, 30 $ et 20 $.

 

Leila Rihani
 

Billets en vente au Virgin: (01) 999 666 – www.ticketingboxoffice.com
Et à Boueiri Press, Kaslik: (09) 210 666.

Related

Abdel Rahim Mrad. Sissi bientôt à Damas ou Assad au Caire

Mgr Raï au Akkar. Message de paix dans une région tourmentée

Adieu Londres 2012… A bientôt Rio 2016 Clôture sous le signe de la musique britannique

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.