Magazine Le Mensuel

Nº 2917 du vendredi 4 octobre 2013

  • Accueil
  • LIBAN
  • Semaine politique
  • [Copy of] Hélène Conway-Mouret. «Il faut renforcer la sécurité préventive pour les Français de l’étranger»
Semaine politique

[Copy of] Hélène Conway-Mouret. «Il faut renforcer la sécurité préventive pour les Français de l’étranger»

Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, était de passage au Liban où elle a rencontré le président de la République, ainsi que des groupes de ressortissants français. Magazine l’a interrogée dans le cadre d’un point de presse.  
 

Dans l’un de vos tweets, vous avez mentionné l’allocation de 20 millions d’euros par la France à la question sécuritaire. Quelle part recevra le Liban?
Ce projet a été mis en place depuis près d’un an afin de sécuriser l’ensemble de nos réseaux: consulaires, diplomatiques mais aussi éducatifs. Ces aides se traduisent concrètement par un renforcement au niveau global de la sécurité, mais le Liban n’est pas le seul pays où nous procédons à ces mesures. Nous avons également alloué un budget au Centre de crise (à Paris) afin de mieux la gérer partout où elle se produit et dans le but de professionnaliser cette gestion, qui peut être aussi bien politique que sanitaire, ou même dans le cas d’un séisme. Je me rends à Jakarta à la mi-novembre avec cinq chefs de poste pour une simulation sur les séismes, afin de déterminer comment l’on doit réagir et quels réflexes adopter dans ce type de situation. Nous mettons en place des dispositifs qui ont pour but de rassurer les Français par l’envoi de consignes de sécurité par sms et leur inscription au consulat. Le terrorisme tente de prendre le pouvoir sur les esprits, le fait de ne pas avoir peur, de réagir avec sérénité va dans le sens d’installer une normalité dans la vie quotidienne. Il y a des menaces, il est vrai, et si elles sont fortes ici, elles existent toutefois partout. Il y a un renforcement de la prise de conscience pour un besoin de sécurité notamment préventive et nous avons demandé aux Français de s’inscrire au consulat afin de recevoir des consignes de sécurité. Nous avons eu l’occasion de tester cela en Egypte où nous savions combien nous avions de ressortissants et récemment à Nairobi où nous étions en contact avec notre ambassadeur. Nous ne savions pas si nous avions des otages, deux Français ont été tués et cinq étaient (prisonniers) à l’intérieur (du centre commercial) avant de pouvoir s’échapper. Les Français de Nairobi ont vu que leur ambassadeur et son équipe ainsi que nous à Paris étions mobilisés. Cela, je crois, va dans le sens d’un apaisement (des esprits).
 
L’Allemagne a récemment accueilli 5 000 
réfugiés syriens depuis le Liban. Envisagez-vous des mesures similaires?
La France a toujours été un pays d’accueil. Je me suis rendue au consulat où on m’a assuré que 95% des demandes d’asile sont accordées, il n’y a donc pas de barrière à (l’immigration des réfugiés syriens). Mais il semble qu’il n’existe pas une forte communauté syrienne en France, ce qui explique que ses membres se soient plutôt dirigés vers l’Allemagne. Près de 1 500 réfugiés syriens ont obtenu le droit à l’asile (en France).

Avez-vous discuté avec le gouvernement libanais des aides nécessaires qui l’aideraient à faire face à l’afflux croissant de réfugiés syriens?
Nous ne sommes pas entrés dans le détail, ces aides porteront sur le secteur de l’éducation. Au niveau municipal, il s’agira de remédier aux pressions sur les ressources par certaines mesures comme creuser des puits.  Nous allons nous concentrer sur des projets spécifiques sous forme d’aides de plusieurs millions d’euros.

On a récemment mentionné dans Le Figaro qu’un général alaouite important a été accueilli en France. Votre pays pourrait-il s’appuyer sur ce type de 
personnes pour assurer une 
éventuelle transition en Syrie?  
La France a été le premier pays à reconnaître le gouvernement de coalition, elle fait pression pour que Genève 2 ait lieu et que ce soit une réussite. Nous ne nous appuyons pas sur des individus mais opérons dans une logique globale. 


Propos recueillis par Mona Alami

Related

Carnage à La taverne du Liban. Qui est Kamal Hamadé?

admin@mews

A Bkerké. Zéro résultat pour le 14 mars

admin@mews

Sanctions contre le Hezbollah, revirement de Joumblatt… Nouveaux rapports de force en défaveur du 8 mars

admin@mews

Laisser un commentaire