Magazine Le Mensuel

Nº 2920 du vendredi 25 octobre 2013

  • Accueil
  • general
  • L’Arab American comedy festival. Le 10e rendez-vous de l’humour
general

L’Arab American comedy festival. Le 10e rendez-vous de l’humour

Pour son 10e anniversaire, le Festival de comédie arabo-américain de New York fait son grand retour. Et le public est au rendez-vous. Ils sont des milliers à faire la queue pour voir leurs comédiens préférés. Ceux de cette année ont été vus partout: à la télé, au cinéma, dans des clubs de renommée mondiale à travers le monde. Que le show commence!

C’est dans les endroits de comédie de New York les plus connus que le festival de cette année sera animé, jusqu’au 27 octobre.
Au Gotham Comedy Club et au Broadway Comedy Club, ça va donc vraiment bouger ce week-end. Durant plus de trois jours, le rendez-vous est fixé avec des comédiens venant de partout des Etats-Unis, et même du Moyen-Orient. Cette année, la liste de ces derniers est impressionnante. Il y a d’abord ces femmes qui ont réussi à se faire une première entrée au festival, telle qu’Aisha Farhoud. Mais aussi celles qui sont déjà connues dans ce monde plus ou moins masculin. Comme Eman qui a fait déjà des tournées à travers les Etats-Unis, le Canada… Maysoon Zayid, organisatrice du festival, ou encore Maria Shehata, comédienne américano-égyptienne qui s’est produite dans de nombreux festivals à New York, à Los Angeles et dans le Montana. Quant à Jameeleh Shelo, elle s’est surtout fait connaître grâce à la pièce qu’elle avait présentée à Chicago, intitulée My American cousin. Elle avait alors relaté la vie d’une musulmane du Moyen-Orient qui fait face aux pressions culturelles et aux préjugés de la société. Du mariage arrangé au 11 septembre, en passant par cette question: «Pourquoi la plupart des chauffeurs de taxi sont originaires du Moyen-Orient?». Outre la place importante accordée aux femmes, le cru 2013 se distingue par les sujets très critiques qu’il aborde, tels que le Haraam show qui restera longtemps gravé dans la mémoire des spectateurs. Ou The Arabic show qui déclenchera un fou rire, surtout lorsque les comédiens s’expriment avec un vrai accent. Cette année donc, de nouvelles idées sont exploitées. Le but du festival n’a toutefois pas changé: lever le voile sur tous ces comédiens talentueux, les présenter au public et leur assurer la notoriété qu’ils méritent. Il faudra d’ailleurs, comme d’habitude, s’attendre à ce qu’à la fin du show, des représentants de diverses agences de casting et des responsables de télévision recherchent de nouveaux talents.

 

Zoom in
Certains auront alors la chance de passer à la NBC, CBS et Comedy Central. D’autres seront sur CNN, MSNBC, PBS ou apparaîtront dans des films majeurs et même à Broadway.
Depuis sa fondation en 2003, près de cinquante artistes arabo-américains ont participé au festival. Ce dernier a progressivement bénéficié d’une couverture médiatique positive. De nombreux médias nationaux et locaux l’ont couvert: ABC Nouvelles, radio WBAI, The New York Times, Entertainment Weekly, The Village Voice, The Guardian, The Herald Nouvelles, Time Out New York… Ses deux organisateurs, Dean Obeidallah et Maysoon Zayid, considèrent qu’ils ont pu mener à bien leur objectif principal: améliorer l’image de la communauté arabo-américaine et croître la visibilité des artistes arabo-américains talentueux. Un vrai tremplin est donc assuré.

Pauline Mouhanna (Illinois, états-Unis).

http://www.arabcomedy.com/

Le programme
Après Raising stars of Arab comedy (Les étoiles montantes de la comédie arabe), qui a été présenté le jeudi 24 octobre au Broadway, le public est au rendez-vous, le 25 octobre, avec Legends of Arab comedy (Légendes de la comédie arabe) et 
Headliners, au Gotham. Les shows All stars (au Gotham) et The Haraam Show (au 
Broadway) auront lieu samedi 26. La clôture du festival est réservée à The Arabic show, présenté en arabe, au Broadway.

Related

Energies renouvelables. Le premier pas a été franchi

admin@mews

Benoît XVI au Liban. Une organisation huilée pour un messager de paix

admin@mews

Tout sur l’Alzheimer. Combattre les idées reçues

admin@mews

Laisser un commentaire