Magazine Le Mensuel

Nº 2923 du vendredi 15 novembre 2013

  • Accueil
  • general
  • Banque du Liban – marathon de Beyrouth 2013. 36 000 Libanaises et Libanais en fête
general

Banque du Liban – marathon de Beyrouth 2013. 36 000 Libanaises et Libanais en fête

Temps ensoleillé, ambiance festive, très belle organisation, grand professionnalisme, logistique impeccable, mesures sécuritaires discrètes mais sûres et parcours sympa. Ces conditions exemplaires ont permis aux Libanais de se rassembler, une fois de plus, pour exprimer leur vouloir de vivre, leur volonté de se distinguer des antagonistes qui s’arrachent le pays depuis belle lurette, et de lancer un message d’espoir qui confirme le succès de l’événement organisé par l’Association du Marathon de Beyrouth (Beirut Marathon Association – BMA), désormais en Bronze.
 

Sur fond de dissensions politiques sans précédent au Liban, plus de 36 000 coureurs de 104 pays, un record, ont pris part à la 11e édition de la Banque du Liban – marathon de Beyrouth 2013 remportée par le Kényan William Kipsang chez les hommes et l’Ethiopienne Rehime Kedir Robel chez les dames.
Sous le slogan «Courir pour le Liban», les coureurs, toutes distances confondues, ont participé pour probablement réaliser un rêve et refléter une magnifique image d’accomplissement et de respect, donnant à cet événement une dimension unique, quasiment mythique.
Depuis le lancement de la course en 2003, la passion est toujours la même, elle n’a pas diminué. Le noyau des fidèles, dirigé par May el-Khalil, est toujours là. «Les participants sont nos ambassadeurs, c’est pourquoi il nous faut d’être à la hauteur sur le terrain et dans tous les domaines», a lancé Mme Khalil, comblée.
Ces milliers de participants ne pensaient qu’à rallier la ligne d’arrivée, pour le plaisir, mais aussi et surtout pour le Liban, dans cette course qui s’est déroulée sans incident majeur, tout comme les précédentes éditions.
C’est vrai que le record de la course n’a pas été battu (2h11’13’’ chez les hommes et 2h31’37’’ chez les dames), mais un nouveau record de participation a été établi (36 006 en 2013 contre 32 164 l’an dernier et 6 000 lors de la première édition en 2003).
«Cet événement prouve au monde entier que notre pays est capable de relever tous les défis puisqu’il réunit les jeunes Libanais de toutes les régions et de toutes les confessions», a affirmé la Première dame Wafaa Sleiman, avant le début de la course. Elle a même décoré May el-Khalil, au nom du président de la République, le général Michel Sleiman, avant de donner le coup d’envoi de la course de 10 km, à laquelle a participé la Première Libanaise comme chaque année, courant la distance complète.

 

Kipsang et Robel
Côté résultats, Kipsang a parcouru la distance du marathon (42,195 km), dans les rues de Beyrouth, en 2 heures 13 minutes et 35 secondes, suivi par son compatriote Benjamin Serem, deuxième et l’Ethiopien Gemechu Lemma, troisième. Kipsang, qui a aussi remporté le marathon de Rotterdam en 2008, a amélioré sa performance de 2012 et son classement de deux places, réalisant 2h14’53’’. Son concurrent direct Serem termine derrière à une centaine de mètres (2h13’47’’) alors que Lemma (2h14’18’’) complétait le podium. Chez les dames, l’Ethiopie a raflé les trois premières places. Robel a remporté la première place (2h33’31’’), devant ses deux compatriotes Shuko Genemo Wote (2h36’48’’) et Rebecca Jerotich Tallam (2h41’08’’), respectivement deuxième et troisième.
En handisport, le champion paralympique libanais Edouard Maalouf est arrivé deuxième derrière le Moldave Victor Rotaru et devant le Néerlandais John Vink.
Chez les Libanais, les 42,195 km ont été remportés par le coureur de l’Armée libanaise, Omar Issa, qui a profité de l’absence de Hussein Awada, six fois vainqueur de la course, pour remporter sa première victoire. Issa reste cependant très loin du record de 2 h 20 min 30 sec établi par Awada puisqu’il a enregistré 2 h 32 min 49 sec. Fadi Salah (2h40’11’’ – du club Elite), termine deuxième, et Daoud Moustafa (2h40’31’’ – du club Maan Loubnan), troisième.
Côté Libanaises, l’absence des huit meilleures athlètes a permis le couronnement d’une nouvelle championne après ceux de Marie el-Amm (quatre fois), Maria Pia Nehmé (quatre fois), Sonia Hanna et Nisrine Njeim (un titre chacune). Ghina el-Assir (3h31’23’’) et Elga Trad (3h32’00’’) qui étaient pronostiquées favorites, ont terminé deuxième et troisième, derrière Nicole Elias (3h23’35’’).

Mohamed FAWAZ

Les résultats du marathon (42,195 km)
Hommes
1 – William Kipsang (Kenya) 2h13’35’’.
2 – Benjamin Serem (Kenya) 2h13’47’’.
3 – Gemechu Lemma (Ethiopie) 2h14’18’’.
Dames
1 – Rehime Kedir Robel (Ethiopie) 2h33’31’’.
2 – Shuko Genemo Wote (Ethiopie) 2h36’48’’.
3 – Rebecca Jerotich Tallam (Ethiopie) 2h41’08’’.
Libanais
1 – Omar Issa 2h32’49’’.
2 – Fadi Salah 2h40’11’’.
3 – Daoud Moustafa 2h40’31’’.
Libanaises
1 – Nicole Elias 3h23’35’’.
2 – Ghina el-Assir 3h31’23’’.
3 – Elga Trad 3h32’00’’.
Chaise roulante hommes
1 – Victor Rotaru (Moldavie) 1h21’40’’.
2 – Edouard Maalouf (Liban) 1h25’0’’.
3 – John Vink (Pays-Bas) 1h33’20’’.
Chaise roulante femmes
1 – Natalia Yanuto (Russie) 1h48’20’’.
2 – Mona Lahib (Liban) 4h02’10’’.
3 – Rita Saadé (Liban) 4h19’43’’.

Related

Salim Jreissati, ancien ministre. «Nous ne remettons pas nos alliances en question»

admin@mews

Christian Bellon. L’aventure d’un amoureux du Liban

admin@mews

Femmes de pouvoir. Sont-elles des hommes comme les autres?

admin@mews

Laisser un commentaire