Magazine Le Mensuel

Nº 2933 du vendredi 24 janvier 2014

En Privé

En privé

Les Renseignements de l’armée ont enregistré des progrès sur le dossier des takfiristes et atteint la phase de la «récolte des grosses têtes», selon des observateurs. Les coups, encaissés par ces réseaux au Liban, révèlent que ces groupes sont liés à une nébuleuse présente dans plus d’un pays arabe et islamique dont le but est de semer la peur et de 
susciter des troubles politiques. Des informations relatives aux organes de Renseignements régionaux et internationaux qui parrainent ces mouvements seront bientôt dévoilées. Ce type d’idéologie takfiriste organisée modifie la 
structure du terrorisme en reliant les mouvements décentralisés à l’intérieur d’un même pays et à travers les frontières régionales, tout en les branchant sur le réseau central international. Il faudrait modifier les règles de la lutte antiterroriste contre cette «armée takfiriste» qui se nourrit de la complexité des facteurs politiques, et instrumentalise institutions religieuses, organes de renseignements, secteurs bancaires, en profitant des médias et des réseaux sociaux pour «fabriquer» des suicidaires prêts à gagner le jardin d’Eden. La lutte antiterroriste devrait prendre en considération la restructuration du phénomène terroriste aujourd’hui à la fois 
individuel et collectif, centralisé et décentralisé.

Related

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

En privé

admin@mews

Laisser un commentaire