Magazine Le Mensuel

Nº 2947 du vendredi 2 mai 2014

Economie & Finances

Immobilier. Les permis de construire en hausse de 16,4%

Les développeurs et promoteurs immobiliers continuent à construire des immeubles résidentiels et des bureaux malgré un bilan pas très probant pour 2013. En fait, le nombre des permis de construction a enregistré une hausse de 16,4% au 1er trimestre de 2014 par rapport à la même période un an auparavant. Le nombre de permis est passé de 3 736, en 2013, à 4 348 en 2014, sur la période couverte. Pour le seul mois de mars 2014, la progression du nombre de permis de construction a été de 33,6% sur un an. Cette hausse serait probablement due à l’initiative de la Banque du Liban (BDL) lancée en 2013 portant sur des prêts logement bonifiés. Il est important de souligner que la part des surfaces bâties au Mont-Liban a représenté 43,7%, avec 727 permis de construction, soit la part la plus grande comparée au total des surfaces construites dans le pays. En revanche, la part de Beyrouth en termes de surfaces construites et permis de construction est la plus réduite par rapport à l’ensemble du pays avec 5,5% et 91 permis. Ces statistiques corroborent en quelque sorte les conclusions de l’étude menée par le consultant immobilier Ramco couvrant la capitale. Il en ressort que sur le secteur résidentiel à Beyrouth, 227 appartements neufs terminés en 2013 sont restés invendus, soit une proportion de 27% de plus qu’en 2012. L’étude se base sur 65 projets terminés en 2013 et dont le prix de vente au 1er étage est supérieur à 2 800 dollars le mètre carré. Ceci se traduirait par 21 projets immobiliers résidentiels vendus à 100 pour 100 sur un échantillon total de 65 immeubles achevés en 2013 ou un ratio de 32%.   
 

Liliane Mokbel

Related

Economie et finance

admin@mews

Gestion de la dette à moyen terme Le ministère des Finances a déjà défini sa stratégie

admin@mews

Economie et finance

admin@mews

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.