Magazine Le Mensuel

Nº 2947 du vendredi 2 mai 2014

Publi-Info

Partenariat. MasterCard et la Banque Libano-Française

MasterCard et la Banque Libano-Française (BLF) ont célébré leur collaboration de longue date au Liban au cours d’une cérémonie au siège de BLF à Beyrouth. A cette occasion, Michael Miebach, président de MasterCard pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord et Basel el-Tell, directeur de marché pour MasterCard au Levant, ont offert des trophées en guise de reconnaissance à Raya Nahas, directrice générale adjointe de la BLF et Myrna Wehbé, directrice de la Monétique à la BLF, pour leur rôle et leur soutien à MasterCard dans la mise en œuvre du programme Digital Food du Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM).Michael Miebach, a déclaré: «A MasterCard, nous sommes convaincus qu’en développant des solutions financières innovantes répondant aux besoins du marché, nous pouvons faire un changement positif au sein de la société dans laquelle nous opérons. Notre ‘‘success story’’ avec la Banque Libano-Française est une véritable preuve de l’impact que peuvent avoir de tels partenariats solides sur la vie de nombreux individus qui sont dans le besoin».Raya Nahas a, pour sa part, souligné: «La Banque Libano-Française s’est engagée à introduire des solutions de paiement innovantes qui offrent une vraie valeur ajoutée à nos clients et à la communauté. Nous sommes convaincus que notre collaboration avec MasterCard nous permettra de développer davantage notre portefeuille croissant de cartes bancaires et solutions de paiements afin de mieux servir nos clients et l’économie nationale. Ce projet s’inscrit également dans la politique RSE de la BLF, dont l’objectif est de contribuer au développement durable de la société et de l’environnement».La BLF a soutenu MasterCard et le PAM dans le cadre de la réponse humanitaire massive à la crise syrienne, qui a mené à la mise en place d’un programme novateur de bons d’achat alimentaire électroniques au Liban qui permet à des centaines de milliers de réfugiés syriens de subvenir à leurs besoins alimentaires, stimule l’activité économique et favorise l’inclusion financière de ces derniers. Il est prévu que d’ici la fin de l’année, quelque 800000 réfugiés utiliseront ces cartes électroniques ou “e-cartes”, auprès de commerces participant au programme au Liban.

Related

Autos. Impex révèle ses nouveaux modèles


Groupe Indevco: priorité à l’écologie

Byblos Bank. Lancement de la campagne Akram Program

Laisser un commentaire


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.